D’après de nouveaux documents envoyés aux fabricants, Google serait en train de travailler sur un nouveau système de mise à jour qui permettrait de garder un morceau d’Android à jour, sans l’aide du fabricant de l’appareil.

android-stack

La mise à jour du Android Compatibility Definition Document pour la sortie d’Android 7.0 Nougat renferme décidément plusieurs surprises. En plus d’interdire aux fabricants, comme Samsung, d’implémenter leur propre système de multifenêtre, les forçant ainsi à utiliser celle d’Android 7.0 Nougat, Google pourrait également faire quelques changements au système de mise à jour d’Android.

C’est le paragraphe 3.1.1 du document qui a mis la puce à l’oreille du site Ars Technica qui rapporte cette information.

android-cdd-mise-a-jour-api-aosp-android-extensions

Ce paragraphe présente la possibilité pour Google de mettre à jour les API d’AOSP (Android Open-Source Project), le socle de base d’Android auquel Google rajoute ses propres services grâce au Google Play Services. D’après le document les fabricants doivent en effet implémenter obligatoirement les bibliothèques ExtShared et ExtServices venant d’AOSP, qu’ils ne peuvent donc pas modifier via leur interface constructeur.

 

Une mise à jour sans passer par les constructeurs

Les ExtShared et ExtServices sont deux nouvelles applications (APK) système installées par défaut sur les appareils sous Android 7.0 Nougat. D’après Ars Technica, les deux applications sont pour le moment vide de tout contenu si ce n’est deux chaines de caractères : « Android Services Library » et « Android Shared Library ». Bien que vide actuellement, l’obligation d’installation de ses deux applications garantit à Google la possibilité de les mettre à jour facilement sur tous les appareils par le Play Store.

 

Google veut faire le plus de mises à jour possible grâce au Play Store

Ce qu’il faut retenir de cette nouveauté c’est qu’il semblerait que Google veuille encore accroître le nombre d’éléments que le Google Play Store pourra mettre à jour. Aujourd’hui, la plupart des applications de Google (Gmail, Agenda, Calculatrice, Google Now Launcher, etc.) existent sur le Play Store ce qui permet à l’éditeur de les mettre à jour indépendamment d’Android. La firme procède de la même manière avec les Google Play Services qui sont mis à jour par le Play Store. Cela permet de maintenir à jour ces éléments d’Android sans la participation des fabricants ou des opérateurs.

Ici, Google devrait pouvoir mettre à jour un set d’API venant d’AOSP comme il le fait avec les Google Play Services. Il s’agira des API des nouvelles versions d’Android, mais dont le code source sera libre, contrairement au Google Play Services reposant sur un code propriétaire de Google.

Bien sûr, même avec ce système ça n’évitera pas à Android d’avoir de nouvelle version majeure qu’il sera difficile de déployer sur la majorité des terminaux dans le monde, souvent abandonnés par leur opérateur ou leur fabricant.

 

À lire sur FrAndroid : Android 7.0 Nougat : la liste des terminaux mis à jour