Tim Cook continue son bras de fer face au FBI, le Time – prestigieux magazine américain – vient de publier une Une avec un long entretien du CEO d’Apple.

tim cook

Dans quelques dizaines d’années, les prochaines générations ne se souviendront sûrement pas des détails de l’événement, mais Tim Cook pourrait graver son nom dans l’Histoire. Son bras de fer avec le FBI pour défendre la confidentialité des données à quelques mois des présidentielles américaines n’a jamais autant fait parler de lui.

Apple refuse d’aider le FBI à enquêter sur l’attaque terroriste de San Bernardino

Dans un long entretien avec le Time, il revient sur les détails et quelques informations sur ce qui se passe en interne :

« Je n’étais pas tout seul à trancher cette question, ce fut une décision difficile. Nous avons étudié toutes les choses imaginables. Je suis en train de voir l’appareil gouvernemental comme je ne l’ai jamais vu auparavant. Est-ce que j’ai apprécié de découvrir leur action dans la presse ? Non, je ne crois pas que ce soit professionnel. Est-ce que j’apprécie les voir contester ou mentir sur nos intentions ? Non. Je suis offensé par cela. Profondément offensé. (..) Nous sommes dans cette position bizarre où nous défendons les libertés civiles du pays face au gouvernement. Je ne me suis jamais attendu à être dans cette position. Le gouvernement devrait toujours être celui qui défend les libertés civiles, mais les rôles sont inversés ici. ». 

Tim Cook a donc pris la décision de défendre ce droit à la protection des données, en espérant que le gouvernement américain et la justice lui donnent raison dans ce combat, rejoint par Google et bien d’autres entreprises.

Apple vs FBI : lisez la lettre de Tim Cook sur la protection des données