Google vient d’annoncer un changement majeur dans sa politique d’indexation des pages web : désormais, si une page existe en HTTP et en HTTPS, c’est cette dernière qui sera indexée. Une manière de sécuriser le web avec un protocole plus sûr que le HTTP.

HTTPS

Le protocole HTTPS permet de sécuriser les transactions sur Internet en combinant le protocole de communication HTTP avec une même si l’homologue en HTTPS bénéficie d’un bonus d’indexation.

Désormais, Google a pris la décision de ne plus indexer la page HTTP s’il existe une version HTTPS similaire. Ce sera uniquement le cas si la page ne contient pas de dépendances vers une page non sécurisée, qu’elle n’est pas bloquée de l’indexation par un fichier robots.txt, qu’elle ne redirige pas l’utilisateur vers une page HTTP, que le serveur dispose d’un certificat TLS valide et que le plan du site pointe vers la page HTTPS et non pas HTTP. Google précise l’ensemble des règles à adopter sur son blog.

Il reste toujours possible pour les webmasters de spécifier à Google qu’ils préfèrent voir la page HTTP indexée plutôt que son homologue HTTPS. Mais cette stratégie n’irait pas dans le sens de celle adoptée par Google, qui veut rendre Internet le plus sécurisé possible, en évitant aux Internautes de se balader sur des sites HTTP et d’y échanger des informations sensibles.