Introduction

Le HiSense Rock est un smartphone vendu à 299 euros qui a l’avantage d’être à la fois étanche et résistant aux chocs. Et ce, sans souffrir d’un design trop épais ou encombrant, contrairement à d’autres terminaux qui mettent en avant les mêmes qualités de robustesse. Nous avons eu l’occasion de le tester un peu afin de savoir s’il tenait toutes ses promesses.

Récemment, nous avions eu l’occasion de découvrir le HiSense Rock. Un smartphone vendu à 299 euros qui promet étanchéité, résistance aux chocs et élégance. L’appareil est en effet certifié IP68, ce qui lui garantit de fonctionner même après être tombé à l’eau. Par ailleurs, il bénéficie aussi du label IK04. Celui-ci indique qu’il peut survivre à un impact de 0,5 joule.

Fiche technique

Modèle HiSense Rock
Version de l'OS Android 7.0 Nougat
Taille d'écran 5,2 pouces
Définition 1920 x 1080 pixels
Densité de pixels 424 ppp
SoC Snapdragon 430
Processeur (CPU) Cortex-A53
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 505
Mémoire vive (RAM) 3 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 16 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Wi-Fi Oui
Bandes supportées 900 MHz, 1900 MHz, 2100 MHz, 800 MHz, 1800 MHz, 2600 MHz
SIM nano SIM
NFC Non
Ports (entrées/sorties) microUSB
Batterie 3000 mAh
Dimensions 153 x 74,86 x 7,95 mm
Poids 165 grammes
Prix 178 euros
Fiche produit

Un design clinquant

Avec un poids de 151 grammes, et une épaisseur de 7,95 mm, le smartphone reste fin et assez agréable à tenir en main. Le design se veut raffiner, mais nous l’avons surtout trouvé un poil trop clinquant avec ses finitions métalliques dorées et son dos en damier qui donne l’impression de toucher du caoutchouc. À part ça, il se distingue par un renforcement en plastique dur sur les tranches du haut et du bas, mais ces derniers ne perturbent pas la prise en main. 

Sur la face avant, on remarque deux grosses bordures au-dessus et en dessous de l’écran et que les boutons de navigation sont logicielles. Les contrôles du volume et le bouton pour déverrouiller le téléphone sont logés à droite, aux côtés d’une touche qui sert à prendre des photos.

Une imperméabilité au poil

Le HiSense Rock reste un téléphone au look intéressant et relativement joli. En ce qui concerne l’étanchéité, nous avons pu plonger le téléphone dans un bol d’eau pendant presque une heure. Immergé, celui-ci est évidemment impossible à utiliser puisque l’écran tactile a beaucoup de mal à reconnaitre le doigt. Par contre, même après avoir été noyé un long moment, il est prêt à l’emploi dès qu’on le ressort et qu’on l’essuie un petit peu.

Non Jack, il n’y a pas la place sur cette porte…

Sur ce point, c’est donc un sans faute.

Une solidité à relativiser

Passons au test de résistance. Comme nous le disions plus haut, le smartphone résiste à un choc de 0,5 joule. Autrement dit, il ne casse pas même si on lâche dessus un objet de 200 grammes depuis une hauteur de 25 centimètres. Nous avons donc fait le test… Avec les moyens du bord. C’est ainsi que nous avons fait tomber sur le HiSense Rock une boîte de maïs de 200 grammes depuis un coffret DVD de 25 centimètres de haut. Chez FrAndroid, on adore les bienfaits du système D et on a d’ailleurs retranscrit ce mini crash-test dans une story Snapchat (frandroidsnap). 

La chute de la boîte de conserve n’avait finalement rien d’impressionnant et n’a provoqué aucun dégât sur l’écran protégé par du Gorilla Glass 4. Ou presque… Nous avons réitéré l’expérience à dix reprises, dont une fois en faisant tomber la boîte sur la tranche. À ce moment-là, on a remarqué un petit impact sur le verre. Ce n’est pas vraiment une fissure, mais plus un léger renfoncement qui s’est formé. Rien de bien méchant, mais cela laisse entendre que le risque de dégâts augmente considérablement quand le choc de la chute est concentré sur un point.

