Le Japonais Kyocera a dévoilé en début d’année un nouveau smartphone durci, le DuraScout. Un petit téléphone de 4,5 pouces dont la principale particularité est de bénéficier d’un écran en verre Sapphire.

kyocera durascout

Kyocera est un constructeur de smartphone japonais spécialisé dans les appareils durcis, c’est-à-dire résistant aux chocs, aux chutes et à toute autre forme de maltraitance. Son dernier appareil en date, le DuraScout, se veut comme son porte-étendard, celui qui représente le mieux le savoir-faire du constructeur. Sous le capot, le DuraScout, n’a pas grand-chose d’un champion. Il embarque un petit Snapdragon 400 (qui lui confère une compatibilité 4G) à quatre coeurs cadencés à 1,4 GHz, 2 Go de RAM, un écran de 4,5 pouces HD (1280 × 720) et une batterie de 3100 mAh. Le tout est animé par Android KitKat en version 4.4.2. Ses dimensions sont de 136,4 × 68,4 × 13,2 mm. Une fiche technique que l’on retrouvait surtout les smartphones de milieu de gamme de l’année dernière. Mais ce n’est pas là-dessus que mise Kyocera pour vanter les qualités de son nouvel appareil.

durascout

Kyocera met plutôt en avant la batterie d’indices de protections et de tests réussis par son dernier téléphone. Le DuraScout est en effet certifié IP68, ce qui signifie qu’il est totalement étanche à la poussière et qu’il peut rester immergé sous un mètre d’eau durant une demi-heure. Mieux, Kyocera nous assure qu’il a passé avec succès les tests standards de l’armée américaine MIL-STD-810. Concrètement cela permet au téléphone d’être résistant à la poussière, aux chocs, aux vibrations, aux températures extrêmes, à la pluie, aux pressions importantes, aux radiations solaires (si jamais vous voulez consulter Twitter dans l’espace), au sel et peut-être même aux enfants en bas âge.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le constructeur japonais met également en avant le fait que l’écran du DuraScout est « virtuellement » entièrement résistant aux rayures, grâce à l’une de ses technologies, le Sapphire Shield Display. Si l’on en croit la page officielle dédiée au Sapphire Shield, seul le diamant possède une résistance plus importante que cette technologie. Un gage de qualité, donc. Autre caractéristique intéressante, le DuraScout est capable de faire passer le son des communications téléphoniques par des vibrations dans les os du crâne. C’est ce que l’on appelle de l’ostéophonie et c’est une technologie très pratique pour entendre une conversation clairement dans un environnement sonore bruyant.

Le Kyocera DuraScout n’est pour l’instant disponible qu’aux États-Unis. Le téléphone coûte 445 dollars sans engagement, soit environ 391 euros. Une commercialisation en Europe n’est toutefois pas à exclure, le Japonais commence en effet doucement à proposer ses téléphones à la vente en Europe, à commencer par le Torque, que nous ne devrions d’ailleurs pas tarder à tester.