Le Samsung Galaxy Alpha vient enfin d’être annoncé. Pendant plusieurs semaines, il a nourri l’actualité avec de nombreuses fuites et rumeurs. Samsung l’a donc officialisé, en plein mois d’août, à deux semaines de l’IFA – le salon berlinois où sera sûrement dévoilé le Galaxy Note 4. À peine dévoilé, le Galaxy Alpha a déjà été pris en main par des confrères russes : qu’a-t-il dans le ventre ?

Samsung Galaxy Alpha

Samsung Galaxy Alpha

La conception de smartphones est une des grandes expériences de Samsung. Avoir de l’expérience ne veut pas dire que le design plaît, néanmoins on remarque une constante évolution. Le Galaxy S5 a déçu, il a été comparé à des pansements avec sa coque arrière, et l’absence de « matière noble » a été vivement critiquée. Néanmoins, les caractéristiques de ce smartphone étaient parmi les meilleures, notamment son écran et son capteur photo. Sur le Samsung Galaxy Alpha, le Coréen a essayé de travailler sur ses faiblesses, sans perdre les cartes traditionnelles. En conséquence, nous sommes confrontés à un smartphone avec une épaisseur de moins de 7 mm, une structure en métal, huit cœurs pour le propulser et un écran Super AMOLED. En regardant simplement le tableau de caractéristiques, on remarque néanmoins une faiblesse de taille : une définition d’écran de seulement 1280 par 720 pixels (HD 720p). C’est peu face aux mastodontes en Full HD et QHD.

 

En métal… ou presque !

Contrairement à ce que j’ai pu lire à gauche et à droite, les Coréens ont décidé de ne pas copier Apple, HTC et autres amateurs de corps tout en métal. Le Galaxy Alpha possède le même plastique soft-touch, comme dans le Galaxy S5, en revanche le contour du cadre est désormais en métal. Comme beaucoup… beaucoup d’autres fabricants – Huawei, Xiaomi, ZTE et autres. Ce design présente des avantages et des inconvénients : le smartphone gagne en solidité, son « standing » augmente, sa finesse record (moins de 7 mm) améliore la prise en main, néanmoins beaucoup attendaient de se retrouver avec un châssis tout en métal.

Le dos du Samsung Galaxy Alpha

Le dos du Samsung Galaxy Alpha

On peut tout de même saluer le travail de réflexion, ce Galaxy Alpha reprend ingénieusement des codes « design » du Galaxy S5 (la texture) et du Galaxy S2 (la forme).

Comparatif-Galaxy-Alpha-Galaxy-S5

Samsung Galaxy S2, Galaxy Alpha et Galaxy S5

D’après le site russe, en raison de sa petite taille et son épaisseur (seulement 6,7 mm), le Galaxy Apha serait excellent en main. Le  revêtement caoutchouté (repris au Galaxy S5) lui donne une bonne tenue. Par ailleurs, on retrouve les connectiques habituelles : la prise audio sur le dessus, le micro-USB en bas, le contrôle du volume sur le côté gauche. Le fameux capteur d’empreintes digitales, comme sur le Galaxy S5. Mais aucune protection contre l’humidité dans Alpha.

Samsung Galaxy Alpha

Samsung Galaxy Alpha – le « dessous »

Enfin, même si on regrette l’absence de slot micro-SD (32 Go d’espace de stockage interne), on peut saluer le fait que la batterie soit amovible.

798983a282decde8e04aaa4b4522

Batterie amovible et coque arrière flexible

 

Galaxy Alpha et Galaxy S5

8a5be0f4d1a72c2675103bfc5087

Galaxy Alpha et Galaxy S5

000821134b04da2573989b4bb562

Galaxy Alpha et Galaxy S5

de553dca6d4b7be74d338a1d514f

Galaxy Alpha et Galaxy S5

 

Galaxy Alpha et l’iPhone 5S

90aede78ce56521250df00e86bc4

Galaxy Alpha et l’iPhone 5S – face avant

44dc92928fed6a86ed2f517f5029

Galaxy Alpha et l’iPhone 5S – face arrière

2b987cdedc26366a02d89e057c1a

Galaxy Alpha et l’iPhone 5S – bordures

 

Et dans le ventre ?

