Apple pourrait recevoir de nombreux soutiens de la part d’entreprises de la Silicon Valley dans son combat contre le FBI et le ministère de la Justice américain.

apple-iphone-smartphone-technology

Dans l’affaire qui oppose Apple au FBI, la firme californienne obtient de plus en plus de soutien. Et d’après le Wall Street Journal, plusieurs compagnies, dont Google, Facebook et Microsoft, ont l’intention de déposer une requête conjointe soutenant Apple.

Cette affaire a débuté lorsqu’un juge antiterroriste a demandé à Apple d’assister le FBI dans son travail d’enquête sur la tuerie perpétrée en décembre dernier à San Bernardino par un couple, pour laquelle l’agence n’a pas pu pénétrer dans le smartphone des terroristes à cause du chiffrement. Une demande d’aide refusée par Apple, sur laquelle Tim Cook s’est expliqué dans une lettre ouverte. L’homme refuse de créer une version spéciale d’iOS, une porte dérobée en somme, qui permettrait aux agences comme le FBI ou la NSA de s’introduire dans un iPhone.

iPhone iOS (1 sur 3)

Aujourd’hui, le WSJ affirme que plusieurs grandes entreprises, ce qui comprend Google, Facebook et Microsoft, ont donc l’intention de déposer une requête conjointe en soutien d’Apple, d’après des sources proches de ces entreprises. Il se dit que Twitter pourrait également déposer une requête, mais sans que l’on sache si ce serait à titre individuel ou avec ce groupe.

Toutes ces entreprises ont en tout cas fait des déclarations amicales envers Apple à ce sujet. Mark Zuckerberg s’est dit « en sympathie avec les arguments d’Apple », Sundar Pichai juge également néfaste la création d’une backdoor pour les agences gouvernementales, tandis que Brad Smith, de Microsoft, a déclaré au Congrès jeudi que son entreprise allait déposer une motion d’appui à Apple.