Google vient de dévoiler une nouvelle fonctionnalité qui intéressera beaucoup les développeurs d’applications : la possibilité pour les url raccourcies de goo.gl de bénéficier du deep linking au sein des applications.

deep linking application googl

Évidemment, si vous n’êtes pas développeur, cette nouvelle fonctionnalité ne doit pas vraiment vous parler. Actuellement, lorsque l’on utilise une url raccourcie avec goo.gl, celle-ci se contente de tronquer l’url et d’envoyer l’utilisateur sur une page web précise de son navigateur (ce que l’on appelle un lien profond, ou deep linking). Désormais, les url de type goo.gl vont permettre d’ouvrir directement l’application sur une page de précise de l’application pour peu que celle-ci soit installée sur le téléphone, qu’il soit sous Android ou sous iOS. Dans le cas où l’utilisateur ne l’aurait pas installée, c’est le navigateur web qui se chargera d’ouvrir la page en question. Google indique que cette nouvelle fonctionnalité fonctionne rétroactivement : toutes les anciennes url goo.gl permettent d’ouvrir des pages précises sur les applications.

Si vous ne voyez pas l’intérêt de la chose, dites-vous que désormais, les liens goo.gl générés par des applications utilisant l’API URL Shortener peuvent maintenant ouvrir automatiquement des liens au sein d’une application précise. Par exemple, en partageant un Repère sur Google Maps avec un tiers, qui va générer une url de type goo.gl, cette url va détecter automatiquement l’OS de la personne avec qui le lien a été partagé, vérifier si Google Maps est installé sur son appareil et, si c’est le cas, ouvrir automatiquement Google Maps sur son téléphone. Auparavant, lors de la réception d’un SMS ou d’un email pour partager un repère ou un itinéraire sur Google Maps, un smartphone sous Android demandait toujours à l’utilisateur quelle application ou navigateur il fallait utiliser pour ouvrir le lien.

L’utilisation des liens profonds dans les applications par goo.gl n’est pas automatique. Il faut que le développeur de l’application en question suive scrupuleusement les étapes de développement de « l’Indexation des applications pour la recherche Google » qui se trouvent sur cette page.