Apple s’est souvent présenté comme un précurseur, et n’hésite pas à le faire encore aujourd’hui, alors qu’il est loin de détenir la formule magique capable de créer le smartphone idéal. Le moins que l’on puisse dire, c’est que du côté des smartphones dits « phablettes », Apple vient de s’inspirer de la recette de son éternel rival… Samsung.

iphone6p-gray-select-2014_GEO_EMEA_LANG_FR

Samsung a lancé son premier Galaxy Note, alors au format 5,3 pouces, en 2011. Le terme de phablette est alors entré dans le lexique high-tech, tandis que l’iPhone peinait à atteindre les 4 pouces.

iPhone 6 Plus

Les fans de la Pomme ont eu beau longtemps apprécier le petit format de leur précieux, il n’en reste pas moins que les nombreux contenus multimédias disponibles aujourd’hui, les jeux et le surf Internet réclament des dimensions un peu plus généreuses. C’est désormais le cas avec l’iPhone 6 Plus, orienté phablette… quelques années après les autres. Et si Apple a baptisé son iDevice de 5,5 pouces iPhone 6 Plus, c’est bien pour indiquer que son identité est associée à la compacité, mais qu’il a été contraint de suivre le marché avec un deuxième appareil.

 

Des atouts à souligner…

Si l’on examine ce que la bête a dans le ventre, on apprécie forcément son écran LCD Full HD 1080p – pas de QHD chez Apple – sur une diagonale de 5,5 pouces. Apple n’évoque pas chez son iPhone 6 Plus le saphir qui a longtemps fait l’objet de rumeurs, mais du verre durci (« ion-strenghtened »). À l’intérieur, le processeur A8 de la Pomme, du 64-bits qui s’apprête à devenir le standard du moment chez Apple comme Android, mais aussi un co-processeur M8 dédié au tracking d’activités. Bien vu pour la mesure du dénivelé, mais aussi pour la reconnaissance de différents sports (course, bicyclette…).

Au rang des déceptions, relevons forcément une caractéristique que l’on aurait attendue chez un appareil dont le premier prix devrait avoisiner les 800 euros : l’iPhone 6 Plus ne sera pas compatible avec la 4G de catégorie 6 mais se contentera de la catégorie 4 (150 Mbps). Cela reste regrettable pour un appareil appelé à être utilisé pendant au moins deux ans, et qui conservera son prix jusqu’à la sortie d’un iPhone 7 un an plus tard, quand les opérateurs auront réellement installé leur réseau 4G+. Toujours au rang des connectivités, on notera le support de la VoLTE apparue chez le HTC One for Windows Phone il y a quelques semaines.

Epaisseur iPhone 6 Plus

L’iPhone 6 Plus met l’accent sur la stabilisation optique d’images, comme les haut de gamme Android, et s’appuie sur un nouveau capteur iSight avec une ouverture à f/2.2 couplé à un flash LED à deux tons. Tim Cook a vanté son autofocus rapide, son système de réduction du bruit amélioré, des panoramas à 43 mégapixels… et a annoncé l’enregistrement de vidéos en Full HD 1080p à 60 fps. Ce capteur de 8 mégapixels fait l’impasse sur ce qui devient là aussi un standard du haut de gamme Android, soit la capture vidéo en 4K. On appréciera néanmoins l’inclusion d’un autofocus continu en vidéo, et la capacité à enregistrer du slow-motion à 120 ou 240 fps.

Côté logiciel, l’iPhone 6 Plus, comme l’iPhone 6, sera l’ambassadeur d’un iOS 8 mettant l’accent sur la santé, sur une saisie rapide des messages grâce à un clavier amélioré, mais aussi sur l’usage à une main de ce grand écran. Il embarque toujours un capteur d’empreintes digitales TouchID situé sur le bouton Home ; on notera à ce titre l’ouverture d’Apple aux développeurs d’applications tierces, mais aussi l’upscaling des applications standards pour qu’elles s’adaptent au grand écran de l’iPhone 6 Plus.

 

… et des compromis, malgré un prix élevé

La première phablette d’Apple a de quoi séduire, avec son allure élégante, son hardware complet, sa compatibilité avec 20 bandes LTE dans le monde et son aspect logiciel propre à séduire les fans de la marque. Néanmoins, on relèvera plusieurs défauts à cet appareil : très onéreux, il fait l’impasse sur l’écran QHD des écrans de terminaux Android d’une taille similaire (le LG G3, par exemple), sur l’enregistrement vidéo en 4K, sur la mémoire extensible, sur la 4G+ et nous laisse dans l’expectative sur un dernier point. L’iPhone 6 Plus est très fin, avec ses 7,1 mm d’épaisseur (8,9 mm pour le LG G3, 7,9 mm pour l’Ascend Mate 7), mais bien qu’Apple vante l’autonomie améliorée par rapport à l’iPhone 5, on reste en droit de douter. La miniaturisation suit certes son cours, mais quid de la capacité de cette batterie ?

iPhone 6 Plus

Quoi qu’il en soit, l’iPhone 6 Plus restera fidèle au positionnement tarifaire premium des terminaux de la Pomme. Avec un abonnement, il démarre à 299 dollars en 16 Go, pour monter à 399 dollars en 64 Go et à 499 dollars en 128 Go. Comptez… 500 dollars/euros supplémentaires pour une version « nue », et vous obtenez à peu près le PIB de la France. L’appareil sera quoi qu’il en soit proposé en précommandes d’ici le 12 septembre prochain, et livré le 19. Il sera disponible dans 115 pays d’ici la fin de l’année.