L’équipe s’occupant des Google Glass change de nom et recrute du sang neuf. De quoi redonner un coup de fouet à ce projet qui officie désormais dans l’ombre la plus totale, loin des yeux, du nez et des oreilles du grand public.

Google_Glass_Explorer_Edition

Passées en dessous de la zone radar depuis un moment déjà, les Google Glass font de nouveau parler d’elles à l’occasion de son changement de nom. Ce qui était jusqu’à présent connu sous le nom de Glass Project devient ainsi le Project Aura, toujours mené par Ivy Ross et chapeauté de loin par Tony Fadell.

Selon le Wall Street Journal, qui tire ses sources « d’une personne proche de la situation », ce changement de nom n’est pas anodin, puisqu’il permet à l’équipe de se débarrasser de l’étiquette « Google Glass » afin d’explorer de plus larges prairies. À en croire diverses descriptions LinkedIn d’employés, il semblerait que l’équipe derrière ce Project Aura s’occupera également d’autres wearables. Dmitry Sveltov par exemple a ajouté la mention « Glass & Beyond » à son profil.

Au-delà de cette modification de patronyme, le projet lui-même rencontre du changement avec l’expansion de son équipe. Afin de rejoindre le Project Aura, divers ingénieurs, développeurs logiciels et responsables de projet ont été recrutés après leur licenciement de Lab126, la filiale d’Amazon à l’origine de la gamme Kindle. Dmitry Sveltov en fait par exemple partie.

Toujours aucune commercialisation en vue

Pour mémoire, la version « Explorer » des Google Glass était disponible l’année dernière au prix de 1500 dollars. Depuis, la vente a été stoppée et le site Internet dédié affiche désormais un message indiquant que « le voyage n’est pas terminé ».

En début d’année, Google annonçait que « le second modèle » de Google Glass serait disponible avant la fin de l’année. Pour le moment, seules certaines entreprises ont eu l’opportunité d’en recevoir, et il faudra donc encore patienter avant de savoir à quoi cette nouvelle mouture ressemble, même si certains détails ont déjà été révélés