Quelles sont les meilleurs TV OLED en 2021 ?

OLED pas laids

 

L'OLED est considérée comme la technologie reine pour un téléviseur grâce à ses contrastes. Voici les meilleurs TV OLED selon nous.

Les meilleurs TV OLED

Le retour de Sony
9 /10
Sony XR-65A90J
  • Une dalle plus lumineuse et un très bon traitement anti-reflets
  • Google TV
  • Un rendu sonore de qualité
Le meilleur de l'OLED
9 /10
LG OLED55G1
  • Un luminosité élevée
  • La qualité d'image exceptionnelle
  • Le design pensé pour une fixation au mur
La plus équilibrée
9 /10
LG OLED55C1
  • Une très bonne qualité d'image
  • Des fonctions gaming avancées
  • Une partie logicielle améliorée

Frandroid teste de nombreux téléviseurs (OLED ou non) et nous avons déjà consacré plusieurs guides d’achat à ce secteur. Nous allons aujourd’hui nous attacher à la technologie avec les téléviseurs OLED. Actuellement, c’est celle qui propose généralement la meilleure qualité d’image, mais pas sans contrepartie. Nous en parlerons après.

L’OLED a également un désavantage : à diagonales identiques, il est plus cher que le reste. Autrement dit, tous les téléviseurs OLED sont des téléviseurs haut de gamme. Le marché s’est longtemps cantonné aux dalles de 55 pouces et plus, mais la situation a commencé à changer en 2020 avec l’arrivée de téléviseurs OLED de 48 pouces chez LG. Pour 2021, ce sont en revanche les très grandes tailles qui sont à l’honneur.

Lors du CES 2021, LG a ajouté un 88 pouces à sa gamme C1, tandis le 77 pouces passe lui de 8000 euros à 5300 euros ! Une tendance qui devrait continuer les autres diagonales et chez les autres fabricants. La plupart d’entre eux se fournissent en effet chez LG pour leurs dalles.

Les gammes 2021 sont enfin disponibles et nous commençons à l’intégrer dans notre sélection. Quelques modèles de l’an passé demeurent, car déstockés à des tarifs intéressants. Ne tardez toutefois pas s’ils vous intéressent, les stocks n’étant pas infinis.

Pour une sélection par taille :

Si vous cherchez une vue d’ensemble plus large du marché, lisez donc notre sélection des meilleures TV.

  • Un luminosité élevée
  • La qualité d'image exceptionnelle
  • Le design pensé pour une fixation au mur
Disponible à 1 790 € sur Boulanger

Autrefois identiques à l’exception du design, les gammes C et G de LG se séparent en 2021. Contrairement à la C1, la LG G1 profite en effet de la toute nouvelle génération de dalle EVO du constructeur. Le « G » est là pour « Gallery » et la TV est en effet pensée avant tout pour être accrochée au mur, avec un dos totalement plat et un support mural fourni. S’il est possible de la poser sur des pieds plus classiques, ces derniers sont optionnels et facturés 100 euros.

Restait à voir si les promesses de la dalle EVO, à savoir une luminosité revue à la hausse, étaient tenues. Et le contrat est effectivement rempli avec une hausse de près de 15 % sur ce point. LG n’arrive toutefois pas encore aux excellentes valeurs atteintes par les modèles les plus haut de gamme de Panasonic. Rien à redire sur les couleurs, qui sont quasi parfaites. Comme le C1, le G1 est très doué pour le jeu, avec une pleine compatibilité avec le HDMI 2.1 et un support du G-Sync/Freesync pour les joueurs PC.

La partie logicielle est de son côté identique à sa petite sœur, avec un WebOS 6 agréable à utiliser. Parmi nos rares regrets, nous noterons l’absence de rétroéclairage de la télécommande, franchement décevante vu le tarif.

Vendue 200 euros de plus que la C1, la LG G1 est pour nous la meilleure TV OLED du moment, un incontournable. Retrouvez toutes les informations à son sujet dans notre test du LG OLED55G1.

  • Une très bonne qualité d'image
  • Des fonctions gaming avancées
  • Une partie logicielle améliorée
Disponible à 1 590 € sur Boulanger

Le successeur du très bon LG CX vient sans surprise prendre sa place dans notre sélection des meilleurs téléviseurs OLED. Il faut cependant bien avouer que les évolutions par rapport à l’an passé sont mineures puisqu’il conserve la même dalle. De l’extérieur, seule une télécommande légèrement repensée (mais toujours pas rétroéclairée…) permet d’ailleurs de les distinguer.

La dalle étant la même, les quelques évolutions sont à trouver en interne avec l’adoption d’un nouveau processeur nommé a9 Gen 4 qui promet une mise à l’échelle encore meilleure. On remarque toutefois une légère hausse du pic de luminosité ainsi qu’une image toujours aussi parfaitement calibrée dès l’ouverture du carton.

