HTC vient d’officialiser son nouveau smartphone le HTC 10, le successeur du One M9. Nous avons pu passer une petite heure avec le téléphone afin de tester aussi bien sa partie matérielle que logicielle. Coupons court au suspense : le HTC 10 est un smartphone vraiment très bon, même s’il faudra attendre le test complet pour un avis définitif. Voici ce que nous avons pensé du HTC 10 lors de notre prise en main.

HTC 10 (7 sur 13)

Vidéo de prise en main

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Fiche technique

Le HTC 10 est le nouveau flagship du géant taïwanais. On imagine que le constructeur mise énormément sur ce nouveau produit – parallèlement au HTC Vive – puisque les finances de l’entreprise ne sont pas au beau fixe. Comme d’habitude, HTC a intégré l’ensemble des composants haut de gamme du moment pour ce nouveau flagship. La fiche technique est donc particulièrement alléchante, comme vous pouvez le voir.

ModèleHTC 10
Version AndroidAndroid 6.0 Marshmallow
Interface constructeurHTC Sense 8
Taille d'écran5,2 pouces (2,5D)
Définition2560 x 1440 pixels
Densité de pixels565 PPP
TechnologieLCD IPS (Super LCD 5)
Traitement anti-rayuresGorilla Glass
SoCQualcomm Snapdragon 820
Processeur (CPU)2 x Kryo (1,6 GHz)
2 x Kryo (2,1 GHz)
Puce Graphique (GPU)Adreno 530
Mémoire vive (RAM)4 Go
Mémoire interne (flash)32 Go
microSDOui (jusqu'à 2 To)
Appareil photo (dorsal)UltraPixel 2 (12 mégapixels ; f/1.8 ; 1,55 μm et OIS)
Appareil photo (frontal)5 mégapixels (f/1.8 ; OIS)
Enregistrement vidéo4K @ 30 FPS
720p @ 120 FPS
Wi-Fi802.11 a/b/g/n/ac
Bluetooth4.2
Réseaux4G catégorie 9 (450 / 50 Mbps)
SIMnano SIM
NFCOui
Capteur d'empreintesOui, sur le bouton d'accueil
Ports
(entrées/sorties)
USB Type-C (USB 3.1 gen 1)
GéolocalisationGPS, Glonass et Beidou
Batterie3000 mAh (Quick Charge 3.0)
DASN/A
Dimensions145.9 x 71.9 x 9 mm
Poids161 grammes
Couleursnoir, gris et or
Prix conseillé749 euros

Design

Le HTC 10 continue dans la lignée des HTC One Mx. On trouve alors une coque unibody entièrement en aluminium, avec des tranches biseautées et arrondies, dotées d’une texture brillante, contrairement à la texture mate de la coque. Le téléphone est très agréable à tenir en main, notamment grâce aux nouvelles tranches. Le poids du téléphone est plutôt contenu avec 161 grammes, dans la moyenne du segment.

Le HTC 10 est un peu moins compact qu’un Galaxy S7 avec des mesures de 145,9 x 71,9 mm et malgré la disparition (enfin !) de la bande noire disgracieuse qui intégrait le logo HTC jusqu’au dernier One M9. HTC n’a en revanche pas tout misé sur la finesse avec une épaisseur de 9 mm sur le point le plus élevé (l’appareil photo qui dépasse légèrement), mais jusqu’à 3 mm sur le point le plus fin, c’est-à-dire les tranches biseautées.

HTC 10 (6 sur 13)

En façade, la vitre de protection Gorilla Glass est légèrement arrondie et vient finir sa course dans les bordures en aluminium. Le capteur d’empreintes digitales – qui semble très rapide et fiable à première vue – est intégré au bouton d’accueil, qui n’est plus physique, mais entière tactile. Cela peut paraître étrange au premier abord, mais se révèle très agréable dans la pratique. Les boutons retour et multitâche sont également tactile et rétroéclairés. C’est aussi en façade que l’on trouve l’un des deux haut-parleurs stéréo, tout en haut du terminal. L’autre haut-parleur est intégré à la tranche inférieure du HTC 10.

Cette même tranche inférieure intègre un port USB Type-C qui supporte l’USB 3.0 (3.1 Gen 1) pour des transferts plus rapides. Le côté droit du téléphone abrite quant à lui les deux boutons : un pour l’allumage et un autre pour le volume. Le bouton d’allumage dispose d’une texture particulière permettant de le reconnaître sans regarder. Il est d’ailleurs parfaitement placé pour ne jamais le louper. Un peu plus haut, on trouve le chariot permettant d’insérer une carte microSD et la carte nano SIM.

