On s’en doutait depuis le mois de novembre dernier et c’est désormais officiel, le Projet Astoria, qui devait permettre aux développeurs de faire tourner très facilement des applications Android sous Windows 10 Mobile, a été officiellement enterré par Microsoft. Une officialisation qui intervient le lendemain de l’annonce du rachat de Xamarin.

0226000008021626-photo-build-2015

Dans un billet de blog publié sur son site officiel, Microsoft a clairement indiqué que le Projet Astoria était enterré. Ce projet, annoncé et lancé l’année dernière, quelques mois avant le lancement de Windows 10, devait permettre aux développeurs d’avoir un outil permettant de porter plus facilement des applications Android sur Windows 10 Mobile, mais aussi des applications Windows vers Android. Un outil qui, concrètement, ajoutait une machine virtuelle sur Windows 10 Mobile — comparable à ART ou Dalvik — pour faire tourner les applications Android.

Cette confirmation que le projet Astoria n’existe plus n’est pas vraiment une nouvelle. En fait, cela fait déjà presque 4 mois, depuis novembre dernier, qu’il se murmure que l’équipe derrière le projet Astoria a été démantelée. Ces mêmes rumeurs affirmaient également qu’une partie de l’équipe allait renforcer un autre projet, Islandwood, dont l’objectif est de permettre de porter des applications iOS vers Windows 10 Mobile plus facilement.

 

Microsoft demande aux développeurs Android de porter… leur application iOS

De fait, Microsoft conseille aujourd’hui aux développeurs Android de se tourner vers le projet Islandwood ou vers Xamarin, un outil qui permet de développer des applications « universelles » pour iOS, Android et Mac en C#, que Microsoft a racheté hier.

La raison officielle invoquée par Microsoft, c’est qu’il semble inutile à la firme de Redmond de développer deux « ponts » pour porter des applications de deux OS mobiles vers Windows. Un seul pont suffit, celui d’iOS vers Windows, et Microsoft considère désormais que les développeurs n’ont qu’à porter leur version iOS de leur application et non celle d’Android. Et tant pis pour les développeurs qui conçoivent exclusivement des applications Android. RIP, comme on dit.

 

D’autres alternatives pour faire tourner des apps Android sur Windows 10

Il existe heureusement d’autres alternatives pour faire tourner des apps Android sur Windows 10, avec des méthodes de plus en plus efficaces. Avec BlueStacks par exemple, ou directement avec le navigateur Chrome. Enfin, notez également la présence de Genymotion, orienté développement.

L’émulateur Android BlueStacks supporte plusieurs jeux simultanément sur Windows

Tutoriel : faire tourner les applications Android sous Chrome (Windows, OS X, Linux et Chrome OS)

Genymobile : le spécialiste de l’emulation d’Android lève 7,7 millions de dollars