Introduction

Dans le monde des smartphones à moins de 200 euros, la concurrence est désormais tellement forte qu’elle incite les constructeurs à se surpasser. L’année dernière, ces smartphones étaient déjà très nombreux mais leur qualité pouvait varier du tout au tout suivant les modèles. Et lorsqu’il s’agissait d’Archos, un constructeur connu pour ses modèles d’entrées de gamme, on était plutôt dans le moyen. Avec l’Archos 50 Diamond, Archos a décidé de repartir sur des appareils plus qualitatifs. Et son nouveau modèle se montre supérieur en tout point aux téléphones auxquels il nous avait habitués l’année dernière. Preuve s’il en est que la concurrence, particulièrement dans le monde du smartphone, a du bon.

archos 50 diamond test 14

 

Fiche technique

ModèleArchos 50 Diamond
Système d'exploitationAndroid KitKat 4.4.4
Interface constructeurAndroid Stock (aucune interface constructeur)
Taille d'écran5 pouces
Technologie d'écranIPS
Définition1920 × 1080 pixels
Résolution440 PPP
Traitement anti-rayures?
SoCQualcomm Snapdragon 615
Nombre de coeurs4 Cortex-A53 @ 1,5 GHz + 4 Cortex-A53 @ 1 GHz
Puce graphique (GPU)Adreno 405
Mémoire vive (RAM)2 Go LPDDR3
Mémoire interne (ROM)16 Go
Micro-SDOui (jusqu'à 128 Go)
Appareil photo (dorsal)16 mégapixels
Appareil photo (frontal)8 mégapixels
Wi-FiWi-Fi 802.11 b/g/n
Bluetooth4.0
NFCOui
Port infrarougeNon
4G catégorieCatégorie 4 (150 / 50 Mbps)
4G bandes800 / 1800 / 2100 / 2600 MHz
SIM1 Micro-SIM 4G/3G/2G
1 Micro-SIM 2G
LocalisationA-GPS + Glonass
USBmicro-USB 2.0
Batterie2700 mAh
Dimensions146 mm × 70,4 mm × 8 mm
Poids142 grammes
CouleursJaune fluo, noir
DASTête : 0,395 W/Kg
Corps : 0,711 W/Kg
Prix conseillé200 euros environ

Si nous avions vu une telle fiche technique il y a encore six mois, nous aurions certainement appelé ce téléphone un smartphone haut de gamme. Nous sommes en mars 2015 et la fiche technique de l’Archos 50 Diamond est désormais considérée comme du milieu de gamme. Mais du milieu de gamme comme on aimerait en rencontrer tous les jours. Ce téléphone dispose d’un écran de 5 pouces en Full HD, d’un processeur octocœur signé Qualcomm (un Snapdragon 615), de 2 Go de RAM et de 16 Go de mémoire interne. Habituel point faible des smartphones d’entrée et de milieu de gamme, les appareils photo embarquent des capteurs de 16 MP sur le dos et de 8 (!) MP sur la façade. Sa batterie est tout juste dans la moyenne : 2700 mAh. Son prix est en revanche très intéressant : il est sous la barre des 200 euros ! L’année dernière pour ce tarif, Archos disposait du 50 Helium dans son catalogue, un téléphone avec une fiche technique bien plus faible.

 

Design : lunettes de soleil obligatoires

Évacuons tout de suite ce qui choque en prenant pour la première fois l’Archos 50 Diamond en main : oui, Archos a opté pour du jaune fluo, et pas n’importe lequel. Il s’agit d’un jaune fluo qui est du genre à vous refiler un coup de soleil sur les joues juste en le regardant. Pourquoi Archos a-t-il opté pour une couleur aussi flashy ? Difficile à dire, mais je pense que le constructeur français s’est inspiré des couleurs tout aussi flashy et désormais associées à la marque Windows Phone. Ce serait donc un moyen de se démarquer et faire ressortir son téléphone parmi l’immense masse de concurrents du moment. Pourquoi pas. Cela nous a toutefois forcés à porter des lunettes de soleil durant nos divers tests afin de ne pas risquer un accident du travail. Ah, et Archos prévoit également de sortir un modèle en noir. Ouf.

