Lors de l’annonce de ses résultats trimestriels, HTC a souhaité démentir les rumeurs concernant les ventes de son casque de réalité virtuelle, le HTC Vive. Non, il ne s’est pas vendu à 140 000 exemplaires, mais à bien plus.

htc-vive-5

En octobre, le site chinois spécialiste de la réalité virtuelle 87870 avançait que HTC aurait vendu 140 000 Vive depuis le lancement du casque de réalité virtuelle. Un chiffre plutôt bas qui a rapidement repris par un grand nombre de rédactions. La marque taïwanaise dément aujourd’hui cette rumeur.

« Bien plus que 140 000 »

Au cours de sa dernière réunion avec les investisseurs afin de dévoiler les résultats du troisième trimestre 2016 de la firme, les hauts responsables de la marque ont souhaité revenir sur cette rumeur pour la démentir. Il est d’ailleurs précisé dans le rapport trimestriel que « les ventes du HTC Vive sont dynamiques, aussi bien auprès des consommateurs que des entreprises ».

Chia-lin Chang, président de la division smartphone et objets connectés de HTC, avoue qu’il ne sait pas « d’où sort ce chiffre de 140 000 unités », mais que Cher Wang, présidente de la société, confirme que le véritable chiffre est « bien plus élevé ».

À lire sur FrAndroid : Test du HTC Vive, le portail vers un autre monde

Aucun chiffre officiel

Les véritables chiffres de vente en revanche restent encore bien mystérieux. « Je ne suis pas capable de vous donner un chiffre » précise Chia-lin Chang.

Commercialisé à 899 euros, le HTC Vive n’est pas à la portée de toutes les bourses, d’autant qu’il demande un ordinateur puissant — et donc onéreux –, mais il parait presque évident au vu de sa très bonne qualité qu’il a trouvé plus de 140 000 acheteurs dans le monde entier. C’est d’ailleurs une bonne nouvelle pour la marque à la dérive puisqu’elle confirme que le casque arrive à dégager des bénéfices sur les ventes de son casque de réalité virtuelle.

Et ce n’est pas fini, puisque HTC devrait engranger de nouveaux bénéfices avec la vente des accessoires supprimant les fils du casque et l’éventuelle seconde génération qui commence déjà à faire parler d’elle.