HTC 10 (1 sur 13)

La tranche supérieure du téléphone abrite la sortie audio mini jack, mais le capteur infrarouge est remplacé par une bande en plastique. Il semblerait que cette bande soit nécessaire au bon fonctionnement du haut-parleur situé en dessous, pour mieux transmettre les ondes audio.

Le passage au QHD

HTC conserve un format plus ou moins similaire aux One M8 et One M9 avec un écran de 5,2 pouces. On note donc une légèrement hausse de la diagonale, tout comme la définition, qui délaisse le Full HD (1080p) pour atteindre le QHD / 2K (1440p). Qu’est-ce ça change dans la pratique ? Honnêtement, pas grand-chose, puisque de telles définitions sont surtout utiles pour la réalité virtuelle. Avec le HTC Vive, on doute que le fabricant compte utiliser le HTC 10 dans ce domaine.

Les puristes apprécieront la possibilité de choisir le mode de couleur : vif pour flatter la rétine ou sRGB pour coller à la réalité. À première vue, l’écran est de bonne qualité, lumineux et contrasté même s’il faudra vérifier tout cela dans un test d’écran un peu plus objectif. Pour les plus curieux, sachez que HTC utilise désormais la technologie Super LCD 5 sûrement encore basée sur la technologie IPS.

HTC 10 (9 sur 13)

Logiciel  : Sense 8.0 fait sa première apparition

C’est sûrement l’une des plus grandes nouveautés du HTC 10 : l’interface constructeur Sense passe en version 8 et délaisse la surcouche de HTC. Le constructeur tente en effet de se rapprocher de plus en plus d’Android pur (AOSP) pour plusieurs raisons. La première, c’est pour tenter de séduire les utilisateurs qui aime bien la sobriété et la légèrement d’Android et qui veulent personnaliser leur interface comme bon leur semble. Ainsi, HTC annonce une hausse des performances grâce à un système plus léger. L’autre raison, c’est pour permettre de proposer plus rapidement les mises à jour d’Android.

HTC 10 (13 sur 13)

On trouve alors le centre de notifications et les réglages rapides sans aucune modification par rapport à Android 6.0 Marshmallow en version Google, mais aussi le menu des réglages qui n’impose pas un code couleur vert qui était la marque de fabrique de HTC jusqu’à présent. BlinkFeed, l’agrégateur de flux RSS, est toujours présent, avec un balayage de l’écran d’accueil vers la gauche.

Les nouveautés logicielles ne s’arrêtent pas là : HTC a intégré une nouvelle fonctionnalité baptisée freestyle layout qui n’était pas encore disponible lors de notre prise en main. La fonctionnalité permet d’organiser les icônes de l’écran d’accueil comme bon vous semble, sans avoir à tenir compte de la grille habituelle. Il est ainsi possible de placer une icône n’importe où sans la voir se faire aimanter pour rester dans les rangs. Il est aussi possible de remplacer l’icône d’une application par un autocollant (sticker) qui peut aussi bien représenter un avion, une montgolfière ou un bateau.

HTC 10 (10 sur 13)

La fonctionnalité Ice View permet quant à elle d’utiliser une coque semi-transparente. Cette dernière permet de consulter l’heure ou les notifications sans ouvrir le rabat de la coque. Plus fort encore, on peut prendre une photo lorsque cette coque est fermée. Une fonctionnalité qui semble pratique sur le papier, mais qui n’est pas si facile à mettre en oeuvre puisqu’il nous a fallu plusieurs essais avant d’arriver à l’activer.

Le retour de l’UltraPixel

À l’arrière du téléphone, on trouve un capteur photo qui signe le retour de la technologie UltraPixel. Ici en version 2.0, il est question de 12 MP avec des photosites d’une taille de 1,55 micron assistés par une mise au point laser très rapide en pratique, une stabilisation optique et une ouverture à f/1.8. Il est possible de filmer en 4K à 30 images par seconde ou en 720p à 120 images par seconde. Première mondiale : le HTC 10 permet d’enregistrer le son en 24 bits et non pas simplement en 16 bits. Cette fonctionnalité est-elle réellement utile ? Pour les professionnels ou les puristes, oui, mais ce type de public passe a tendance à passer par des appareils audio spécialisés.