archos 50 diamond test 05

À l’exception de la partie basse avec le logo Archos, en plastique, la façade avant du téléphone est entièrement recouverte de verre. Si l’on met de côté la couleur du téléphone, le design de l’appareil est plutôt réussi. La façade affiche de belles courbes, que cela concerne le sommet ou le bas du téléphone très légèrement bombé ou la courbe située entre la coque et le bas de l’écran, ce qui lui confère un charme certain. Le principal reproche que l’on fera à cette façade concerne les touches de navigation tactiles, situées sous l’écran et qui, même lorsqu’on fait en sorte qu’elles soient toujours allumées, sont pratiquement invisibles, en plus d’être très petites. Lors des premières minutes de prise en main, il y a eu des moments où je les ai cherchées. Elles sont également situées un peu trop bas pour pouvoir être accessibles avec une seule main, ce qui particulièrement dommage pour un téléphone de cinq pouces.

archos 50 diamond test 12
archos 50 diamond test 11

La coque arrière, amovible, est intégralement composée de plastique au toucher lisse et agréable. Cette coque a également le bon goût de ne pas conserver les traces de doigts. Elle est légèrement arrondie sur les côtés droit et gauche, ce qui rend le téléphone assez agréable à prendre en main. Le capteur photo dorsal dépasse quant à lui un peu de la coque. Un unique flash LED vient l’épauler à son côté droit. Sur le bas se trouve le seul haut-parleur du téléphone, de qualité passable (particulièrement dans les basses) soit dit en passant. Il faut également préciser que ce téléphone est plutôt grand pour un smartphone de cinq pouces. À titre de comparaison, il est plus large et plus haut que le HTC One M9 !

archos 50 diamond test 04

 

archos 50 diamond test 09

 

archos 50 diamond test 06

Cette coque arrière recouvre également les tranches du téléphone. Archos a d’ailleurs placé les boutons physiques sur le côté gauche de l’appareil, ce qui se révèle au quotidien assez peu pratique. Les boutons de réglage du volume sont ainsi situés un peu trop haut par rapport au reste du téléphone et demandent une deuxième main pour être atteints lorsque la première est sur les touches de navigation tactile. Ces boutons intégralement en plastique sont d’ailleurs agréables à l’utilisation même si je ne suis pas certain qu’ils fonctionneront encore correctement après deux années d’utilisation intensive. D’une manière générale, si le design du 50 Diamond est plutôt convaincant, son aspect tout-plastique fait de lui un téléphone aux finitions un peu moyennes. La coque craque un peu et le rendu global est très loin d’un Acer Jade S, par exemple. Peut-on toutefois en demander plus pour un téléphone à moins de 200 euros ?

archos 50 diamond test 10

 

Un bon écran Full HD

L’écran du 50 Diamond est un écran full HD (1920 × 1080) ce que l’on rencontre très rarement sur les appareils Archos. Dans l’ensemble, c’est un écran de bonne qualité, et on constate sans surprise qu’il est signé JDI (Japan Display). Sa luminosité (de 444 cd/m²), sans être exceptionnelle est amplement suffisante pour que l’on puisse l’utiliser en plein soleil. J’ai utilisé le téléphone en mode luminosité automatique durant tout le temps du test et je n’ai jamais eu besoin d’augmenter la luminosité. Le fait qu’Archos ait opté une fois de plus pour une technologie IPS permet à cet affichage de bénéficier de très beaux angles de vision. Le rendu des couleurs est également bon dans l’ensemble. Deux petits bémols à ce sujet, le blanc a une légère tendance à tirer sur le jaune et le noir manque un peu de profondeur. À moins d’être vraiment tâtillon sur le sujet, c’est anecdotique.

archos 50 diamond test 13

Archos a justement pensé aux plus tâtillons en intégrant un menu spécial, Screen Color, dans les paramètres. Celui-ci permet de modifier les nuances et la saturation des couleurs ainsi que l’intensité et le contraste. Cela ne change rien aux défauts de base de l’écran, mais cette option est un plus indéniable pour qui désire avoir la main sur son téléphone.

ecran archos 50 diamond

Le principal point faible de cet écran concerne son traitement. Archos nous a confirmé qu’il n’y avait aucun traitement de type Gorilla Glass, mais plutôt d’ « un verre traité pour être entièrement noir », dit Black Lamination Process. Je ne sais pas trop ce que cela signifie, mais en pratique cet écran dispose d’un bon traitement anti-reflet mais accroche particulièrement bien les traces de doigt. Dommage.

