Les smartphones et tablettes vont faire connaissance avec un nouvel OS mobile, dénommé H5OS. Celui-ci est en fait le fruit du travail d’anciens ingénieurs de chez Mozilla ayant travaillé sur Firefox OS. Le PDG n’est autre que Li Gong, l’ancien président de Mozilla.

flame-phone-firefox-os-1.3-image-01

En avril dernier, Mozilla annonçait le départ de son président Li Gong. L’homme en a en fait profité pour fonder Acadine Technologies, une start-up développant un système d’exploitation mobile à destination des smartphones, tablettes et autres objets connectés. Mais H5OS (le nom du système d’exploitation) reprend beaucoup des principes de Firefox OS développé par Mozilla puisque les deux systèmes d’exploitation sont basés sur le standard HTML5. Le but, avoué par Li Gong, est de réussir à se passer des API natives qui donnent aux propriétaires des OS mobiles traditionnels beaucoup trop de puissance sur l’industrie en général. H5OS est annoncé comme peu gourmand en mémoire vive ainsi qu’en consommation énergétique grâce à une architecture simple tournée autour des services et applications web.

Lors du Mobile World Congress de Shanghaï, Acadine Technologies a annoncé avoir reçu un financement de 100 millions de dollars de la part d’une firme d’investissement de Hong-Kong. En tout, ce sont 70 salariés qui travaillent sur le projet, entre Hong Kong, Pékin, Taipei, Palo Alto et Londres. Parmi eux, on trouve 40 ingénieurs qui travaillaient auparavant chez Mozilla. Il semble donc évident que H5OS souhaite faire de l’ombre à Firefox OS et tente de concurrencer les géants comme Android et iOS. Il y a toutefois d’autres alternatives comme Tizen, Ubuntu ou encore Sailfish OS. Il sera difficile de dépasser ces trois OS qui peinent pourtant à s’imposer, à moins que H5OS soit révolutionnaire et réussisse à nouer de nombreux partenariats avec les constructeurs.