HTC 10 (3 sur 13)

En façade, HTC a intégré à son 10 un capteur de 5 mégapixels. Il embarque également une stabilisation optique, une première, à notre connaissance, au niveau mondial pour un appareil destiné aux selfies, et présente une ouverture de f/1.8. L’écran s’illumine en blanc lors de la prise de vue pour assurer un flash logiciel, à la Galaxy S7 de Samsung et iPhone 6s d’Apple.

La partie logicielle de la photo évolue, avec un mode pro qui gagne en ergonomie et qui permet toujours de régler aussi bien le temps de pose, les ISO, la mise au point manuelle et bien sûr d’enregistre les photos au format RAW / DNG. On regrette toutefois que la sélection de la définition ne soit pas simple, aussi bien en mode normal qu’en mode Pro. Il est impossible de sélectionner directement une définition en photo et en vidéo, il faut alors faire le tour complet des définitions disponibles.

HTC 10 photo

Performances : le Snapdragon 820 aux commandes

Le HTC 10 intègre un Snapdragon 820 de Qualcomm avec ses quatre cœurs Kryo (2 x 1,6 GHz et 2 x 2,1 GHz) et 4 Go de mémoire vive LPDDR4, avec 32 Go d’espace de stockage. Le téléphone s’est révélé fluide pendant la prise en main, mais il faudra réaliser quelques tests supplémentaires pour s’en assurer et vérifier que HTC a bien maîtrisé l’intégration de la puce de Qualcomm. En théorie, le châssis entièrement en aluminium devrait aider à la dissipation thermique.

HTC 10 (11 sur 13)

À la mode asiatique, HTC intègre un outil pour libérer la mémoire vive non utilisée et l’espace de stockage, sous le nom de Boost+. Pratique pour vérifier en un coup d’œil les applications les plus gourmandes. Cette fonctionnalité permet d’ailleurs de « booster la batterie en jeu ». En d’autres termes, HTC promet d’augmenter l’autonomie du téléphone dans les titres vidéoludiques. Comment ? En abaissant la définition affichée en Full HD. Une technique utilisée par Huawei sur son P9. Malheureusement, la plupart des jeux sont rendus en 1080p maximum (à l’exception de quelques titres très récents) et l’impact sera donc minime.

La fonctionnalité doit toutefois être saluée, puisqu’elle peut se révéler pratique, non pas pour l’autonomie, mais pour le nombre d’images affichées par seconde (FPS) dans les jeux. Il aurait été préférable de pouvoir choisir une définition encore plus inférieure, comme le 720p sur le terminal de Huawei.

Connectivité

Le HTC 10 est compatible avec de nombreuses bande 4G (notamment 700, 800, 1800 et 2600 MHz) et supporte la 4G de catégorie 9 pour des débits de 450 Mbps en téléchargement et 50 Mbps en upload. Le téléphone supporte le Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac 2,4 et 5 GHz ainsi que le Bluetooth 4.2. Le connecteur USB Type-C permet de relier le téléphone à un écran grâce à la norme DisplayPort. Enfin, le HTC 10 est le premier smartphone Android à être certifié AirPlay, la technologie d’Apple de diffusion de la vidéo et du son sans fil.

HTC 10 (6 sur 13)

Autonomie

HTC annonce une autonomie de 2 jours pour son HTC 10 par l’intermédiaire d’une batterie de 3 000 mAh. Un chiffre qu’il faudra bien évidemment vérifier dans la pratique, sur quelques jours. Pour les plus pressés, le HTC 10 est compatible avec la technologie Quick Charge 3.0 de Qualcomm, permettant de recharger 50 % de la capacité de la batterie en 30 minutes.

Notre avis

Le HTC 10 est une réussite, notamment avec un design vraiment soigné, qui laisse une sensation haut de gamme indéniable. HTC a fait un bel effort sur la partie logicielle pour tenter de séduire la majorité des utilisateurs. L’aspect photo n’a pas été mis de côté et nous avons été bluffés par la rapidité de la mise au point. Il reste tout de même des points à éclaircir, comme les performances, la qualité des photos ou l’autonomie du smartphone. Un point nous fait tout de même tiquer : le prix, 749 euros, c’est un peu cher face au LG G5 et au Galaxy S7 de Samsung, tous les deux vendus au prix de 699 euros.

Prix et disponibilité

Le HTC 10 sera disponible au cours du mois de mai à un tarif de 749 euros.