 

Logiciel : Pourquoi pas de Lollipop ?

C’est une tradition chez Archos, la version d’Android utilisée ne comprend pas de surcouche constructeur. C’est donc une version Stock d’Android KitKat (en version 4.4.4) qui est installée sur le téléphone. Archos a également rajouté ici et là quelques améliorations mineures (un pourcentage de batterie dans le menu des paramètres) ainsi que quelques applications de son cru. Autre petite modification, étrange pour le coup, la touche de navigation multitâche ouvre par défaut le menu contextuel. Pour se rendre sur le menu multitâche, il faut double-taper sur la touche Home.

logiciel archos 50 diamond 1

Lors du premier lancement de l’appareil, une notification demande à l’utilisateur s’il veut installer des applications « qui ont été mises au point par des utilisateurs d’Android ou d’autres sociétés, et non pas par Archos » et demande si l’on veut les installer. Ces applications en question sont des jeux de Gameloft, un service de musique en ligne (Jamendo) et un news Reader (News Republic). On apprécie d’avoir le choix de ne pas les installer, même s’il eut été préférable qu’Archos détaille la liste de ces applications. Concernant les applications Archos pré-installées sur le téléphone, je n’en ai trouvé que deux : Archos Vidéo et Fichiers. Le premier est un player vidéo très complet (et refait pour l’occasion) et le second est un très bel explorateur de fichier. Au moins, on ne peut pas accuser Archos de nous noyer sous des vagues de bloatwares.

logiciel archos 50 diamond 3

 

logiciel archos 50 diamond 2

Les application d’explorateur de fichier et le player vidéo

Dernier point notable, Archos nous a confié qu’une mise à jour vers Lollipop « pourrait intervenir avant la fin du mois d’avril 2015 ». On garde espoir.

Des performances plus que suffisantes

L’Archos 50 Diamond dispose d’un Snapdragon 615 de Qualcomm, un processeur à huit cœurs, 64 bits, composé de quatre cœurs Cortex-A53 à 1,5 GHz et quatre autres cœurs Cortex-A53 à 1 GHz. C’est ce SoC qui lui garantit une compatibilité 4G. Il est épaulé par un GPU Adreno 405. Un couple CPU/GPU que nous avons déjà rencontré il y a quelques mois sur le HTC Desire 820.

Benchmark / ModèleArchos 50 DiamondHTC Desire 820Acer Liquid Jade SSamsung Galaxy A5
AnTuTu 5.x30 023 points26 791 points38 410 points21 300 points
PCMark3173 points3 307 points3446 points3 200 points
3DMark Ice Storm Unlimited7 948 points8 384 points9336 points4 376 points
GFXBench T-Rex (offscreen / onscreen)15 / 1515 / 25 FPS13 / 23 FPS5,3 / 9,5 FPS
GFXBench Manhattan (offscreen / onscreen)5,8 / 5,95,6 / 12 FPS4,9 / 10 FPS1,8 / 3,9 FPS

Dans le tableau ci-dessus se trouvent le HTC Desire 820, l’un des premiers smartphones à disposer du Snapdragon 615, le Acer Liquid Jade S, qui embarque une puce octocœur de MediaTek de milieu de gamme et enfin le Galaxy A5, le smartphone de milieu de gamme de Samsung qui embarque un Snapdragon 410, une puce d’entrée/milieu de gamme à quatre cœurs. Si les résultats entre le smartphone d’Archos et de HTC diffèrent, c’est essentiellement dû à la résolution respective de leurs écrans. Le téléphone d’Archos est en Full HD là où celui de HTC est en HD (1280 × 720). Globalement, leurs performances sont identiques quand les tests sont dits offscreen. Les résultats inférieurs obtenus sur les tests onscreen sont la conséquence d’une définition plus élevée. Le constat est identique en ce qui concerne le face à face avec le smartphone de Acer.