On a aussi droit à une nouvelle version de Web OS à l’interface revue pour être plus épurée et offrant encore plus d’options pour les joueurs. Sur ce point, on apprécie d’ailleurs toujours autant la comptabilité VRR pour les consoles et Nvidia G-Sync pour les PC. On note également l’arrivée d’une application native Google Stadia. La télécommande Magic Remote adopte un design plus rectangulaire et se montre généralement agréable à utiliser. On se demande toutefois pourquoi LG ne se décide toujours pas à la rétroéclairer…

Une évolution par petites touches, mais le LG C1 s’impose sans trop de soucis comme le téléviseur OLED le plus équilibré du moment. On vous en dit plus dans notre test du LG C1. Pour une vraie progression, il faudra attendre la série A1 qui représente le haut de gamme de la marque avec une nouvelle génération de dalle. On attendra toutefois un test complet avant de la conseiller.

La série LG C1 est bien évidemment déclinée en plusieurs diagonales allant du 48 au 83 pouces.

Le 48 pouces : 

Le 55 pouces :

Le 65 pouces :

Le 77 pouces : 

Et le 83 pouces si vous avez un salon vraiment grand : 

  • Une dalle plus lumineuse et un très bon traitement anti-reflets
  • Google TV
  • Un rendu sonore de qualité
Disponible à 3 590 € sur Boulanger

Avec l’adoption de dalles OLED LG pour ses modèles les plus haut de gamme, Sony a fait un retour remarqué sur le petit marché des téléviseurs très haut de gamme. Et cette cuvée 2021 de leur flagship ne fait pas exception. Le XR-65A90J se paye le luxe d’adopter la même dalle OLED de dernière génération que le LG G1 ! Contrairement à ce dernier qui cherche à être le plus discret possible, le XR-65A90J adopte un design bien plus surprenant, avec deux pieds assez massifs venant se poser de chaque côté du téléviseur. Si la qualité de fabrication est évidemment impeccable, le tout est relativement imposant et ne plaira pas forcément à tous. Reste que cette faiblesse peut être aisément contournée en accrochant l’écran au mur.

Une téléviseur assez fin et très classe / Source : Sony

Une téléviseur assez fin et très classe / Source : Sony

Nous attendions au tournant la nouvelle génération de dalles OLED LG. Le Coréen promettait en effet une amélioration de la luminosité, l’un des rares points de faiblesse des écrans OLED. Et force est d’avouer que le pari est tenu, et la progression notable, puisque nous avons atteint un pic de luminosité de 1300 cd/m² !

Mais là où Sony se distingue, c’est avec qualité du traitement antireflet, ce dernier est assez efficace pour que l’on ne soit plus obligé de fermer systématiquement ses rideaux. Couplé à une luminosité en hausse cela améliore fortement la lisibilité au quotidien. Côté colorimétrie, les choses sont parfaites en mode HDR et bonnes en SDR.

Tout n’est malheureusement pas parfait, en particulier pour les joueurs. Le retard à l’affichage est plus élevé que la concurrence et surtout le support du HDMI 2.1 n’est pas complet. Le VRR en particulier manque à l’appel, même si Sony promet qu’il sera apporté par une mise à jour. C’est quand même un peu surprenant quand on sait que cette fonction est une des plus pratiques de la PlayStation 5 du même fabricant…

La technologie Acoustic Surface, qui fait vibrer l’écran pour s’en servir de haut-parleur fait ici son retour en version améliorée. Le rendu est très correct pour de l’intégré, mais une solution dédiée reste notre préférence. On apprécie toujours autant la présence de Google TV. L’OS de Google brille par son offre logicielle et une interface très agréable à utiliser.

Le XR-65A90J s’impose donc comme un très bon téléviseur, taillé avant tout pour le cinéma, mais sa prise en charge partielle du HDMI 2.1 le rend moins polyvalent que ses concurrents directs. Dommage surtout au vu de son prix… Avant de passer à la caisse, on ne peut donc que vous recommander de lire notre test du Sony XR-65A90J.

La série A90J est disponible en 55, 65 et 83 pouces

Le 55 pouces : 

Le 65 pouces :

Le 83 pouces :

Philips OLED 855 : l’entre-deux avec Ambilight

  • L'OLED avec supplément Ambilight
  • L'uspcaler Philips
  • Et Android TV
Disponible à 1 299 € sur Fnac

L’OLED 855 est une petite mise à jour du Philips 804 que nous avions testé il y a deux ans. Si l’ergonomie du pied évolue, les fondamentaux restent les mêmes : Philips offre une superbe qualité d’image et la prise en charge de tous les standards vidéo. L’élément différenciant est la présence de la technologie Ambilight pour laquelle nous avons un faible et vous avez en plus Android TV, qui, après des débuts délicats, est aujourd’hui un OS très complet et plaisant à utiliser. Deux éléments qui jouent en la faveur de Philips.

