Avec l’avènement d’Android, les mobiles devaient être moins chers, car le système d’exploitation ne coûte rien. Utilisé dans un matériel grand public comme un cadre photo, on s’attendait à ce que ce type de produit voit son coût baisser aussi.

C’était sans compter sur le Parrot Grande Specchio, dont le nom déjà long nous rend en plus ridicule si l’on ne maitrise pas parfaitement l’accent italien.

grand-specchio-550x365

L’appareil a tout d’abord été modelé par un artiste français de renommée internationale, Martin Szekely. Il rentre donc dans la catégorie « objets d’art » et ne fera surement son apparition que dans des magazines ou boutiques art et déco spécialisés, réservés à un public averti, pour un prix de 650 dollars (encore, c’est accessible).

Pour ce prix vous aurez un écran 10,4 pouces, une connectivité wifi, bluetooth et usb, et une mémoire de stockage de 200 Mo.

Au niveau des fonctionnalités, vous pourrez créer un compte mail pour l’appareil et y envoyer vos photos, qui seront affichés aléatoirement. Le constructeur développe des applications supplémentaires (et pourquoi pas la communauté android). On peut donc imaginer des modules affichant les photos de vos réseau sociaux favoris (facebook,twitter), ou de vos sites de partages (Picasa, Flickr).

Une application intégrée à cette tablette permet aussi de saisir le nom d’un ville ou d’un lieu, et va chercher sur la toile des photos en rapport avec votre saisie.

Ce Parrot Grande Specchio est un bel appareil, mais nous attendons qu’il inspire aux constructeurs qu’ils nous commercialisent des modèles plus adaptés à nos budgets, pour voir fleurir les premiers cadres photo Android grand public (avec lecteur en streaming, radio, etc…).

Photo : Phandroid