Quoi qu’il en soit, le processeur du téléphone d’Archos se montre largement suffisant pour une utilisation quotidienne. Que cela concerne le mode multitâche, la navigation sur Internet ou la lecture de vidéo, nous n’avons jamais rencontré le moindre ralentissement. Des jeux gourmands comme Nova 3 ou Dead Trigger 2 se montrent très fluides dans l’ensemble mais ont toutefois tendance à subir de petites chutes de framerate durant les scènes les plus chargées. Des désagréments qui ne surviennent que sur une minorité de jeux.

 

Communication et GPS

L’Archos 50 Diamond est un smartphone compatible 4G de catégorie 4. C’est également un smartphone disposant de deux ports cartes micro-SIM. Comme tous les téléphones de ce genre, le premier slot est dédié à la carte 4G/3G tandis que le second n’est capable de recevoir qu’une carte 2G (appels uniquement). La qualité des appels se révèle d’ailleurs de bonne facture avec un son très clair et suffisamment fort pour entendre son interlocuteur sans avoir à mettre le son au maximum.

gps archos 50 diamond

Concernant le GPS, GPS Data a mis 230 secondes, soit un peu moins de 4 minutes avant de fixer notre position en plein Paris, à froid. C’est un score relativement moyen.

 

Photo

Archos n’y a pas été de main morte pour les appareils photo de son 50 Diamond, il a intégré un capteur de 16 MP au dos de son smartphone et un capteur de 8 MP sur la façade. À condition de bénéficier d’une luminosité suffisante, les clichés pris par le capteur dorsal sont tout à fait satisfaisants. Les couleurs sont très bien rendues, les photos sont nettes et, dans l’ensemble assez précises. Ce capteur a tendance à se montrer toutefois très capricieux dès que la luminosité baisse un peu. Les photos peuvent alors rapidement tourner au désastre, avec des parties brûlées et d’autres bien trop sous-exposées. En d’autres termes, il est idéal pour l’été et les journées ensoleillées mais beaucoup moins par temps couvert ou en soirée. Vous êtes prévenus.

archos 50 diamond test photo 01
archos 50 diamond test photo 05
archos 50 diamond test photo 06

 

archos 50 diamond test photo 02

Comme pour la partie logicielle, Archos a personnalisé l’application photo Android de base avec quelques modifications maison. En cliquant sur les options, on trouve petites roues crantées permettant d’accéder à trois types d’options différents. Lorsqu’on connaît peu ou mal le téléphone, ces différentes options sont peu pratiques à utiliser. Il faut naviguer longuement entre les trois panneaux (qui nécessitent de faire de fastidieux retour en arrière et de recliquer sur une autre roue crantée pour s’ouvrir) avant de trouver son bonheur. Niveau ergonomie, on a vu bien mieux.

app camera archos 50 diamond 2
app camera archos 50 diamond 1

 

Autonomie : la petite surprise

Pour le 50 Diamond, Archos a intégré une batterie de 2700 mAh. Une batterie qui semble bien adaptée au téléphone malgré son écran Full HD. Ce smartphone, qui ne dispose d’aucune application ou fonctionnalité d’économie d’énergie, s’est en effet montré particulièrement raisonnable avec une batterie capable de tenir plus d’un jour en utilisation classique (navigation sur Internet, consultation des réseaux sociaux, lecture de vidéo et de podcasts). Une belle surprise. Notre habituel test d’autonomie (une heure de vidéo YouTube avec la luminosité et le son au maximum) a fait descendre la jauge de la batterie de 15 %. C’est bien mieux que la moyenne, qui tourne généralement autour de 20 %.

