Guetzli est le nouvel outil open source de Google qui promet de compresser des fichiers JPEG avec 35 % d’efficacité en plus par rapport aux autres solutions et ce, en préservant au maximum l’esthétique de l’image.

On trouve pléthore d’applications et sites web qui hébergent des milliers de photos et images en tout genre. Si vous êtes en train de concevoir un tel projet, Google a peut-être l’outil idéal pour vous et celui-ci s’appelle Guetzli.

Avec cet encodeur open source, la firme de Mountain View promet une compression de la taille des fichiers JPEG 35 % supérieure aux autres méthodes existantes. Dans l’article de blog de Google Research, on peut par ailleurs lire que Guetzli est compatibles avec tous les navigateurs et outils de traitement d’images.

Une image qui reste belle

Mais surtout, Google affirme que la qualité d’images est très peu compromise. Cela est dû au fait que Guetzli optimise particulièrement l’étape de quantification. Or c’est à ce moment-là du processus de compression, qu’une image perd beaucoup d’informations. Pour arriver à ses fins, l’outil utilise un algorithme capable de repérer quels pixels peuvent être retirés sans que l’image ne soit trop altérée. Autrement dit, Guetzli peut préserver les données indispensables pour garder une bonne image, qui reste belle à regarder et aussi fidèle que possible au fichier original.

En contrepartie de cette compression de qualité, les équipes de Google précisent que le temps de traitement est plus long que sur les autres méthodes.

Deux exemples

Pour argumenter ses propos, Google livre ces deux exemples ci-dessous dans lesquels l’image originale (à gauche) est comparée aux fichiers compressés obtenus par Guetzli (à droite) et par libjpeg, une autre solution de compression (au centre).

Il y a moins de déchets dans l’image de droite.

L’image proposée par Guetzli est ainsi plus jolie et pèse souvent moins lourd dans l’espace de stockage. On y voit moins de « déchets » et les informations sont globalement bien retranscrites.

Idem sur cet exemple.

Le projet open source est disponible sur GitHub, il ne vous reste plus qu’à l’implémenter dans votre application.

À lire sur FrAndroid : L’IA de Google peut reconstituer un visage à partir d’une image de 64 pixels