Le service d’édition de cartes de Google devrait être à nouveau accessible aux utilisateurs d’ici le mois d’août. Google a mis en place un nouveau système pour mieux contrôler les modifications.

map maker

Map Maker, l’outil communautaire d’édition de cartes, avait fermé ses portes il y a quelques semaines après plusieurs évènements fâcheux. D’abord, un utilisateur un peu taquin avait dessiné un bugdroid urinant sur une pomme croquée au Pakistan, sans que personne ne le remarque. L’affaire avait fait les choux gras de la presse spécialisée, et des millions d’internautes avaient pu admirer l’œuvre avant que celle-ci ne soit retirée. Plus gênant : une édition raciste avait eu lieu sur la Maison Blanche puisque la recherche « nigga house » renvoyait directement vers la demeure officielle du Président des États-Unis. Une affaire grave dans un pays secoué régulièrement par des évènements aux relents ségrégationnistes.

Google avait ainsi décidé de fermer les portes de son service d’édition, le temps de trouver une solution adéquate à ces modifications malvenues. Mais le service devrait rouvrir d’ici le mois d’août. En effet, Google a visiblement trouvé la solution pour sécuriser l’édition. Chaque utilisateur pourra toujours faire les modifications qu’il souhaite, mais elles seront cette fois soumises à une modération plus pointilleuse. Google compte faire passer des entretiens aux membres très actifs de chaque région du monde afin de faire une sélection et de nommer un responsable de la modération qui sera en charge de zones précises. Toutes les éditions de la zone en question seront sujettes à modération de sa part. Google se réservera tout de même le droit d’avoir le dernier mot sur certaines modifications.