Il n’était absolument pas attendu dans ce domaine. Et pourtant Marshall, le géant des amplis, annonce aujourd’hui très sérieusement son premier smartphone. Destiné aux amateurs de musique, cela va de soi.

Marshall London

Comme tout bon assidu des rayonnages des enseignes high-tech, vous avez certainement déjà croisé les enceintes Marshall, identifiables par leur allure rétro, ou encore les casques audio de la marque. Le spécialiste des amplis pour guitare va aujourd’hui un peu plus loin dans la miniaturisation. Il annonce en effet son tout premier smartphone, hommage à la capitale de son pays natal : voici donc le Marshall London.

Un smartphone de milieu de gamme, sans plus

Ce smartphone, Marshall ne l’a pas fait seul, de même qu’il s’est appuyé sur des partenaires tels que Zound pour ses précédents produits. Son London a donc été créé au côté de l’entreprise finlandaise Creoir, qui affirme être à l’origine de nombreux smartphones et objets connectés disponibles sur le marché. La firme est en tout cas spécialisée dans « les terminaux mobiles personnalisés », description à laquelle le Marshall London est parfaitement conforme.

Marshall London

Pour la partie téléphonie, le London n’a rien que de très classique. Ce smartphone de 149,4 × 74,7 × 9,8 mm pour 145 grammes arbore un écran IPS de 4,7 pouces pour une définition HD 720p, avec un traitement Gorilla Glass 3 et un système anti-traces de doigts. L’appareil est animé par un très classique Qualcomm Snapdragon 410 combiné à 2 Go de RAM, le tarif syndical pour la plupart des smartphones de milieu de gamme du moment. On retrouve en outre 16 Go de stockage interne, un appareil photo dorsal de 8 mégapixels, un autre de 2 mégapixels en façade, le support de la 4G de catégorie 4 et une batterie de 2500 mAh. Le tout tourne sous Android 5.0.2 Lollipop.

Tout pour la musique

Si cette fiche technique assez commune ne risque pas de soulever les foules, le Marshall London a de solides atouts à faire valoir du côté de son domaine de prédilection : la musique. Le téléphone, dont le design à la finition d’aspect cuir paraît très soigné, mise sur deux haut-parleurs AAC (13 × 18 mm) promettant une amélioration du volume et des basses, mais aussi de deux prises jack stéréo (pour brancher deux casques en simultané) et une molette physique située sur le côté et dédiée au réglage du volume. Les détails métalliques s’y trouvent d’ailleurs, de même qu’au niveau d’un bouton « M » situé au-dessus du London, et dédié à l’accès direct à la musique du téléphone, par-dessus les applications déjà ouvertes.

Marshall London

Au rayon des applications justement, mais aussi du matériel, Marshall annonce de quoi contenter les amateurs de musique, notamment du fait qu’il est équipé d’une carte son Wolfson WM8281 dédiée à la musique, notamment pour décoder les formats Flac. L’appareil est en outre doté du Bluetooth aptX, dont la qualité de transmission n’est pas au niveau du CD, mais s’en approche grandement, de deux microphones à réduction de bruit et sera fourni avec des écouteurs intra-auriculaires Mode. On retrouvera en outre sur le London un égaliseur complet, doté de réglages manuels et de profils prédéfinis, mais aussi une application DJ (lancée cependant en fin d’année) pour mixer sur le mobile, et une application d’enregistrement LoopStack permettant d’enregistrer quatre canaux indépendamment.

Marshall London

Le Marshall London est actuellement disponible en précommande sur le site de la marque, au prix de 4997 couronnes suédoises (les entrepôts Marshall se trouvent en Suède), soit environ 540 euros. La livraison, disponible pour la France, sera assurée à partir du 17 août prochain, pour un terminal onéreux au vu de ses caractéristiques techniques en tant que smartphones, mais dont la spécialisation musicale a de quoi séduire.