On ne peut pas véritablement dire que les temps sont durs pour Samsung, mais le fait est que la marque coréenne se porte moins bien qu’il y a ne serait-ce qu’un an. Et d’après certaines sources, des têtes pourraient bientôt tomber.

Samsung-device

Malgré sa bonne réception auprès de son public, le Galaxy S5 s’est moins bien vendu que son prédécesseur (12 millions d’unités pendant ses trois premiers mois de mise en vente) et bien qu’il soit toujours leader sur le marché du smartphone, l’âge d’or de Samsung semble bel et bien révolu : ses bénéfices ont diminué de 60 % au dernier trimestre par rapport à l’année précédente à la même période. Il y a quelques jours, la marque annonçait ainsi son intention de réduire drastiquement l’étendue de son catalogue – moins 30 % de modèles proposés – en 2015.

Selon les sources du Wall Street Journal, qui indique que Samsung a écoulé 40 % de Galaxy S5 de moins que prévu et devra certainement compenser par un surcroît de marketing pour écouler des stocks excédent de 20 % la demande, l’actuel CEO de la firme, J.K. Shin, pourrait perdre sa place. Celui qui a accompagné l’ascension de Samsung dans sa conquête du marché mobile, âgé de 58 ans, cèderait ainsi sa place à B.K. Yoon, actuellement en charge de la division TV de l’entreprise, d’après les sources de nos confrères. Toutefois, Samsung semble encore loin d’avoir pris sa décision et les récents changements à sa tête – son président, Lee Kun-hee, a souffert d’une crise cardiaque au printemps dernier et s’en remet depuis – devraient dissuader la firme de prendre une décision qui pourrait être mal reçue par le marché.