L’application Citymapper annonce avoir bouclé une levée de fonds de 40 millions de dollars. Ce titre spécialisé dans les transports en commun, qui compte plus d’un million d’utilisateurs sur Android, affiche de belles ambitions.

Citymapper

Citymapper, vous connaissez peut-être. Il s’agit d’une start-up britannique proposant une application mobile multiplateforme destinée à offrir une alternative aux apps de type RATP, SNCF et Vélib. L’idée est ainsi de remplacer les apps spécialisées dans les transports en commun, en agrégeant, rien qu’à Paris, les bases de données de la RATP, de la SNCF, des Autolib, Vélib, taxis et même Uber. Le tout fonctionne dans la capitale, mais aussi à Lyon, dans toute la Belgique, et dans quelques grandes cités européennes. Citymapper s’est par ailleurs étendu aux États-Unis (Los Angeles, San Francisco, New York, Washington…), au Canada, mais aussi en Asie. Et ne compte pas s’arrêter là.

citymapper

L’application vient ainsi d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds de 40 millions de dollars en série B, auprès de plusieurs investisseurs (Index Ventures, Benchmark Capital notamment), portant sa valorisation à plus de 350 millions d’euros. Citymapper vise évidemment l’amélioration de son service dans les villes où il fonctionne déjà, indiquant que « l’application ultime de transport n’est pas encore terminée » – même s’il faut noter qu’elle est disponible sur Android Wear.

À lire : Les meilleures applications pour votre nouveau smartphone Android

Mais surtout, Citymapper veut s’attaquer à un autre marché : celui des pays émergents. Outre la trentaine de villes que l’app couvre déjà, elle souhaite répondre au défi que constituent les « villes énormes des marchés émergents où les infrastructures sont limitées, les règles de circulation sont différentes, les données sont rares et où même l’approche des smartphones et applications par les utilisateurs est différente ».