C’était l’unique annonce de Huawei sur le salon berlinois. Malgré tout, c’était une annonce très attendue. Il s’agit du SoC qui équipera le Huawei Mate 10. Nous avons désormais une grande partie des détails concernant la puce qui sera utilisée sur le prochain smartphone de Huawei.

Huawei a donc officialisé son Kirin 970, conçu par sa filiale HiSilicon. Il s’agit de son nouveau SoC, la puce soudée à la carte mère du smartphone qui contient une grande partie des composants nécessaire au fonctionnement d’un smartphone : processeur (CPU), processeur graphique (GPU), modems 3G et 4G, traitement photo (ISP), gestion de la mémoire ou encore les différents capteurs.

Kirin 970, 20 % de performances supplémentaires

Ce Kirin 970 succède au Kirin 960 du Mate 9, avec une gravure plus fine (10nm) ce qui lui permet d’être plus petite et surtout de consommer moins d’énergie. Du côté du CPU, il s’agit d’un octo-core : quatre ARM Cortex-A73 cadencés à 2,4 Ghz et quatre ARM Cortex-A3 cadencés à 1,8 GHz. Le GPU est un ARM Mali G72MP12 qui propose des performances graphiques environ 20 % plus élevées que le précédent SoC.

Un modem 4.5G qui promet 1,2 Gbits de débit

Huawei a également intégré un nouveau modem qui propose de la 4G Catégorie 18, avec des débits en téléchargement jusqu’à 1,2 Gbit/s. C’est ce que Huawei nomme 4.5G, que l’on appelle ainsi LTE Advanced. Bien évidemment, ce débit ne pourra pas être atteint d’aussitôt en France, néanmoins la Kirin 970 a été conçue pour s’adapter à tous les réseaux : elle agrège une grande variété de bandes de fréquences. Huawei en a profité également pour évoquer son dual SIM : la connexion data fonctionne sur les deux SIM en même temps, sur plusieurs technologies sans fil.

Petit clin d’oeil, la marque chinois a vanté les performances de son modem à grande vitesse, en promettant de meilleurs débits et une meilleure accroche réseau. Par contre, ils n’ont pas cité le TGV, avec son record de vitesse à 574,8 km/h.

Une nouvelle puce dédiée à l’IA, le NPU

La plus grande annonce concernait surtout une nouvelle puce nommée NPU (pour Neural Processing Unit) et intégrée dans le SoC. Le Kirin 970 était donc surnommée « IA Mobile » car Huawei s’est attaché à améliorer ses performances de reconnaissances d’images mais aussi la reconnaissance vocale grâce à une puce dédiée. Des éléments essentiels pour les assistants connectés, comme Google Assistant, intégrés dans nos smartphones. Huawei devrait donc annoncer son assistant intelligent avec le Mate 10, ils ont également annoncé mettre à disposition des outils de développement pour permettre aux développeurs de profiter des fonctions du NPU.

Enfin, Le Kirin 970 comprend également un nouveau ISP pour améliorer le contrôle des caméras et le traitement des photos. Huawei s’est amusé à comparer les performances de cette puce avec le Galaxy S8, la marque chinoise promet que les photos floues seront un mauvais souvenirs. Nous devrions également être surpris par les performances en faible luminosité du Mate 10, d’après les quelques photographies de démonstration.

Rendez-vous donc le 16 octobre prochain pour découvrir le Huawei Mate 10, le premier smartphone à profiter du Kirin 970.

À lire sur FrAndroid : Huawei Mate 10 : officialisé le 16 octobre avec son écran « full display »