Introduction

Tout juste officialisé pour l’Europe, le Honor 5X est déjà disponible dans le commerce. Invités à son lancement à Munich, nous avons eu l’occasion de prendre en mains le nouveau milieu de gamme de la marque chinoise.

honor-5x-photo-

Lire également : Test du Honor 5X

La marque des grands

Après le succès de son Honor 7, la filiale de Huawei mise sur ses points forts et calque le design de son 5X sur celui de son best-seller. On retrouve immédiatement les sensations de l’alliage métallique utilisé par la marque, solide, mais chaud au toucher, donnant presque une impression de plastique, ainsi que les traits caractéristiques du Honor 7. Il gagne cependant en largeur comme en hauteur afin d’intégrer un écran de 5,5 pouces au lieu de 5,2. Il reste néanmoins dans les standards de son prédécesseur, le 4X, ce qui pourrait laisser inquiet quant à l’autonomie du terminal, qui embarque la même batterie de 3000 mAh pour une définition passant de 720p à 1080p.

Outre son design, il reprend également le capteur d’empreintes du Honor 7, situé au dos, sous le module photo. Il se permet néanmoins la petite folie de se démarquer avec de nouvelles possibilités.

honor-5x-honor-7

Un capteur d’empreintes intelligent

La grosse nouveauté du Honor 5X provient de son capteur d’empreintes, capable non seulement de protéger vos données, mais également d’effectuer certaines actions plus rapidement. En théorie, chaque empreinte de doigt peut être assignée à une application ou un contact afin d’y accéder en moins d’une seconde depuis l’écran de veille.

honor-5x-capteur-empreintes

En pratique, on imagine mal cette fonctionnalité se montrer réellement utile. Afin de le déverrouiller à une main, deux entrées sont potentiellement prises par les deux index comme raccourci vers la home du téléphone. Il reste donc trois entrées pour les applications et les contacts, mais même comme ça, il parait difficile de déverrouiller son téléphone avec l’annulaire ou l’auriculaire sans soumettre son poignet à une gymnastique désagréable.

Le milieu de gamme par excellence

Le Honor 5X est animé par un processeur Qualcomm Snapdragon 616 couplé à 2 Go de RAM. Selon un porte-parole de la firme, ce choix d’architecture a été décidé afin de répondre à une demande des utilisateurs qui souhaitaient pouvoir installer plus facilement des ROM personnalisées sur leur téléphone, ce qui n’est pas toujours une mince affaire avec un SoC Kirin.

Comparé au Honor 4X, c’est une nette amélioration, tandis que son GPU Adreno 405 devrait venir corriger l’une des grandes faiblesses du Honor 7. Vis-à-vis de ce dernier en revanche, la partie CPU reste moins puissante, différence de gamme oblige.

honor-5x-parametres-rapides

Durant la présentation, nous avons eu l’occasion de voir Asphalt 8: Airborne tourner sur le 5X. La fluidité n’était pas vraiment au rendez-vous, mais le streaming en direct de l’écran n’y était certainement pas pour rien. Il est vrai que nous avons déjà été confrontés à ce type de duo SoC/RAM par le passé, et le résultat était bien plus satisfaisant, même si le framerate pouvait toussoter occasionnellement. Il faudra donc attendre un test plus complet pour savoir réellement quelles sont les limites du 5X.

Une interface légère et efficace

Quelles que soient les performances maximales du Honor 5X, son utilisation reste fluide dans ses utilisations basiques et ne semble pas souffrir de l’ouverture simultanée de plusieurs applications.

Sous Android 5.1.1 Lollipop, le 5X sera mis à jour vers Android 6.0 Marshmallow dans l’année, sans qu’aucune date précise nous ait été communiquée. L’interface est quant à elle EMUI dans sa version 3.1, que les utilisateurs de Honor 7 connaissent déjà bien, avec ses qualités et ses défauts. Dépourvue de tiroir d’applications, elle ressemble énormément à iOS et propose divers raccourcis pratiques afin de faciliter l’usage, comme la recherche rapide d’une app d’un glissement de doigt, ou la possibilité d’en “cacher” certaines d’un pincement.

honor-5x-interface

Les prochaines mises à jour devraient accentuer davantage encore la ressemblance avec iOS, notamment au niveau de la gestion du multitâche, en ligne plutôt qu’en vignettes disposées par groupes de 4. Un modèle bien plus intuitif.

La photo n’est pas son point fort

Tout comme le 4X, le 5X embarque un capteur photo principal de 13 Mégapixels. Certainement efficace dans de bonnes conditions, comme son prédécesseur, il s’est montré plutôt limité dans le hangar sombre éclairé par des spots bleus où nous avons effectué cette prise en main.

Afin de capturer assez de lumière, l’obturateur du 5X reste ouvert un peu trop longtemps dans ces conditions, ce qui a pour conséquence de rendre certains clichés flous. Le bruit numérique quant à lui est bien présent. Même comme cela, il n’est toutefois pas impossible de prendre des clichés satisfaisants, tout du moins relativement au prix de l’appareil.

honor-5x-sample-photo-1
honor-5x-sample-photo-2
honor-5x-sample-photo-3

Conclusion

Si l’on prête attention à certains détails, le Honor 5X trahit sa position de milieu de gamme, que ce soit sur certaines finitions ou ses photos dans les conditions difficiles par exemple. Il faut néanmoins être pointilleux pour lui en tenir rigueur, surtout pour un prix de 230 euros (maximum, les réductions étant déjà nombreuses) et au vu de ses nombreuses autres qualités. Honor arrive à frapper un grand coup ici en proposant, sur un produit qui n’est pas son flagship, de la nouveauté, une expérience utilisateur très agréable et des performances plus que suffisantes.