Orange et Ericsson vont tester un nouveau réseau EC-GSM qui se base sur la bande de fréquence des 900 MHz pour un réseau dédié aux objets connectés. Ericsson aurait trouvé un moyen d’augmenter la portée d’un facteur 7 par rapport à un réseau 2G exploité classiquement. Les tests seront réalisés avec les standards 2G et 4G.

EC-GSM Orange

En France, la bande des 900 MHz est actuellement utilisée par la 2G et la 3G. Orange et Ericsson vont réaliser des tests au sein de cette bande de fréquence pour un réseau destiné à l’internet des objets. Plus exactement, c’est la technologie EC-GSM qui sera utilisée, une technologie développée par Ericsson. Elle utilise les standards 2G et 4G en permettant d’augmenter la puissance de transmission de 20 dB pour accroître la couverture d’un facteur 7. Il est ici question de la couverture en deep-indoor (comme dans les parkings ou les souterrains) ainsi que de la couverture des territoires éloignés de l’antenne. Dans un premier temps, les tests seront réalisés en 2G avant d’opter pour le standard 4G.

 

Une économie d’énergie importante

La technologie EC-GSM promet également une meilleure autonomie des appareils avec des modes d’économie d’énergie pour la 2G et la 4G. Il est ainsi question d’une veille profonde pour l’appareil récepteur, mais également de cycles de réception entrecoupés de cycles de veille. Des techniques qui existent déjà avec les réseaux LoRa (vous pouvez consulter notre dossier dédié au réseau LoRa) et Sigfox dédiés aux objets connectés qui offrent en effet un important gain d’autonomie par rapport au mode classique des normes 2G et 4G qui transmettent des informations en continu.

8928946421790

 

4G de catégorie 0

Ce futur réseau répond en fait à la 4G de catégorie 0 (aussi appelée LTE-M) qui permet des débits maximums théoriques de 1 Mbps. On est loin des centaines de Mbps permis par la 4G. La norme devrait être définie grâce aux Release 12 et 13 de l’organisme 3GPP. En attendant, on aura donc le droit à ces tests en France en exclusivité. Orange pourrait donc disposer d’un tel réseau dans le futur, en plus de son réseau LoRa dont le déploiement devrait débuter dès le début de l’année prochaine. De quoi contenter l’ensemble des clients selon les usages et besoins puisque les réseaux LTE-M proposent des débits plus élevés que les réseaux LoRa et Sigfox, mais ne sont pas encore disponibles et pourraient aussi être un peu plus gourmands en énergie.

 

Un déploiement rapide

Le grand intérêt de la technologie EC-GSM est d’être déployable très rapidement puisqu’il suffit d’une mise à jour logicielle. De plus, elle permet de réduire les coûts des objets connectés d’environ 60 % par rapport à un objet doté d’un récepteur 4G classique. L’idée pour Orange est de déployer ce type de réseau avant l’arrivée commerciale de la 5G.