Quels sont les meilleurs vidéoprojecteurs en 2021 ?

Le grand large

 

Même si les TV sont de plus en plus grandes, le meilleur moyen de reproduire une expérience cinéma chez soi reste d'utiliser un vidéoprojecteur. Petit tour d'horizon des meilleurs vidéoprojecteurs du moment, qu'ils soient à ultra courte focale ou non.

Avec la croissance sans fin des téléviseurs, on aurait pu croire que le bon vieux vidéoprojecteur à papa allait être renvoyé dans les annales de la tech ou au moins réservé aux salles de cinéma. Après tout, pourquoi s’ennuyer avec une installation complexe quand un téléviseur de 65 pouces se vend sous la barre des 1000 euros ?

C’était sans compter sur les vidéoprojecteurs à focale ultra courte qui ont explosé depuis quelques années. Compacts, ne nécessitant que quelques dizaines de cm de recul et offrant désormais une qualité d’image exceptionnelle. Ils offrent de grandes diagonales tout en étant presque aussi simples à utiliser qu’un téléviseur classique.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

LG HU70LS : le bon rapport qualité-prix

Outre ses excellents écrans OLED, LG dispose également d’une gamme de projecteurs tout à fait intéressante. Ce HU70LS en est d’ailleurs un bon représentant. Ce modèle à moyenne focale adopte une lampe LED et une définition 4K, avec en prime un support de WebOS et donc de fonctions connectées.

Côté design, LG donne dans la sobriété, avec un appareil rectangulaire et blanc qui saura se faire discret, en particulier au plafond. Deux haut-parleurs sont présents, mais leur puissance (3W) rend un système sonore indispensable. Il se paye également le luxe d’être silencieux même avec la luminosité au maximum. Cette dernière est d’ailleurs suffisante pour profiter pleinement d’un contenu HDR. D’une manière générale, les couleurs sont bien calibrées et l’image parfaitement fluide en toutes circonstances.

Ajoutez à cela un input lag assez bas et vous pourrez en plus jouer dans de bonnes conditions.

Mais au-delà de sa très bonne qualité d’image c’est WebOS qui nous séduit vraiment, l’OS de LG est très agréable à utiliser et dispose de tous les services dont on pourrait avoir besoin. Pas besoin donc d’ajouter de lecteur multimédia.

Pour finir, son prix contenu en fait pour nous le meilleur compromis pour qui veut se lancer dans le home cinéma 4K sans se ruiner.

Xiaomi Mija Mi Smart 2 Pro : pour un max de simplicité

Parmi la pléthore de produits que vend Xiaomi, on trouve sans surprise plusieurs vidéoprojecteurs. Et ils n’ont pas tous été lancés officiellement sur le marché français, le Mi Smart Projector 2 Pro est désormais disponible et c’est tant mieux ! Ce modèle est au format tout-en-un et adopte une puce DMD lui permettant de projeter une image Full HD. L’optique est fixe, ce qui veut dire que l’on devra bouger le projecteur pour obtenir la taille voulue.

La luminosité est bonne et on atteint sans soucis les 1300 lumens promis par le constructeur. L’image elle-même surprend par sa précision et l’on apprécie la mise au point électrique. Seul véritable regret : des couleurs qui manquent de justesse et qui ne peuvent être réglées manuellement. La partie sonore est une excellente surprise : les haut-parleurs intégrés sont vraiment utiles et suffisent pour profiter d’un film dans de bonnes conditions. Le projecteur lui-même se révèle très silencieux en fonctionnement.

La connectique est fournie, avec du HDMI, de l’USB et même de l’Ethernet. Pour ce qui est du logiciel, on est séduits par le choix d’Android 9, l’interface est simple à utiliser et surtout on a accès au Play Store. Résultat, tous les services de streaming sont disponibles.

Xiaomi rend donc ici une copie solide avec un projeteur tout-en-un de qualité et simple à utiliser.

