Quelles sont les meilleures TV 4K et HDR de 65 pouces en 2021 ?

Voyez les choses en grand !

 

Vous cherchez la meilleure TV 65 pouces ? Voyez les choses en grand avec notre sélection de téléviseurs grand format. Vous trouverez ici les meilleurs téléviseurs OLED, QLD et Full LED de 65 pouces.

Les diagonales d’écran s’étendent aussi dans nos salons. Les téléviseurs 65 pouces sont aujourd’hui les plus recherchés — et les plus achetés –, devant les TV 55 pouces. Leur popularité grandissante provoque de grosses chutes de prix. En 65 pouces, on retrouve beaucoup de TV OLED et QLED, mais aussi quelques LCD à prix plus abordable.

Si vous aimez les grandes diagonales, vous serez donc gâtés en 2021. Par ailleurs, les prix baissent de plus en plus sur cette taille d’écran, une tendance confirmée par les annonces de TV 65 pouces du CES en début d’année.

Les meilleures TV 65 pouces en un clin d’œil

Le rival de l'OLED
8 /10
Samsung QE65QN95A (QLED 2021)
  • Très bonne luminosité
  • Une image pour une fois bien calibrée
  • Très bonnes performances en jeu
Notre recommandation
LG OLED65C1
  • La qualité OLED
  • Dolby Vision, Dolby Vision IQ, Dolby Atmos
  • Compatibilité HDMI 2.1
Le bon rapport qualité-prix
8 /10
Hisense 65U7QF
  • Bonne luminosité et contraste
  • Couleurs bien calibrées
  • Tarif attractif

Si finalement 65 pouces ne rentrent pas dans le salon direction nos guides par tailles :

Et pour une notre sélection des meilleures TV c’est par ici.

Notre recommandation

  • La qualité OLED
  • Dolby Vision, Dolby Vision IQ, Dolby Atmos
  • Compatibilité HDMI 2.1
Disponible à 2 990 € sur Boulanger

A-t-on encore besoin de présenter la gamme LG C ? Elle s’impose depuis maintenant plusieurs années comme la référence des téléviseurs OLED. Et cette version 2021 ne fait pas exception à la règle. Disons-le dès le début : les changements par rapport au LG CX de 2020 sont mineurs. Le Coréen a en effet réservé ses nouvelles dalles OLED à sa gamme G1.

On retrouve donc le même design et la même dalle que l’an passé, avec une qualité d’image toujours exceptionnelle. OLED oblige, les noirs sont évidemment infinis et LG calibre toujours aussi bien ses téléviseurs.

Parmi les quelques nouveautés, on note un nouveau processeur Alpha Gen 4 qui offre des performances accrues pour la mise à l’échelle. L’autre gros changement est à trouver du côté de webOS. Le système d’exploitation passe en version 6.0 et adopte une interface repensée pour mettre en avant les contenus des différents services de SVoD auxquels vous être abonnés. La télécommande également est remplacée par un modèle un peu plus classique. Dommage toutefois que LG n’ait pas saisi cette opportunité pour enfin y ajouter du rétroéclairage…

Le LG 65C1 n’est donc pas une révolution, mais s’impose sans trop forcer comme l’un des meilleurs téléviseurs du marché. Et pour ne rien gâcher, on le trouve déjà moins cher que le 65CX pourtant déjà bien soldé ! En attendant notre test, vous pouvez lire celui du LG 65CX, très proche.

Le rival de l'OLED

  • Très bonne luminosité
  • Une image pour une fois bien calibrée
  • Très bonnes performances en jeu
Disponible à 2 999 € sur Fnac

Si l’OLED domine sur le papier, Samsung n’a pas jeté l’éponge et tente de rivaliser avec sa technologie mini LED. Ce QE65QN95A en est le représentant le plus avancé et donc le plus cher. Première évolution notable, l’écran est particulièrement fin (2,5 cm), le boitier OneConnect adopte cependant un nouveau format un peu plus encombrant.

Reste la question de l’image. Et on doit bien avouer que si elle est excellente, le mini LED n’est pas non plus la révolution annoncée. On apprécie beaucoup la puissance lumineuse et pour une fois Samsung nous livre une dalle bien calibrée dès la sortie de la boite (même s’il est encore un peu en retrait sur ce point). En revanche pas de miracle : on reste en deçà de ce que propose l’OLED en termes de contraste et les soucis de blooming sont toujours présents.

Pour les joueurs en revanche, rien à redire : le téléviseur est très réactif, supporte le HDMI 2.1 et supporte même officieusement le G-Sync de Nvidia pour les joueurs PC. Parmi ses rares défauts, on notera une télécommande franchement cheap et un filtre antireflets moins efficaces que l’an passé.