 

Test Archos 50 Diamond Le verdict

design
7
Ok, l’Archos 50 Diamond est tellement jaune fluo qu’on pourrait l’utiliser pour remplacer un triangle de présignalisation en cas de panne sur l’autoroute. Mais excepté ce « détail », son design est plutôt réussi avec de légères courbes très agréables à l’œil. Seule sa coque intégralement en plastique, un peu cheap, et ses touches de navigation tactiles viennent ternir l’ensemble.
performances
7
Les performances du 50 Diamond sont bonnes sans être exceptionnelles. Comprenez par là qu’on a affaire à un processeur de milieu de gamme qui fait parfaitement son job mais qui ne fera pas de miracle sur les jeux en 3D gourmands.
logiciel
6
Android Stock, c’est bien, mais Android Stock sous KitKat, ça commence à dater un peu. On aurait aimé qu’Archos fasse l’effort de sortir son téléphone nativement sous Lollipop. D’ici la fin avril prochaine ? En tout cas on apprécie le fait qu’il y ait peu d’installations préinstallées et que les quelques-unes présentes soient bien conçues et pratiques.
écran
7
C’est un bon écran en full HD avec des angles de visions très corrects et une luminosité plus qu’acceptable. On apprécie particulièrement le menu Screen Color permettant de modifier légèrement les teintes, la saturation et l’intensité des couleurs ainsi que le contraste. Deux regrets toutefois : les couleurs auraient gagné à être un peu plus fidèle et l’écran à être un peu mieux traité. Il y a des traces de doigts partout !
autonomie
8
L’autonomie est la petite surprise de l’Archos 50 Diamond. Le téléphone nous a surpris avec une autonomie légèrement au-dessus de la moyenne, capable de tenir un peu plus d’un jour d’utilisation.
caméra
7
L’appareil photo dorsal du téléphone d’Archos n’a pas à rougir. Il se montre tout à fait satisfaisant dans de bonnes conditions de luminosité mais pêche un peu lorsqu’il commence à faire sombre.
Note finale du test 8/10
Si vous n’êtes pas trop regardant sur la couleur et qu’il n’est pas question de mettre plus de 200 euros dans un smartphone, alors le 50 Diamond est définitivement fait pour vous. Le nouvel appareil d’Archos est un téléphone très bien équilibré. Malgré l’omniprésence du plastique, son design est dans l’ensemble réussi avec une prise en main agréable et des courbes plaisantes. Ses performances, sans être aussi impressionnants qu’un Galaxy S6, sont tout simplement bonnes. En tout cas, c’est un téléphone qui ne sera pas dépassé en quelques mois. Enfin, si Archos tient bien ses promesses, il devrait passer rapidement sous Lollipop et bénéficier de la sobriété d’Android Stock.

On pourrait simplement résumer le 50 Diamond par le fait qu’il ne brille pas particulièrement dans aucun domaine mais qu’il ne dispose en contrepartie d’aucun point faible rédhibitoire. Certes, son appareil photo n’est pas aussi réactif et souple que celui des cadors du genre. Certes, il ne dispose pas d’un processeur haut de gamme. Son écran est également bon, mais pas exceptionnel. Et finalement, l’addition de tous ces points forts, l’absence de grosses faiblesses et surtout son prix situé en dessous de la barre des 200 euros en font à notre sens l’un des meilleurs smartphones de milieu de gamme du moment.

Ses concurrents sont en fait pratiquement inexistants. Le Moto G 4G de 2015 ? Il ne dispose que d’un écran HD et d’un appareil photo inchangé. Le Acer Jade S ? C’est également un smartphone avec un écran HD et vendu un peu plus cher que l’appareil d’Archos. C’est bien simple, il n’existe aujourd’hui pas d’aussi bons compromis que l’Archos 50 Diamond. Une référence en termes de rapport qualité/prix.
  • Points positifs
    • Un bon écran en Full HD
    • Une autonomie au-dessus de la moyenne
    • Performances honorables
    • Un rapport qualité/prix tout simplement excellent
  • Points négatifs
    • Le jaune fluo, très agressif
    • Un peu trop de plastique sur la coque
    • Pourquoi pas de Lollipop ?
    • Touches tactiles de navigation presque invisibles et trop petites