Évidemment, vous risquez plus de faire tomber votre smartphone que de lâcher malencontreusement une boîte de maïs dessus. Dans cette optique, HiSense nous a assuré que son téléphone était insensible aux chutes d’un mètre sur sol plat. On a donc fait tomber le téléphone sur le dos, les angles et la face avant. À chaque fois, nous avons réitéré l’expérience à dix reprises.

Aucune de ces tentatives n’a vu le HiSense Rock se fissurer ou cesser de fonctionner. Les angles notamment résistent sans problème aux coups. Cela ne veut pas dire que le téléphone est incassable non plus. Celui-ci promet uniquement une grande résistance. La certification IK04 semble néanmoins plus être un argument commercial qu’autre chose. D’autres smartphones ne bénéficiant pas de cette garantie pourraient également résister à une boîte de maïs tombant de 25 centimètres. La différence réside peut-être dans le fait que les terminaux classiques se fragilisent plus rapidement.

Quelques bugs à signaler

Pour le reste des caractéristiques, le HiSense Rock ne dénote pas dans le milieu de gamme. Il est équipé d’un écran Full HD de 5,2 pouces et d’un Snapdragon 430 couplé à 3 Go de mémoire vive. Celui-ci éprouve quelques difficultés sur les jeux les plus gourmands avec quelques saccades dans l’image et des transitions trop ralenties entre les sessions de jeu et les menus. Sur les benchmarks, on peut voir qu’il fait jeu égale avec le Lenovo Moto G5

 HiSense RockLenovo Moto G5
SoCSnapdragon 430Snapdragon 430
AnTuTu44 041 points44 697 points
PCMark4595 points4 659 points
3DMark Ice Storm Unlimited General9336 points9 398 points
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics9590 points9 589 points
3DMark Ice Storm Unlimited Physics8973 points8 786 points

Il tourne sous Android 7.0 Nougat avec une interface au look très simple et sans tiroir d’applications et qui manque beaucoup de fluidité. En quelques jours j’ai observé plusieurs ralentissements et l’application Galerie a même planté sans explication.

Des photos loin d’être parfaites

Le HiSense Rock dispose d’un capteur photo de 16 mégapixels. Le résultat n’est pas vraiment au rendez-vous. Les photos ont tendance à saturer trop facilement à cause d’une mauvaise balance des blancs et la perte d’informations est trop importante et empêche d’obtenir un bon niveau de détails. Les photos sont vraiment floues.

Difficile de voir la limite entre les toits de la ville et le ciel.

Des détails qui manquent cruellement de précision.

Une autonomie un peu faiblarde

Personnellement, j’ai trouvé la batterie de 3 000 mAh un peu faiblarde et elle ne garantit pas une autonomie à toute épreuve. En utilisation un peu poussée sur les jeux vidéo ou les vidéos, vous ne tiendrez pas plus d’une journée avec ce téléphone. Il a par ailleurs la mauvaise idée d’être équipé d’un connecteur microUSB.

Disponibilité

Le HiSense Rock est disponible à 299 euros chez certains revendeurs comme Boulanger ou Materiel.net.

Note finale du test 5/10
Alors que faut-il retenir de ce HiSense Rock ? Il a le mérite d'être effectivement résistant. Même en m'amusant à le jeter au sol très régulièrement, je n'ai remarqué aucune égratignure et il a fallu la tranche d'une boîte de conserve pour provoquer un impact sur l'écran. Cependant, il ne faut pas non plus croire que ce téléphone résistera à une chute de cinq étages ou qu'il puisse se faire écraser par une voiture sans problème.

Gardez simplement à l'idée que si vous cherchez un smartphone au style assez élégant, parfaitement étanche et que vous n'avez pas envie de vous inquiéter à la moindre chute, le HiSense Rock peut être une option intéressante pour 299 euros. Il souffre malheureusement de trop de ralentissements au niveau de l'interface qui nuisent sérieusement à l'expérience utilisateur.
  • Points positifs
    • Résistant sans être énorme ou lourd
    • Agréable en main
    • Parfaitement étanche
    • Ne craint pas les boîtes de maïs
  • Points négatifs
    • Une solidité relative
    • Des bugs d'interface
    • Une batterie trop juste
    • Une qualité photo discutable