Vous étiez nombreux à nous demander un tutorial pour l’installation de Phoenix OS, suite à notre vidéo et notre article sur cet OS basé sur Android et la tablette Alcatel OneTouch Xess. Pour rappel, cet OS basé sur Android 5.1.1 Lollipop peut fonctionner sur des Nexus 9 et 10, ainsi que des plateformes x86 (des PC, en gros). C’est une version beta, mais cela n’empêche pas de le tester sur une clé USB bootable ou dans une machine virtuelle, et comparer tout ça avec Remix OS.

IMG_3159

Phoenix OS sur un MacBook Pro

 

Liens de téléchargement

 

Méthodes d’installation

Nexus 9 et 10

L’installation sur les tablettes Nexus 9 et 10 est différente de l’installation sur une plate-forme x86, néanmoins cela suit une installation classique de ROM. Je vous conseille d’avoir un Bootloader personnalisé, comme Recovery Team Win Recovery Project (TWRP). Une fois que cela est fait, il suffit de lancer sa tablette en mode fastboot après avoir déposé le fichier correspondant à votre version sur le stockage de la tablette. Le mode fastboot vous permet de lancer le bootloader, puis d’installer Phoenix OS.

Je préfère vous alerter : cette méthode est à vos risques et périls, sauvegardez vos données et restez conscients que Phoenix OS est encore en phase de beta test.

 

Windows, Linux et OS X

Il faut vous munir d’une clé USB d’au moins 8 Go, formatée au format FAT. Phoenix OS est stable avec des machines équipées d’un processeur Intel, l’OS a été peu testé avec les processeurs AMD.

L’éditeur de Phoenix OS conseille d’utiliser USBMaker pour créer une clé USB bootable, néanmoins je préfère vous conseiller UNetbootin – un logiciel qui fonctionne avec OS X, Windows et Linux. Le lien de téléchargement du fichier est disponible un peu plus haut.

Capture d’écran 2016-01-16 à 17.36.42

La création de la clé USB bootable est très simple, il suffit de sélectionner le fichier .ZIP de Phoenix OS téléchargé précédemment, puis de sélectionner la partition de la clé USB. L’installation se fait en quelques secondes.

Si vous utilisez USB Maker de l’équipe Phoenix OS, voici la configuration à utiliser

Il vous suffit ensuite de redémarrer votre machine en sélectionnant la clé USB (touche option sur Mac), l’OS démarre en quelques secondes. L’OS est stable, néanmoins mon MacBook se met à ventiler très rapidement, ce qui montre que l’OS manque d’optimisations.

 

Les problèmes connus

Pour l’installation des Google Play Services et du Play Store, la méthode de Remix OS ne fonctionne pas avec Phoenix OS. Si vous avez une méthode, n’hésitez pas à la partager en commentaires. L’installation de fichiers .APK ne pose pas de soucis, ni l’installation d’autres stores d’applications, comme Aptoide ou l’Amazon App Store.

Seules les langues chinoise et anglaise sont disponibles, mais vous pouvez passer le système en français dans les paramètres Android. Une partie de l’interface sera donc en français, l’autre en langue anglaise.

IMG_3154

Enfin, le clavier reconnu l’est uniquement en QWERTY, je n’ai pas réussi à le passer en AZERTY. Par contre, le pavé tactile de mon MacBook Pro est reconnu comme un écran tactile, pratique. Dès lundi, nous allons tenter l’installation sur un All in One Windows avec un écran tactile.

Nous attendons également vos retours en commentaires, histoire d’échanger sur cet OS prometteur.