Si la technologie mini LED n’enterre pas encore l’OLED, force est d’avouer que Samsung livre ici le meilleur téléviseur LCD du marché. On vous recommande la lecture du test du Samsung QE65QN95A pour rentrer plus dans les détails.

L'alternative

  • HDR10 et Dolby Vision
  • La technologie Acoustic Surface Audio+
  • Android TV
Disponible à 3 490 € sur Boulanger

Sony propose également un très bon téléviseur, OLED aussi, de 65 pouces avec son flagship, le KD-65AG9. Il est nettement plus cher que sa version AG8, mais cette dernière opérant quelques concessions techniques malgré sa fiche technique intéressante, on misera plutôt sur le haut de gamme. Même si bien sûr, la qualité se paie et n’est pas forcément à la portée de toutes les bourses.

C’est simple : la gamme AG9 renferme toutes les meilleures technologies du fabricant. Sony a peaufiné son téléviseur dans les moindres détails. Il intègre d’abord une dalle OLED, bien sûr. Mais ce téléviseur fait toute la différence avec notamment son excellent processeur Sony X1 Ultimate. Ce dernier assure non seulement une bonne fluidité des menus de l’interface, mais aussi de très bonnes performances au niveau de l’upscaling. On retrouve également la technologie Acoustic Surface Audio+, qui consiste à produire du son grâce à des vibrations de la dalle de verre qui recouvre le téléviseur. Cela se fait au moyen « d’actionneurs ». Résultat ? Un son détaillé et précis puisqu’il s’adapte à l’emplacement d’où émane le son dans l’image. Un bon point pour l’immersion, d’autant plus que le traitement du son est assuré par du Dolby Atmos.

La dalle prend également en charge les meilleurs standards vidéo que sont HDR10 (mais pas de HDR10+) et Dolby Vision. Le téléviseur tourne sous l’OS Android, avec sa foule d’applications disponibles. Il est aussi compatible avec Google Assistant, AirPlay 2 et il intègre Chromecast pour diffuser du contenu depuis un smartphone, un ordinateur ou une tablette.

Pour en savoir encore plus, vous pourrez vous rendre sur notre test du Sony KD-65AG9, mais attention, il n’est pas compatible HDMI 2.1. SI vous êtes un joueur, c’est un point à prendre en compte.

Pour du QLED premium

  • Local Dimming pour des contrastes améliorés
  • Excellent pour le gaming
  • Mode Ambiant
Disponible à 1 799 € sur Samsung

Pour profiter d’une dalle QLED tout en optant pour du haut de gamme, le Samsung QE65Q80T est un bon choix. Comme l’indique la lettre « T », il s’agit là d’un modèle du millésime 2020.

La dalle dispose d’un taux de rafraîchissement de 100 Hz, avec évidemment une définition 4K UHD. Le téléviseur embarque le très puissant processeur Quantum Processor 4K, qui intègre par ailleurs une intelligence artificielle. Et ce n’est pas tout puisque ce QE65Q80T intègre également plusieurs autres fonctionnalités avancées, comme le Local dimming silver qui offre des contrastes plus profonds, ainsi que le système object tracking sound qui, concrètement, permet au son de suivre les mouvements de l’action à l’écran. Retenez par ailleurs que si le téléviseur prend bien en charge le HDR10+, le Dolby Vision ne sera malheureusement pas au rendez-vous. On se consolera avec la compatibilité HDMI 2.1 disponible, et donc la gestion de l’affichage en 4K à 120 FPS ainsi que le taux de rafraîchissement variable (VRR).

Samsung propose tout de même quelques petits atouts bien appréciables et qui font la différence, comme le mode Ambiant qui permet de faire disparaître l’écran noir pour y diffuser du contenu comme des photos personnelles ou un décor autre. Avec une telle option, Samsung confirme son désir de produire des téléviseurs performants, mais aussi design, qui s’intègrent dans tous les intérieurs, à l’image de la gamme The Frame par exemple. Enfin, comme tous les téléviseurs de la marque, ce Q80T tourne sous l’OS Tizen avec de nombreuses applications embarquées. Pour en savoir encore plus, n’hésitez pas à vous rendre sur notre test complet du Samsung QE55Q80T, valable aussi pour la diagonale de 65 pouces qui nous intéresse ici.

