Une boite californienne née dans la Silicon Valley se penche sur un sujet intéressant :  la marche inexorable vers l’intégration. Vous en avez sûrement déjà entendu parler. Aujourd’hui, le marché des nouvelles technologies est envahi d’objets de toutes sortes : liseuse, caméra, appareil, photo, ordinateur, tablette, téléphone… Malgré l’usage « unique » qui est donné à tous objets, nous sommes conscients qu’ils ont tendance à se ressembler sur de nombreux points. Non ?

Non ? Pourtant c’est le cas, ces fameux objets deviennent de plus en plus généralistes. C’est ce que l’on peut appeler le phénomène d’intégration, que cela soit matériel (processeur, WiFi, 3G, capteurs, etc.) ou logiciel (Android). Les anglophones ont même donné un nom à cette tendance… quand des catégories de produits ont tendance à intégrer des fonctionnalités d’autres produits : le crossover product.

Par exemple, la radio et le réveil matin qui ont donné naissance au Radio-réveil. Pour aller encore plus loin, le produit ultime de l’intégration pourrait finalement être le smartphone. A lui seul, il arrive à mordre sur de très nombreuses catégories de produits… GPS, lecteur audio, compact, téléphone, caméra et j’en passe et des meilleures.

Emre Kosmaz est aujourd’hui à la recherche de 750 000 dollars pour fabriquer le NexPhone. Vous allez rapidement vous rendre compte que c’est « peanut » en comparaison de ses ambitions. Le NexPhone serait l’intégration ultime.

Cet entrepreneur a compris que le smartphone était aujourd’hui capable de faire tourner un peu tout, que ce soit grâce au matériel (processeur quadruple coeur, etc.) mais aussi au logiciel (la flexibilité d’Android). Sa société « INfluencia » va donc concevoir tout un « éco-système » d’appareils se connectant à un smartphone afin de passer d’un usage « tablette », à un usage « PC », ou encore un usage « TV » et ainsi de suite.

Même si nous sommes également persuadés que cette solution « tout-en-un » sera la suite logique de l’intégration inexorable, ce Nexphone n’est pas le premier produit du genre. Motorola a, en effet, intégré « Webtop » à ses smartphones et a également conçu tout une gamme de stations d’accueil : TV, ordinateur portable… Dès que le Motorola est branché, il bascule automatiquement vers une interface « Linux » intégrant des applications « PC ».

Encore plus loin, Asus a commercialisé le Padfone : un smartphone qui peut se glisser dans une tablette, qui peut se connecter à une station d’accueil « clavier, touchpad et batterie ».

Bref, Nexphone pousse la réflexion, néanmoins c’est tout le marché qui réfléchit déjà à l’ultime crossover product. Pas vous ?