Wiko a fait un beau coup en annonçant ce partenariat avec l’énorme NVIDIA. Il faut dire que le plus grands fournisseurs de puces graphiques a du mal à trouver un rythme de croisière dans le mobile, sur tablettes et encore plus sur smartphones. Le Wiko Wax sera le fer de lance de cette nouvelle architecture dédiée aux smartphones « milieu de gamme », qui devrait apporter des performances très intéressantes et de la 4G.

c_FrAndroid  DSC02005

Que vaut le Tegra 4i ?

Naturellement, je me suis intéressé de plus près à cette architecture. Je me suis rendu sur le stand de NVIDIA ainsi que celui de Wiko, afin de poser des questions précises sur cette architecture mobile. Annoncée lors du MWC 2013, l’architecture Tegra 4i était connue également sous le nom de Projet Grey. Il s’agit d’une architecture quadruple-cœur composée de 60 puces graphiques et peut être cadencée jusqu’à 2,3 GHz. Comme sur le Tegra 4, nous retrouvons les 4 cœurs + 1 cœur « compagnon », ce dernier « coeur » est censé intervenir pour limiter la consommation d’énergie sur les fonctions basiques.

Le Tegra 4i sur le Wiko Wax ne sera cadencé qu’à 1,7 GHz, néanmoins les performances sont au rendez-vous. Nous avons eu la chance de pouvoir faire tourner AnTuTu afin d’évaluer les performances de cette puce.

c_Screenshot_2014-02-24-15-44-35

Un score plutôt impressionnant pour cette puce censée équiper les smartphones « milieu de gamme », elle atteint les performances d’un Snapdragon 600 que l’on peut trouver sur le HTC One ou encore le Galaxy S4.  Bien entendu, il faut prendre avec pincettes ces scores de performances, cela ne reflète pas toujours les performances réelles.

 

Et le Wiko Wax ?

c_FrAndroid  DSC02007

Je dois vous avouer que ce Wiko Wax m’a impressionné… il ne possède pas les meilleures caractéristiques, mais c’est sûrement le smartphone le plus complet que j’ai pu voir chez le fabricant sino-français. Wiko en est très fier, une responsable m’a soufflé que le partenariat avec NVIDIA avait été chapeauté par Wiko directement, en partenariat avec la maison chinoise Tinno Mobile. Le Wiko Wax était tellement « soudain » que la plupart des équipes de NVIDIA n’ont appris l’existence de ce smartphone que début février.

c_FrAndroid  DSC02009

C’est une aubaine pour Wiko, car son partenaire historique – MediaTek – n’aura des solutions 4G qu’en seconde partie de l’année 2014. Le Wiko Wax est équipé d’un écran 4,7 pouces en définition HD 720p (1280 par 720 pixels). On retrouve également un capteur photo 8 mégapixels et une caméra frontale 5 mégapixels. Concernant la mémoire embarquée, il propose 4 Go extensibles jusqu’à 32 Go par le biais du lecteur micro-SD.

c_FrAndroid  DSC02006

Le téléphone sera disponible en blanc et en noir, la qualité de finition semble correcte, néanmoins il ne dégage pas du tout une sensation de qualité en main. Nous n’avons pas affaire à du smartphone « bon marché », néanmoins nous sommes loin de ce que peuvent nous offrir les mastodontes comme LG, Sony ou encore Huawei.

c_FrAndroid  DSC02014

La version d’Android est la 4.3 (Jelly Bean), néanmoins une mise à jour vers Android 4.4 KitKat sera proposée dans les prochaines semaines. On retrouve une interface d’Android sans aucune personnalisation, les puristes apprécieront. Seule l’application de NVIDIA, la Tegra Zone, sera pré embarquée : un agrégateur de jeux mobiles optimisés avec les puces mobiles de NVIDIA.

Le Wiko Wax ? Il sera disponible au mois de mars à un prix inférieur à 200 euros. Clairement intéressant.

En bonus, la version « no name » disponible sur le stand de NVIDIA :

c_FrAndroid  DSC01997 c_FrAndroid  DSC01991 c_FrAndroid  DSC01986 c_FrAndroid  DSC01993