On pensait l’affaire terminée, entre le renvoi des Galaxy Note 7 défectueux pour échange avec Samsung et la nouvelle sortie prévue pour bientôt en France, mais voilà, un nouvel accident concernant un Galaxy Note 7 déjà remplacé vient raviver les braises.

samsung-galaxy-note-7-02

Brian Green a dû être un peu surpris lorsqu’il a éteint son tout nouveau Galaxy Note 7, après que le personnel du vol 994 lui ait demandé pour des raisons de sécurité, et que celui-ci commença à émettre une fumée verte et grise. Très vite l’avion, qui était toujours à la porte d’embarquement, fut évacué et il n’y a eu aucun blessé lors de cet accident.

 

Un Galaxy Note 7 déjà remplacé

Le vrai problème de ce nouvel accident, en dehors du fait qu’il ait eu lieu dans un avion, c’est que Brian Green déclare que le téléphone concerné fait partie des nouveaux Galaxy Note 7 déjà remplacé et certifié comme « sûr » par Samsung. Le site The Verge a pu s’entretenir avec Brian Green et obtenir des photos de la boite de l’appareil, ainsi que son IMEI.

new-galaxy-note-7-checker

En utilisant l’outil de vérification d’IMEI, The Verge a bien pu vérifier qu’il s’agissait d’un Galaxy Note 7 dont Samsung prétend qu’il est sans danger, ou en tous cas, pas concerné par le problème de batterie des premiers modèles. La boite de l’appareil porte également le petit carré noir que Samsung appose sur les nouveaux Galaxy Note 7.

 

Une nouvelle enquête commence

Le Galaxy Note 7 endommagé est maintenant stocké chez les pompiers de Louiseville en attendant une analyse de la commission de sûreté des produits grand public américains,  qui a annoncé avoir ouvert une enquête. Samsung n’a pas souhaité confirmer qu’il s’agissait bien d’un des nouveaux Galaxy Note 7, mais souhaite, évidemment, coopérer avec les autorités.

Gardons à l’esprit qu’il pourrait s’agir d’un accident isolé comme il peut y en avoir avec n’importe quel appareil contenant une batterie, mais l’événement arrive au pire moment pour Samsung, et au pire endroit, dans un avion.