Le procès qui s’est ouvert aux Etats-Unis pourrait être le premier d’une longue série : un consommateur poursuit Bose. L’entreprise américaine espionnerait ses utilisateurs à travers l’application Bose Connect.

Casque Bose QuietComfort

Si vous avez un casque Bose, le constructeur vous a certainement demandé de télécharger Bose Connect sur le Google Play ou l’App Store. Cette application est conseillée par Bose pour bénéficier de toutes les fonctionnalités disponibles avec ses produits. Un consommateur américain n’est pas vraiment fan de cette application. Selon lui, elle emmagasine des informations personnelles, qui seraient ensuite revendues à des tiers. 

D’ailleurs, nous pouvons rapidement nous rendre compte que l’application nécessite des autorisations abusives : c’est le cas des données du GPS, par exemple. La plainte, qui a été déposée devant un tribunal de Chicago aux Etats-Unis, accuse Bose de violer plusieurs lois sur la vie privée et les données personnelles.

Bose, à travers l’application Connect, peut recueillir des profils détaillés de ses utilisateurs. Cela comprend ce qu’il écoute, les musiques et podcasts, et un certain nombre d’habitudes, des données qui seraient ensuite de vendues à des entreprises de marketing, y compris une entreprise basée à San Francisco nommée segment. Bose n’a pas encore commenté l’affaire, mais ce procès pourrait donner lieu à de nombreux autres procès dans le monde entier.