  • 120 pouces avec 60 cm de recul
  • Bonne qualité d'image
  • Fonctions connectées complètes
Disponible à 3 490 € sur Fnac

S’il est leader sur la TV ou les smartphones, Samsung n’est pas exactement connu pour ses projecteurs. Avec son éclairage laser, ce modèle à focale ultra-courte mériterait toutefois d’être plus connu. Si son design est relativement banal, il a le mérite d’être passe-partout et se laissera assez facilement oublier.

La barre de son est dissimulée derrière ce tissu Kvadrat

La barre de son est dissimulée derrière ce tissu Kvadrat

Du point de vue de l’image, on aura donc 120 pouces de diagonale à 60 cm du mur. Le résultat est plus que convaincant, avec une forte luminosité qui n’oblige pas à être dans le noir complet pour vraiment en profiter. En revanche, la colorimétrie déçoit par son manque de justesse. L’image est loin d’être désagréable à l’œil, mais à ce prix on attendait quand même au moins un mode cinéma bien calibré.

Côté sources, outre l’HDMI et une prise antenne, on retrouve le système d’exploitation Tizen de Samsung. Ce dernier est toujours aussi riche en applications, mais on regrette toutefois un petit manque de fluidité général. Ceci dit, on tient ici un appareil totalement autonome, en particulier grâce à un système sonore de 30W tout à fait correct.

Malgré quelques imperfections et un tarif élevé, ce vidéoprojecteur ravira ceux qui ne veulent pas se prendre la tête. Pour rentrer plus dans les détails, direction notre test complet.

BenQW5700 : le très grand spectacle

Entre les modèles à 1500 euros et les monstres à plus de 5000 euros, peu de projecteurs intéressants existent et ce BenQ W5700 est l’une des rares exceptions. Attention tout de même : c’est un beau bébé de près de 50 cm de long et 6,7 kg sur la balance. Autant dire qu’il ne passera pas inaperçu.

Disons-le tout de suite, ce projecteur est taillé avant tout pour regarder des films. Et BenQ ne se manque pas avec une image très bien calibrée dès la sortie du carton. Rien à redire non plus sur la fluidité et la netteté qui sont impeccables. Contrepartie de cette orientation cinéma : on devra composer avec une luminosité assez faible. Cela obligera à disposer d’une pièce aux fenêtres bien masquées pour en profiter.

Si vous comptez jouer en revanche, passez votre chemin, aucun mode jeu n’est proposé et l’input lag est important. L’impasse est aussi faite sur les fonctions connectées. Le constructeur considère qu’à ce prix vous souhaiterez utiliser votre propre lecteur Blu-ray ou multimédia pour afficher du contenu de haute qualité.

Beaucoup de contraintes, mais si vous voulez recréer une expérience cinéma chez vous, on trouvera difficilement mieux sans dépenser deux fois plus.

BenQ X1300i : un vidéoprojecteur pour les joueurs

Historiquement, les projecteurs n’ont jamais été très doués pour les jeux. En cause, un manque de réactivité et un input lag qui posait de gros soucis dans les jeux rapides. Un point particulièrement regrettable tant un écran géant est un plaisir pour la plupart des jeux.

Avec le W1300i, BenQ livre un modèle taillé sur mesure pour les gamers. Cela passe par un input lag de seulement 8,3 ms là où les meilleurs du marché étaient précédemment autour de 30 ms ! Vient aussi s’ajouter un taux de rafraichissement de 120 Hz pour encore plus de fluidité. Des performances qui se font toutefois au prix de la définition qui se limite au Full HD.

Le rendu général de l’image est correct pour peu que l’on n’oublie pas de passer sur le réglage cinéma pour les films et séries. La luminosité est correcte, mais il faudra de la pénombre pour vraiment en profiter. À noter qu’il est livré avec une clef Android TV qui lui apporte un accès au très fourni Play Store et une fonction Chromecast toujours pratique.

Un vidéoprojecteur très joueur et assez polyvalent pour regarder la plupart des contenus dans de bonnes conditions. À vous, de voir si vous pouvez vous passer de la 4K.

