Archos n’avait pas que des smartphones à montrer pendant le salon de Berlin. Fort d’un savoir-faire éprouvé en matière de tablettes, bien qu’il s’agisse plutôt de produits d’entrée de gamme, le constructeur a annoncé récemment une Diamond Tab séduisante et à la fiche technique prometteuse. Et il l’avait justement pris dans ses bagages, histoire de nous la montrer quelques minutes. Premières impressions.

c_FrAndroid - DSC_9211

De belles finitions

Comme les autres produits présentés par Archos, cette tablette monte en gamme, d’abord grâce à des finitions tout à fait correctes. Fini le temps du tout plastique, et place à un revêtement en partie composé d’aluminium. Immédiatement, on gagne en qualité, surtout sur un produit de cette gamme, même si l’intégration de métal joue sur le poids de l’objet. Un poids qui reste cependant très correct, avec 360 grammes sur la balance. Les différents boutons placés sur les tranches de la tablette, et teintés de noir, font bonne impression. La prise en main est également agréable, et on ne remarque rien de choquant ou étrangement conçu sur cette Diamond Tab, si ce n’est peut-être les lignes de démarcation présentes sur la coque. Elle est finalement dans la veine des mobiles qu’a présenté le constructeur et semble qualitative.

c_FrAndroid - DSC_9217 c_FrAndroid - DSC_9218 c_FrAndroid - DSC_9220

Un écran « Retina »

Mais l’argument maître de la tablette, comme nous le font rapidement comprendre les représentants de la marque, c’est son écran. Il s’agit d’une dalle IPS de 7,9 pouces offrant une définition de 2048 × 1536 pixels, et qui est de type Retina. « C’est le même écran que l’iPad » nous promet-on, et on ne manquera pas d’effectuer la comparaison lors du test du produit. À première vue, l’écran de la Diamond Tab est effectivement de bonne facture, et semble très lumineux.

c_FrAndroid - DSC_9212 c_FrAndroid - DSC_9214

Des caractéristiques en évolution

On le rappelle, cette tablette est équipé d’un SoC octo-core MediaTek MT8752 cadencé à 1,7 GHz et combiné à 3 Go de RAM, de 32 Go extensibles par le biais d’une carte microSD, d’un capteur de 5 mégapixels au dos, d’un autre de 2 mégapixels en façade, ou encore d’une batterie de 4800 mAh qui semble un peu maigre pour les usages auxquels se destine l’objet.

c_FrAndroid - DSC_9216 c_FrAndroid - DSC_9215

De ce que l’on a pu tester, avec une installation du produit sous Android 5.1 Lollipop, la Diamond Tab semble fluide et réactive. Il faut dire l’interface peu chargée aide aussi. Evidemment, il ne s’agit que de premières impressions, et il faudra scruter de près ses performances, le SoC MT8752 étant à éprouver.