L’entrée dans le club encore un peu fermé des marques offrant des téléviseurs OLED est une étape que Philips juge importante pour monter en gamme. Nous avons pu voir de plus près ce nouveau 55’’, le premier écran OLED intégrant Android TV.

philips-android-tv

« Nous avons attendu que la technologie soit parfaitement au point avant de passer à l’OLED », explique-t-on chez Philips. La marque hollandaise, appartenant dorénavant au chinois TP Vision, a présenté son tout premier téléviseur OLED à l’IFA en septembre, avant de nous le montrer plus en détails à Amsterdam en cette fin novembre, moment de son lancement sur le marché.

55 pouces 4K

Un seul modèle, le 55POS901F en 55 pouces, UHD 4K (3840 x 2160 pixels), aux normes UHD Premium et HDR Perfect (mais pas Dolby Vision), pour 2 999 euros. Pas de 3D au programme pour cette dalle d’origine LG, pour ceux qui y tiendraient vraiment.

Une première impression rappelle simplement tous les avantages de l’OLED dans les noirs intenses façon encre de Chine, les couleurs ultra concentrées, les angles de vision très larges… A noter, une option Perfect Contrast a été prévue pour définir le niveau d’amélioration automatique des détails dans les zones sombres, moyennes et claires. Philips annonce une luminosité maximale supérieure à 500 cd/m2.

oled-android-tv-philips

 

Design : métal brut

Avec un tel écran borderless, peut-on encore jouer avec le design d’un téléviseur ? Eh bien oui, mais surtout au niveau des haut-parleurs. Car dans cette finesse d’écran, impossible d’y intégrer des haut-parleurs à la sonorité satisfaisante. D’où le retour à des solutions déportées sous l’écran. Ici, un ensemble 6.1 intégré, avec 6 haut-parleurs (30 watts) en façade et une caisson de basse intégré. L’ensemble est habillé d’aluminium et d’acier (recyclé, s’il vous plaît) avec une belle finition et un look fin et discret. Le logo Philips lumineux peut heureusement être éteint.

 

Ambilight et ampoules Hue

« C’est le tout premier téléviseur OLED Ambilight », rappelle Rod White, le designer des TV de la marque depuis une vingtaine d’années. En même temps, c’est une solution propre à la marque… Le principe reste ici le même : les LEDs cachés derrière l’écran sur 3 côtés étendent (c’est réglable) les tonalités de l’image sur le mur, donnant une plus grande impression d’immersion dans l’image. On aime ou on n’aime pas, mais les fans apprécieront de pousser plus loin l’expérience en reliant leur TV à des ampoules connectée Philips Hue qui pourront reprendre en cadence l’ambiance lumineuse dans la pièce.

philips-android-tv-oled

 

Une télécommande avec clavier physique

Particulièrement complète, la télécommande de Philips inclut un clavier azerty complet pour faciliter, par exemple, l’usage des fonctions web. Elle tient bien en mains et, chose rare, elle est assez élégante. Sans importance ? Pourtant, c’est bien l’objet qui sera dans vos mains et sur votre table basse, toujours en évidence…

 

Android TV et Netflix de la partie

Elle inclut aussi une commande vocale et une touche Netflix dédiée. Pas convaincu ? Reste la possibilité de charger l’appli smartphone/tablette Philips TV Remote. L’ensemble est aussi compatible Google Cast et AirPlay. Quant à Android TV, c’est une puce quadricœur qui a la charge de le faire tourner, ici en version Lollipop 5.1.

philips-android-tv-oled-2

 

À lire sur FrAndroid : Quelle box sous Android TV choisir ?