Les premiers tests du Samsung Galaxy S5 viennent de faire leur apparition sur Internet. L’occasion de jeter un coup d’œil et de connaître ses performances, ses capacités photo ou encore son autonomie. En attendant notre test…

DSC07346-2

Le futur smartphone de Samsung, le Galaxy S5, sortira le 11 avril en France au tarif de 680 euros. Certains sites ont déjà mis en ligne leur test, ce qui nous permet de nous faire un avis sur ce qui est le plus attendu : les performances et la partie photo. Mais la partie logicielle ainsi que le capteur d’empreintes digitales ont également été testés. L’occasion pour parler de la qualité des matériaux de l’ensemble. La plupart des testeurs ont été étonnés par la qualité du plastique qui ne fait pas cheap et qui donne une bien meilleure impression que le Galaxy S4. Le Galaxy S5 ne serait donc pas un simple bout de plastique.

DSC07366

Une partie photo excellente

Le capteur photo du Galaxy S5 dit au revoir aux 13 mégapixels du S4 pour monter à 16 mégapixels. Mais la différence la plus notable vient de la vitesse de mise au point. Cette dernière serait de 250 ms selon Samsung et les testeurs indiquent que la mise au point est extrêmement rapide. Il suffit de toucher la zone de l’écran à mettre au point et il est directement possible de prendre la photo sans attendre. Les testeurs sont tous d’accord sur le fait que l’appareil photo délivre des photos excellentes, que ce soit en extérieur ou en intérieur. Pour ce dernier test, le capteur ISOCELL aide à capter plus de lumière mais l’un des testeur met l’accent sur le bruit présent en basse lumière, les photos étant alors moins bonnes que le Nokia Lumia 1020 mais d’aussi bonne qualité que l’iPhone 5S. Un autre testeur place l’appareil photo du Galaxy S5 au-dessus du Lumia 1520 du fait de sa grande polyvalence.

DSC07355

La partie logicielle apporte des nouveautés pour les photos. Celle qui a le plus retenu l’attention est le Selective Focus qui permet de flouter un élément de la photo. Pour réaliser cette opération, le smartphone prend une série de photo, ce qui nécessite de tenir le terminal pendant quelques secondes sans bouger. Le résultat est plutôt bon, vous pouvez juger par vous même avec les captures d’écran suivantes.

5 4 3

Comme pour le Galaxy S4, l’application qui gère l’appareil photo permet de modifier de nombreux réglages comme l’ISO. Le mode HDR semble avoir été bien développé et les résultats sont probants. Cette fonction permet de prendre en photo des scènes très lumineuses tout en faisant ressortir les détails qui sont dans l’ombre.

3 (1) 4 (1)

La fonction Virtual tour du Galaxy S5 permet de créer, à la manière de Google Streeet View, une photo immersive d’un endroit, en se déplaçant pendant que le capteur prend une série de clichés en indiquant la marche à suivre (positionnement, pas en avant, en arrière). Il est ensuite possible, depuis le smartphone, de naviguer dans cette photo 3D.

4 (2)

Pour finir avec la partie logicielle de l’appareil photo, Samsung a décidé d’ouvrir son SDK aux développeurs tiers. Il sera possible d’acheter sur le Samsung Apps des effets supplémentaires. Mais les développeurs auront donc la possibilité de développer leurs propres effets.

 

Une interface bien plus neutre

L’interface de Samsung a toujours été un point de discorde pour la plupart des andronautes. Touchwiz a toujours été stigmatisé comme « gênant », mais cette année, Samsung a été contraint de reprendre les bases.

samsung

Même si on retrouve la touche du Galaxy S4, l’interface a été épurée. Elle désormais « flat », et devient par la même occasion moins chargée. Elle est enrichie par de nouvelles fonctions, dont My Magazine que l’on retrouve également sur le Note 3.

DSC07370

 

 

Les benchmarks du Galaxy S5

Le Galaxy S5 se démarquera de la concurrence grâce à son processeur Snapdragon 801 dans sa version MSM8974AC soit la plus puissante, cadencée à 2,45 GHz. Au sein de ce SoC, on retrouve un Adreno 320 cadencé à 578 MHz. Sous AnTuTu, le Galaxy S5 (34808) se fait dépasser par la version asiatique du HTC One M8 (38815) équipée du même processeur que le mobile de Samsung. Sous 3DMark Ice Storm, le Galaxy S5 obtient 18331 contre 21073 pour le HTC One M8. Il faut toutefois nuancer ces résultats car on sait que HTC triche encore avec les benchmarks en boostant la fréquence de son processeur. En Europe, le Galaxy S5 devrait donc prendre la tête face au HTC One M8 équipé de la version à 2,26 GHz du Snapdragon 801.

antutu-M8-S52

3Dmark-M8-S5

Un capteur d’empreintes digitales pas forcément au point 

Samsung tente de marcher sur les plates-bandes d’Apple et de son TouchID avec le capteur d’empreintes digitales intégré au Galaxy S5 pour déverrouiller le terminal. Mais l’intégration semble moins bien réussie que sur l’iPhone 5S. Il ne suffit pas de poser son doigt dessus mais il faut le passer sur le capteur. Il semblerait qu’il faille parfois s’y prendre à plusieurs reprises pour déverrouiller l’appareil.

DSC07369

Le capteur peut stocker 3 empreintes différentes contre 5 pour l’iPhone 5S. Un capteur mesure le taux d’humidité des environs du smartphone et vous indique s’il faut nettoyer le capteur avant de tenter le déverrouillage. Samsung pourra peut-être, à la manière d’Apple avec sa dernière mise à jour iOS, modifier le comportement du capteur pour qu’il reconnaisse plus facilement les empreintes.

 

Une bonne autonomie

La batterie du Galaxy S5 de 2800 mAh et les optimisations logicielles permettent au smartphone de Samsung de bénéficier d’une bonne autonomie. Il est très bien placé face à la concurrence et finit premier dans la plupart des tests, sauf sur la navigation sur Internet où il se fait distancer de peu par l’iPhone 5S. En jeu, il se distingue clairement de toutes les autres références. Pour la voix, le Galaxy S5 est au même niveau que le Galaxy Note 3 soit le double que l’iPhone 5S, le Xperia Z1 ou le Nexus 5.

Galaxy-S5-Talk-Time-Test Galaxy-S5-Internet-Browsing-Test battery-test-s5-2

Le Galaxy S5 est équipé d’une fonction qui permet de préserver l’autonomie. La technologie fait passer l’affichage en nuance de gris et autorise l’accès au WiFi, Bluetooth et DATA uniquement à certaines applications. Dès que l’écran s’éteint, les trois connexions se coupent et seuls les appels et les SMS pourront parvenir au smartphone. Grace à cette fonctionnalité, le Galaxy S5 placé en veille ne se décharge que de 1 % toutes les 3 heures, de quoi lui permettre une autonomie de 12 jours et demi.

bnw2

Le Samsung Galaxy S5 est attendu en France pour le 11 avril à un tarif de 680 euros. Cette revue de tests vous a-t-elle donné envie de vous le procurer ? Le test de FrAndroid devrait arriver très vite !

Sources :