Evidemment, de nombreux médias et utilisateurs se sont intéressés aux performances de l’Apple A11 Bionic qui équipe les iPhone 8, 8 Plus et X. Allons voir ça de plus près.

Apple A11 Bionic

L’Apple A11 Bionic est le SoC ARM 64 bits qui équipe les iPhone 8, 8 Plus et X.

C’est un SoC ARMv8-A plus précisément avec un CPU (gravé en 10nm) à 6 coeurs (hexa-core) : deux coeurs performants nommés Monsoon et quatre autres coeurs nommés Mistral. Apple indique également que le GPU a été revu, il propose des performances graphiques supérieures de 30 % à l’Apple A10. Enfin, le co-processeur de mouvement M11 gère l’ensemble des données des capteurs avec un nouvel ISP (évoqué ce matin).

Voilà pour la théorie, passons à la pratique.

Place aux comparatifs

Les comparaisons entre les iPhone 8 et les autres produits tech ne sont pas évidents, ils existent des tests de benchmark avec différents outils, mais aussi des tests pratiques (comme du rendu vidéo, par exemple). Voici donc ce que nous avons pu glaner sur le web.

Tom’s Guide US a fait tourner GeekBench sur plusieurs machines, dont un Galaxy Note 8, un OnePlus 5 et un MacBook Pro (Core i5).

Premier constat : le score de l’iPhone 8 est supérieur au MacBook Pro (mais aussi un Dell XPS 13, une référence sous Windows 10). Même si les comparaisons entre smartphones et ordinateurs portables n’ont guère de sens (avouez que les usages sont différents), ils restent intéressant à étudier pour la puissance brute. Nous avons néanmoins une réserve : les ordinateurs portables sont conçus pour fournir des performances soutenues pendant une période très longue, les smartphones n’ont tout simplement pas un système de dissipation thermique nécessaire pour remplacer votre ordinateur portable.

Notez que même l’iPhone 7, l’année dernière, a battu les scores de n’importe quel MacBook Air, et plus tôt cette année, l’iPad Pro a surpassé le MacBook Pro dans certaines tâches réalisées par le CPU et le GPU. D’ailleurs, que se passe t-il face à Android ? Avouez que cela reste intéressant à étudier.

Le meilleur test à faire passer à ces smartphones sont des tâches similaires : de l’édition et du rendu vidéo en 4K. Tom’s Guide a réalisé un test assez intéressant : 2 minutes de prises de vue(par un drone) en 4K éditées sur l’iPhone 8, Galaxy Note 8 et Galaxy S8 Plus, on ajoute ensuite les mêmes transitions et effets avant d’exporter et de sauvegarder la vidéo. L’iPhone 8 a terminé cette tâche en seulement 42 secondes, tandis que la Note 8 a pris plus de 3 minutes. Le Galaxy S8 Plus a pris plus de 4 minutes. Notez qu’il s’agit d’une version américaine des S8 Plus et Note 8, avec un Snapdragon 835.

Même son de cloche d’un point de vue des rendus 3D : les iPhone 8 se baladent sur 3DMark IceStorm Unlimited, un des tests de référence pour évaluer les performances graphiques.

Il est normal que la Qualcomm Snapdragon 835 se fasse surclasser par l’Apple A11 Bionic, le premier date du début de l’année tandis que l’A11 vient juste d’être annoncé et produit, néanmoins c’est une véritable claque pour le coup. Qualcomm et les autres se sont faits dépasser, les derniers iPhone sont les smartphones les plus puissants du moment.

Il convient surtout de noter que les performances impressionnantes n’entraîneront pas nécessairement une grande différence dans l’usage quotidien lorsqu’il s’agit de tâches simples comme l’ouverture d’applications. Ce n’est qu’une histoire de fierté.