Depuis toujours, accéder aux droits “root” d’un appareil a donné aux utilisateurs d’Android de nouvelles perspectives de personnalisation pour leurs terminaux, un constat encore plus vrai depuis le lancement du framework Xposed et de ses modules aussi utiles que variés. Ouvrir cette porte sur un Samsung Galaxy S6 ou S6 edge n’est pas très difficile et n’efface pas les données de l’appareil. Suivez le guide !

samsung-galaxy-s6-root-checker copy

Grâce au travail de certaines figures de la scène underground d’Android, le root, pénible à une époque, est bien souvent désormais réduit à des manipulations très simples. C’est le cas pour les Galaxy S6 et S6 edge qui bénéficient tous deux du célèbre CF-Auto-Root de Chainfire.

Avant de commencer

Avant toute chose, rappelons que ce genre de manipulation va incrémenter le compteur de flash de votre appareil et annuler votre garantie Knox. L’application de sécurité de Samsung peut donc ne plus fonctionner après cette manipulation. En outre, la législation autour de la garantie des téléphones modifiés est encore floue et si elle impose normalement aux revendeurs, selon les normes européennes actuelles, de réparer votre smartphone en cas de panne, certains peuvent vous le refuser. Cette manipulation est à vos risques et périls, donc.

  • Durant cette manipulation vous aurez besoin :
  • De votre Galaxy S6 / S6 edge sous Marshmallow (de préférence avec plus de 70 % de batterie)
  • D’un câble USB
  • D’un ordinateur sous Windows (dans ce cas précis, des manipulations sont également disponibles sous Mac OS et Linux)
  • Du logiciel Odin dans sa version 3.10.7 (ou plus), disponible sur SamMobile
  • Du CF-Auto-Root correspondant au modèle de votre appareil

Vous trouverez le fichier CF-Auto-Root sur le site de Chainfire. Pour savoir quel fichier choisir, rendez-vous dans la section “À propos de l’appareil” dans les paramètres de votre téléphone et notez le Numéro du modèle ainsi que les six premiers caractères du Numéro de version (dans Infos logiciel). Il vous suffit alors de retrouver ces mêmes données dans le tableau :

cf-auto-root-chainfire

C’est du root qu’il nous faut

Après avoir flashé Marshmallow et un recovery alternatif (optionnel), vous devriez être habitués à utiliser Odin. Si ce n’est pas le cas, décompressez le logiciel ainsi que le fichier CF-Auto-Root dans un même dossier où vous devriez donc avoir un fichier Odin3 xxxx.exe, un fichier Odin3.ini et un fichier CF-Auto-Root-xxxxxxxxxx-.tar.md5.

La suite est toute aussi simple puisque vous devez :

  • Redémarrer le téléphone en mode Download (ou Odin Mode) en laissant appuyées les touches Power, Volume Bas et Home, puis Volume Haut lorsqu’un message à l’écran le demande.
  • Lancer Odin3.exe et brancher le téléphone à l’ordinateur. Le message « <ID:0/00x> Added!!  » devrait apparaitre (x étant un numéro).

odin3-cf-auto-root-galaxy-s6

  • Cliquez sur le bouton AP et allez chercher le fichier CF-Auto-Root.tar.md5, puis attendez qu’il se charge.
  • Cliquez sur Start et attendez la fin que le téléphone redémarre.

Il se peut que votre Galaxy S6 redémarre plusieurs fois avant de se lancer réellement. Si après 5 minutes il n’est pas stable, réitérez l’opération.

SuperSU

Une fois le téléphone rooté, une nouvelle application sera présente dans votre lanceur : SuperSU. Elle sert à gérer les applications qui auront accès aux droits root. Si vous voulez vérifier que la procédure est bien effective, vous pouvez télécharger Root Checker, dont la seule utilité est de vérifier qu’il est possible d’accéder aux droits root.

À son lancement, une popup SuperSU apparaît, vous demandant si vous souhaitez accorder les droits à l’application. Cliquez sur Autoriser, et un message vous indiquera si tout s’est bien passé.

super-su-root-checker

Et après : 7 raisons de rooter un appareil sous Android