Et les vidéoprojecteurs chinois ?

Comme avec les smartphones il y a quelques années, une bonne partie des nouveautés dans l’univers des vidéoprojecteurs est à trouver du côté des constructeurs chinois. Ces derniers, Xiaomi en tête, se sont jetés sur le marché des projecteurs à ultracourte focale et proposent donc des modèles de grande qualité à des tarifs séduisants.

On retrouve toutefois le même écueil qu’aux débuts des smartphones chinois, à savoir qu’ils ne sont pas distribués en Europe. Cela oblige souvent à passer par des sites comme AliExpress et faire l’impasse sur un support local. Surtout, ces produits ne disposent souvent pas d’une interface traduite ou des apps que l’on attend sur un produit pleinement localisé. Dommage, car un modèle comme le Xiaomi Mijia 1S 4K est franchement impressionnant.

Pour cette sélection, nous avons choisi de vous présenter un panaché de vidéoprojecteurs classiques et de modèles à focale courte. Nous avons aussi volontairement laissé de côté les picoprojecteurs qui ont eux une vocation plus nomade.

Si vous souhaitez jeter un coup d’œil sur les TV avant de vous décider, regardez donc notre guide dédié. Et pour accompagner votre projecteur tout neuf, achetez donc une barre de son !

Bien choisir son vidéoprojecteur

Comment regarder des contenus ?

La plupart des projecteurs disposent au moins d’un lecteur multimédia basique et un nombre croissant embarquent des fonctions connectées similaires à celles d’une TV. Malgré cela on recommande très chaudement de passer par un lecteur multimédia haut de gamme comme la Nvidia Shield TV ou l’Apple TV 4K. Une console de dernière génération sera aussi une bonne option. Si vous voulez regarder la TV, le plus simple sera de passer par votre box ou une app comme Molotov.

Comment profiter d’un bon son ?

Si certains modèles à courte focale embarquent des haut-parleurs parfois corrects, il sera quasi obligatoire de passer par la case enceinte pour avoir un son à la hauteur de l’image. Deux solutions s’offrent donc à vous. Le plus simple est de passer par une barre de son qui sera branchée en HDMI au projecteur. Pour un maximum de qualité, on ne fera toutefois pas mieux qu’un kit ampli et home cinéma complet.

Un mur suffit-il ?

La qualité de l’image dépendra bien évidemment du support sur lequel vous projetterez l’image. Pour beaucoup d’entre vous, cela sera un mur. Si cela peut faire l’affaire, il est préférable que ce dernier soit bien lisse et bien blanc, les irrégularités étant particulièrement visibles.

A minima, lessivez donc votre mur, mais on recommande de passer une couche de peinture blanche mate spécial projecteur. Cela ne vous coutera qu’une trentaine d’euros. L’idéal étant évidemment un écran de projection. Fixe ou déroulable, motorisé ou non, il y en a pour tous les gouts et pour tous les budgets. C’est avec eux que vous obtiendrez la meilleure qualité d’image.

Quelle distance pour mon projecteur ?

Pour les projecteurs à courte focale, la question est vite répondue : au pied du mur. Pour un projecteur traditionnel, il faudra en revanche calculer la distance d’installation en fonction de la diagonale voulue et de la focale du projecteur. Tous les fabricants proposent un outil sur leur site pour calculer cette valeur. Le zoom intégré à la plupart des projecteurs vous permettra aussi d’ajuster un peu si vous manquez de recul.

Quelle est la durée de vie d’une lampe de projecteur ?

Historiquement, les projecteurs utilisaient des lampes très puissantes qu’il fallait remplacer relativement régulièrement. Si leur durée de vie se comptait en centaines d’heures il y a une dizaine d’années, cette dernière se situe généralement autour des 3000 heures. Il vous en coutera quelques centaines d’euros pour la remplacer.

Pour les projecteurs LED ou laser, la lampe n’est pas remplaçable, mais la durée de vie est bien plus longue, autour de 20 000 heures.

Les derniers articles