Rappelons également que l’OLED 855 est animé par le processeur P5 de Philips qui propose aujourd’hui l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, upscaler du marché. À l’heure où la 4K n’est pas encore omniprésente, surtout pour la télévision « en flux », il permettra d’obtenir un rendu supérieur à la moyenne. Cela vaut également si vous possédez une console de jeu qui ne délivre pas de la 4K native.

Sur le jeu justement, le téléviseur n’est pas le meilleur élève. Comme nous le disons dans notre test du Philips 55OLED804, nous avons mesuré l’input lag à 33 ms, même en mode « jeu ». C’est beaucoup. Toutefois, seuls les joueurs les plus exigeants y trouveront quelque chose à redire… et encore. Notez que la partie audio s’articule autour d’un woofer de 30 W et de deux haut-parleurs de 10W chacun. Ils sont placés au dos du téléviseur et le résultat est bon.

À l’instar de LG, cet OLED 855 sera prochainement remplacé par un OLED 856 qui lui prend en charge le HDMI 2.1 et devrait donc être plus adapté aux joueurs. Si vous n’êtes pas un gamer, il reste cependant une bonne option.

Tout comprendre aux TV OLED

Quels sont les avantages de l’OLED par rapport aux autres technologies d’écrans ?

L’avantage principal de l’OLED est d’offrir des contrastes infinis. Les pixels qui composent l’image émettant chacune leur propre lumière, lorsqu’il faut afficher du noir ils sont tout simplement éteints. C’est donc un noir complet qui s’affiche. Comme on ne peut pas diviser par zéro, on considère que le contraste est infini à toutes fins utiles.

L’autre avantage de l’OLED est sa réactivité. Les diodes organiques changent plus rapidement de phase, les écrans OLED sont plus réactifs. C’est utile pour les scènes d’action, mais aussi pour les jeux dans la mesure où l’input lag est en partie affecté par la réactivité de l’écran (mais ce n’est pas le seul facteur).

Comment est-il possible d’atteindre un rapport de contraste de 100 000:1 avec l’OLED ?

La limitation du contraste avec les écrans LCD classiques est liée au rétroéclairage toujours allumé. Par conséquent, les pixels sombres sont ceux où les cristaux liquides bloquent la transmission de la lumière, cependant, de la lumière passe toujours à travers. Afficher du vrai noir n’est donc pas possible. Avec OLED, si le pixel est censé être noir, il s’éteint simplement instantanément.

Est-ce ce que les téléviseurs LED sont des TV OLED ? Et les QLED ?

Les téléviseurs LED sont en fait des téléviseurs LCD qui utilisent des LED blanches comme source de rétroéclairage. Contrairement à OLED, l’image est toujours créée en produisant de la lumière à travers une diode à cristaux liquides.

Quant aux écrans QLED, ce sont des téléviseurs LCD dotés d’un système de rétroéclairage LED associé à un filtre à boîte quantique (Quantum Dot en anglais). Ce filtre est intercalé entre le rétroéclairage et la dalle LCD, il permet d’obtenir des couleurs riches, vives et saturées.

Quels sont les désavantages de la technologie OLED ?

L’OLED a deux désavantages principaux : le premier est sa luminosité maximale, difficile de faire émettre à des LED organiques autant de lumière qu’avec un rétroéclairage classique. Toutefois, la technologie a fait de gros progrès, et il est désormais rare d’être gêné par cela dans la vie de tous les jours.

Le second est le problème du « burn-in ». Les dalles OLED ont tendance à marquer lorsqu’elles affichent pendant longtemps une image fixe comme un logo d’une chaine TV ou interface d’un jeu par exemple. En pratique à moins de passer 12 h par jour sur une chaine d’info ou avec une interface de jeu vidéo à l’écran vous n’aurez pas de soucis. On commence à avoir du recul sur la technologie et les mécanismes d’entretien intégrés sont efficaces.

Combien de temps durent les OLED ? Quelle est leur durée de vie ?

Selon certaines sources sur internet, la durée de vie d’une dalle OLED est limitée. L’intensité des pixels bleus diminuerait, et les couleurs de l’écran finiraient par ne plus être exactes après quelques années. Sur les TV OLED récents, ce n’est plus le cas. Selon LG, votre télé OLED a une durée de vie de 30 000 heures, ce qui correspond à 3 heures de télé par jour pendant 27 ans.

Est-ce que l’OLED convient au gaming ?

Cette idée reçue est basée sur les premiers écrans OLED qui avaient une latence d’affichage élevée. Les gamers recherchent une télé au délai d’affichage le plus bas possible. Les derniers écrans OLED n’ont pas de problème de latence. Ils sont d’ailleurs parmi les télés les plus avancées. Depuis 2019, les TV de LG supportent le VRR (Variable Refresh Rate) du HDMI 2.1 et sont même capables d’afficher du 120 Hz en définition 4K UHD. Elles sont également compatibles AMD Free Sync et Nvidia G Sync.

Les derniers articles