Fujitsu vient de démarrer, au Japon, la commercialisation du Arrows NX F-04G. Ce smartphone dispose d’une fiche technique particulièrement alléchante avec notamment un écran QHD et un Snapdragon 810. Mais sa particularité est en fait à chercher ailleurs : le terminal intègre un capteur biométrique capable de reconnaître l’iris de son utilisateur pour autoriser, ou non, certains accès.

ARROWS-NX-F-04G

Fujitsu est donc le premier constructeur grand public à proposer un appareil mobile intégrant un capteur de reconnaissance d’iris. En mars dernier, Samsung avait présenté une Galaxy Tab Pro 8.4 équipée d’un scanner d’iris, mais elle était destinée aux professionnels. Avec l’Arrows NX F-04G, les particuliers (au Japon) peuvent donc maintenant déverrouiller leur smartphone uniquement en regardant le capteur frontal de l’appareil. L’opération prendrait seulement 0,6 seconde pour être réalisée. Le capteur Iris Passport pourrait également servir à autoriser le lancement de certaines applications, voire même réaliser des paiements sans contact. Le module est intelligent puisqu’il apprend, au fur et à mesure, à détecter plus rapidement l’iris de l’utilisateur. L’Iris Passport a été intégré au téléphone en partenariat avec l’opérateur local NTT DoCoMo qui souhaite créer un standard d’authentification biométrique pour les smarpthones. Notez que le système semble fonctionner pour les porteurs de lunettes.

Le reste de la fiche technique est plutôt standard et reflète un terminal haut de gamme. On trouve ainsi une dalle de 5,2 pouces supportant une définition QHD (2560 x 1440 pixels) qui renferme un Snapdragon 810 de Qualcomm avec 3 Go de mémoire vive et 32 Go d’espace de stockage. La définition du capteur principal signé Sony grimpe à 21 mégapixels. Pour la batterie, il faut compter sur une capacité de 3120 mAh. Au niveau logiciel, c’est Android 5.0 Lollipop qui pilote l’ensemble. Enfin, on trouve une puce TransferJet, une technologie de transfert sans fil haut débit développée par Sony qui ressemble à Android Beam (les transferts en Bluetooth et NFC) dans son fonctionnement, mais avec des vitesses de transfert largement plus élevées (supérieures à 300 Mbps).

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Ce smartphone est disponible au Japon pour un tarif d’environ 670 euros. Il devrait intéresser les utilisateurs friands des capteurs biométriques qui n’apprécient pas les capteurs d’empreintes digitales à cause de leur faible fiabilité dans certains cas (mains grasses, mouillées, etc.). À moins que le capteur supersonique Snapdragon Sense ID ne décide de faire son apparition dans les terminaux cette année.