Smartphone Android Ice Cream Sandwich:
Edouard Marquez

Reviewed by:
Rating:
4 Stars
On 7 décembre 2011
Last modified:16 avril 2014

Summary:

 Le test est sur plusieurs pages !

Voici le test du Google-Samsung Galaxy Nexus, le troisième téléphone du géant de la recherche et père d’Android. Il se dote des dernières technologies et d’Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) : la combinaison idéale ?

Avec le succès croissant d’Android, Google a voulu lancer son propre smartphone en janvier 2010, sous le nom de Nexus One. Fabriqué par HTC, son objectif principal était de montrer aux constructeurs comment bien réaliser un smartphone sous Android. L’entreprise a également expérimenté un nouveau mode de distribution : 100% par Internet, mais qui s’est révélé être un bide au niveau mondial. Toutefois, Google n’a pas qualifié son téléphone d’échec, simplement car son but premier n’était pas d’être vendu à des millions d’exemplaires.

Une année plus tard, c’est Samsung qui a été choisi pour produire le Nexus S. Largement inspiré du Galaxy S, il s’est imposé comme un très bon téléphone, mais qui n’a pas autant marqué les esprits. En effet, lors de l’arrivée du Nexus One, les caractéristiques matérielles en faisait un (très) haut de gamme, alors que le Nexus S a rapidement été obsolète, car les modèles avec un processeur double-coeur sont arrivés quelques semaines après. Au niveau commercial, les erreurs ont été gommées avec une présence chez la quasi-totalité des opérateurs (situation différente en fonction des pays).

A la Google I/O en mai dernier, Andy Rubin avait indiqué qu’un nouveau Nexus était en route. Initialement connu sous le nom de Nexus Prime, nous avions alors pensé que LG avait été désigné comme constructeur, car ses smartphones Android appartiennent à la gamme Optimus (en référence à Transformers). Google a également racheté Motorola Mobility cet été et il était possible qu’il soit sélectionné. Au final, ce n’est ni l’un, ni l’autre, car c’est à nouveau Samsung qui a été choisi.

Tout comme pour le Nexus S, on sent une forte inspiration du Galaxy S II, mais il semblerait qu’il vise un segment plus élevé et ne soit pas délogé de sitôt. Il y a certes les quadruple-coeurs qui viendront envahir les rayons, mais ce seront les tablettes qui en bénéficieront en premier. Google semble donc avoir une très belle arme, d’autant plus qu’elle inclut la dernière version d’Android, à savoir Ice Cream Sandwich (4.0).

Avant même de commencer le test, nous tenons à vous rassurer, le fameux bug du son est bel et bien corrigé. Tous les modèles vendus actuellement proposent déjà le correctif (build ITL41F). Il est désormais venu le moment de passer au vif du sujet, avec le plan que nous vous avons concocté pour ce test :

Plan :

1] Présentation du téléphone 6] Internet
2] Le tour du propriétaire 7] Appareil photo/Caméra
3] L’écran 8] Multimédia
4] Ice Cream Sandwich 9] Performances et autonomie
5] Communication, téléphonie 10] Conclusion


1] Présentation du téléphone

1.1] La boîte

Lorsqu’on reçoit le téléphone, on reconnaît l’apparenté à la gamme Nexus, avec la fameuse boîte blanche. Contrairement aux autres, on note qu’elle est bien plus longue, mais qui s’explique par un écran beaucoup plus grand (4,65 pouces). Un scotch permet de savoir s’il n’a pas été ouvert depuis sa phase de production.

Notre première déception vient du contenu de cette boîte, qui est extrêmement minimal. Nous avons exactement les mêmes accessoires que pour un entrée de gamme, ce qui, compte tenu du prix, est tout de même une mauvaise opération (la fameuse première impression).

Plus précisément, nous retrouvons à l’intérieur :

– Le téléphone
– Le chargeur secteur
– Un câble microUSB (qui ressemble étrangement à celui d’Apple)
– Un kit main libre
– Deux guides

Vous noterez que pour le casque intra-auriculaire, il n’y a aucune mousse de rechange. Très mauvais point pour le stade du déballage.

1.2] Les caractéristiques techniques

Modèle
Google-Samsung Galaxy Nexus
Version et interfaceAndroid Ice Cream Sandwich(4.0)
sans surcouche constructeur
Ecran4,65 pouces
Résolution1280 x 720 pixels (HD)
TechnologieSuper Amoled HD,
capacitif et multipoint (10)
Traitement contre les chocs & rayuresOui
Processeur (CPU)Texas Instruments OMAP 4460 (double-coeur)
cadencé à 1,2 GHZ
Chipset graphique (GPU)PowerVR SGX540
(OpenGL ES 2.0)
Mémoire RAM1 Go
Mémoire Interne16 ou 32 Go
Support microSD-HCNon
APN / Caméra5 mégapixels + autofocus et flash (LED)
Webcam (caméra frontale)Oui, 1,3 mégapixels (en HD)
Vidéo1080p @24fps (avec zoom)
720p @26fps (avec zoom

480p @23fps (avec zoom
Wi-FiOui, a/b/g/n + Wi-Fi Direct
Boussole/GPS/BaromètreOui / Oui / Oui
BluetoothOui, 3.0 + A2DP
RéseauxHSDPA 21 Mbps
HSUPA 5.76 Mbps
NFC (Near Field Communication)Oui
Accéléromètre / GyroscopeOui / Oui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Un port micro-USB / HDMIOui, "MHL"
(2 en 1)
Support DivXOui
Formats vidéos supportés1080p MP4/H.264/H.263
Formats audio supportés.mp3, .aac
.aac+/eacc+ .ac3
Batterie1 750 mAh
Dimensions135.5 x 67.94 x 8.94 mm
Poids135 grammes
DAS0.303 W/Kg

Pour le processeur graphique (GPU), sachez qu’il est intégré sur la Samsung Galaxy Tab 7 pouces de 2010, les Wave 1 et Wave 2. Ce n’est donc pas le dernier né du marché, mais qui a tout de même démontré ses capacités.

Résumons

Les plus Les moins
- Double-coeur
– Ecran de 4,65 pouces
– Résolution HD
– NFC
– DAS
- Pas de mousse de rechange
– PowerVX SGX540 plutôt ancien

Une vidéo résumant les trois premières rubriques :