Le bon rapport qualité-prix

  • Bonne luminosité et contraste
  • Couleurs bien calibrées
  • Tarif attractif
Disponible à 999 € sur Fnac

Faisant régulièrement l’objet de promotions (on l’a vu sous la barre des 700 euros lors des soldes d’hiver), le Hisense 65U7QF représente l’un des meilleurs rapport qualité/prix du marché. Au-delà de son design élégant c’est surtout sa dalle VA dotée d’un rétroéclairage Full LED qui surprend.

La dalle dépasse en effet les 700 cd/m2 lors des mesures de luminosité. Couplé à un contraste de très bon niveau cela lui permet de présenter des performances HDR tout simplement inédites à ce niveau de prix. Et la colorimétrie n’est pas en reste puisque les couleurs sont très bien calibrées tant en HDR qu’en SDR pour peu que l’on active le mode cinéma.

Les choses sont un peu moins satisfaisantes pour les joueurs, la dalle n’est pas très réactive et surtout le HDMI 2.1 n’est pas présent. Des défauts acceptables pour le joueur occasionnel, mais qui rebuteront celui qui vient d’investir dans une console next-gen toute neuve.

Le système d’exploitation est l’autre faiblesse du téléviseur, si les grands services de streaming sont au rendez-vous, les apps françaises comme MyCanal ou OCS ne le sont pas. Le rendu sonore est lui passable, mais l’on recommande vraiment l’usage d’une barre de son pour un rendu digne de ce nom.

Malgré quelques imperfections, le Hisense 65UQF est une très bonne affaire, qu’il soit en promotion ou non. À noter qu’on le retrouve sous le nom 65U72QF chez certains revendeurs. Retrouvez son test complet par ici.

Le petit prix

  • Du QLED à un prix avantageux
  • HDR10+, Dolby Vision, Dolby Atmos
  • Android TV
Disponible à 799 € sur Boulanger

Alors que les diagonales de 65 pouces dépassent le plus souvent les 1000 euros, certaines marques font de la résistance pour proposer des téléviseurs performants et moins chers que la concurrence. C’est le cas de TCL avec sa série C71, que nous vous recommandons souvent dans nos lignes. En effet, la marque figure en bonne place parmi les téléviseurs d’entrée de gamme, surtout que les C71 proposent une dalle QLED avec des contrastes très satisfaisants.

Là où TCL marque des points, c’est aussi dans sa prise en charge des meilleurs standards d’affichage HDR, soit le Dolby Vision et même le HDR10+. Le son est lui assuré du Dolby Atmos. Pour ce prix, et cette taille de diagonale, c’est tout à fait intéressant.

Le TCL 65C715 embarque par ailleurs le système d’exploitation Android TV 9.0. La fonction Chromecast ainsi que les compatibilités avec Google Assistant et Alexa sont aussi de la partie. Et ceux et celles qui ont la fâcheuse tendance à perdre la télécommande pourront se consoler avec le contrôle vocal avancé intégré nativement dans le téléviseur.

À ce tarif, n’espérez cependant pas de HDMI 2.1.

Tout savoir avant de choisir sa TV de 65 pouces

TV 65 pouces : de combien de recul ai-je besoin ?

En matière de téléviseur, il existe une règle simple pour estimer le recul nécessaire : 4,5 cm par pouce. Ce qui nous donne donc 292 centimètres de recul. On pourra arrondir à trois mètres. Cette distance devrait vous permettre de bien vous immerger dans vos contenus tout en limitant la fatigue oculaire. Bien évidemment, vous pouvez adapter cela selon vos préférences.

Comment estimer la diagonale dont j’ai besoin ?

En appliquant la règle des 4,5 cm par pouces, on peut également déterminer assez facilement la diagonale dont on a besoin pour son intérieur. C’est logique : plus vous avez de recul, plus il faut opter pour une grande diagonale. Avec 1,80 mètre, optez pour 43 pouces ; avec 2,25 mètres, passez à 50 pouces ; avec 2,50 mètres, tentez 55 pouces, et enfin avec 3 mètres ou plus, envolez-vous vers 65 pouces et au-delà. D’une manière générale si vous avez un doute (et que la TV rentre dans la pièce), errez du côté de l’option la plus grande plutôt que le contraire. On s’habitue très vite au luxe d’un grand écran.

Comment avons-nous réalisé cette sélection ?

Frandroid suit depuis de longues années l’industrie des nouvelles technologies. Nous avons basé notre sélection en premier lieu sur notre expérience personnelle des produits. Même si tous les produits n’ont pas été testés dans les règles de l’art, nous avons eu généralement eu l’occasion de les utiliser, dans un cadre personnel ou professionnel. Si ce n’est pas le cas, nous faisons nos choix en consultant des confrères ou des avis d’utilisateurs.

Les derniers articles