Qualcomm vient d’annoncer la compatibilité de son système de recharge sans fil WiPower (basé sur la norme Rezence) avec les smartphones dotés de coques en métal. Auparavant, il était impossible de charger de cette matière un smartphone habillé de tels matériaux.

WiPower

Depuis plusieurs années, Qualcomm propose aux constructeurs d’intégrer la recharge sans fil à leurs terminaux mobiles. Prenant le nom de WiPower, la technologie du géant de San Diego est en fait basée sur la norme Rezence du groupement A4WP qui comprend notamment Qualcomm. Rezence est une technologie de charge sans fil utilisant le principe de résonance magnétique afin de recharger les appareils. L’avantage de cette solution est de pouvoir recharger les accumulateurs à distance (sans que l’appareil n’ait besoin de toucher une surface) voire même d’interposer un matériau entre le chargeur et l’appareil rechargé (afin d’insérer le chargeur sous une table par exemple). Jusqu’à présent, il était toutefois impossible de charger un appareil compatible WiPower (et donc Rezence) si une surface métallique était présente entre le chargeur et l’appareil. Qualcomm vient de réussir à trouver une solution.

Le géant de San Diego vient d’annoncer que sa solution de recharge sans fil WiPower était désormais compatible avec les smartphones dotés d’une coque en métal. Dans les faits, il sera donc – enfin – possible de charger un smartphone ou une tablette dotée d’une coque en métal sur un support de recharge sans fil Rezence. Jusqu’à maintenant, les constructeurs devaient choisir entre une coque en métal ou la recharge sans fil. Ce ne sera désormais plus le cas, à condition de souhaiter utiliser le Rezence et le WiPower. D’ailleurs, on peut se demander si Qualcomm souhaite faire évoluer le standard Rezence ou proposer cette possibilité uniquement avec WiPower.

En Europe, la technologie Rezence est peu utilisée, et les constructeurs préfèrent intégrer une puce de rechargement Qi, voire même PMA. Dommage, puisqu’on risque donc de ne pas voir arriver le WiPower sur de nombreux appareils. À moins que les technologies Rezence, inductive du PMA et Qi du WPC fusionnent pour ne devenir qu’une. Une situation idéale pour le consommateur, qui pourrait bien se produire puisque les trois organismes ont entamé des discussions afin de réaliser un rapprochement des trois normes, alors que le Rezence et la technologie inductive du PMA ont déjà plus ou moins fusionné.