Pour le SoC, Samsung fait appel à une solution maison Exynos mais ne révèle pas le modèle utilisé. On sait seulement que c’est un processeur octo-core avec quatre cœurs cadencés à 1,8 GHz et quatre cœurs cadencés à 1,3 GHz avec 2 Go de mémoire vive. On est sûrement en présence de l’Exynos 5430 (comme sur le GS5 LTE-A) dont on parlait il y a quelques semaines, avec des cœurs Cortex-A15 et A7 fonctionnant en big.LITTLE. Surprise : le nouveau SoC de Samsung supporte les réseaux mobiles 4G+ (LTE-Advanced) jusqu’à 300 Mbps grâce à l’utilisation d’un modem de catégorie 6.

AnTuTu

AnTuTu
  • Galaxy Alpha : 37734
  • Nexus 5 : 27567
  • Galaxy S5 : 35001

 

3DMark Ice Storm Unlimited

3DMark Ice Storm Unlimited
  • Galaxy Alpha : 17397
  • Nexus 5 : 16338
  • Galaxy S5 : 18600

 

T-Rex (ES 2) 

T-Rex (ES 2)
  • Galaxy Alpha : 1353
  • iPhone 5S : 2250
  • Galaxy S5 : 1550

 

Avec une fréquence d’horloge maximum de 1,8 GHz, en combinaison avec un écran de faible définition (1280 x 720 pixels), cela donne des indicateurs de performances plutôt corrects.

Avec l’absence de slot micro-SD, il faut s’attendre à quelques déçus avec (seulement) 32 Go (25,44 Go disponibles pour l’utilisateur). Notez la présence d’un slot nano-SIM, à l’image de celui de l’iPhone 5S ou du Moto X.

Autre étrangeté, la batterie du Galaxy Alpha est d’une petite capacité – 1860 mAh. Avec seulement 7 mm d’épaisseur, Samsung a dû faire quelques concessions… D’après les premiers « testeurs »,  la matrice AMOLED avec une définition de seulement 720p permet de sauver les meubles. Avec une vidéo HD à pleine luminosité et Wi-Fi activé, le Galaxy Alpha tient plus de 11 heures, ce qui est similaire au Galaxy S5 Mini. A titre de comparaison, le Samsung Galaxy Alpha est à 1860 mAh, l’iPhone 5s à 1560 mAh et le Galaxy S5 à 2800 mAh.

 

Et la photo ?

Quant à la définition des capteurs photo, elle est de 12 mégapixels pour le capteur principal et 2,1 mégapixels pour le capteur frontal. Vous pouvez retrouver quelques clichés pris par le Galaxy Alpha.

ea59953c428f36c9be498e5adc0f 28dc05a893c9bbbed8544b388861 e63adcf0b42dae436d8dad8258fb

 

Et enfin… l’écran ?

Le Galaxy Alpha reprend également la technologie d’écran du Galaxy S5,  il utilise une technologie Super AMOLED avec la possibilité de personnaliser le profil de couleur. Avec une diagonale de 4,7 pouces et une définition de 1280 x 720 pixels (HD), on retrouve une densité de pixel de 312 ppi. Evidemment, une densité de pixels bien inférieure aux dernières dalles Full HD et HD Quad, mais toujours au niveau au dessus de 300 ppi, ce qui est suffisant pour une image claire d’après le site russe.

f0be712eb13f6cad960c28b80902

En tout cas, Hi-tech.mail.ru semble satisfait de cet écran, « enfin débarrassé des aspérités de la technologie AMOLED« . L’écran du Samsung Galaxy Alpha a montré d’excellentes caractéristiques de luminosité et une précision des couleurs décente, des angles de vision améliorées et un traitement anti-reflets. Enfin, « L’image est vraiment profonde et réaliste (…)« .

 

Et alors ?

Comme on peut le lire, ces premiers testeurs ont un avis plutôt positif, en soulignant les efforts de Samsung sur le design, avec des critiques sur le positionnement de l’appareil et la définition d’écran insuffisante en 2014.  Pour rappel, le Galaxy Alpha sera disponible courant septembre à un prix de 600 euros « nu ». Evidemment, c’est une stratégie étonnante de la part de Samsung à quelques jours de l’IFA et de la keynote d’Apple où sera très certainement annoncé l’iPhone 6.

De notre côté, nous avons hâte de le prendre en main.

Mise à jour : Samsung France a annoncé un tarif de 600 euros « sans engagement » !