YouTube s’inquiète de plus en plus de la concurrence croissante des autres plateformes de vidéo en streaming. YouTube France aurait ainsi proposé aux 20 plus importants YouTubeurs français un revenu minimal de 100 000 euros par an pour qu’ils continuent à publier en priorité des vidéos sur sa plateforme.

cyprien youtube

L’hégémonie de YouTube s’effrite peu à peu. Si l’on en croit les informations de BFM Business, la filiale française de YouTube aurait proposé aux 20 plus importants Youtubeurs français – Norman, Cyprien et Squeezie sont notamment cités – un revenu minimal de 100 000 euros par an. En contrepartie, les Youtubeurs s’engageraient à publier leurs vidéos en exclusivité sur YouTube durant quelques jours ou semaines et ensuite à ne pas les retirer de la plateforme de streaming.

 

Faire face à la concurrence grandissante des vidéos de Facebook

Il ne s’agit pas tant pour YouTube de se montrer généreux avec ses stars, mais plutôt de s’acheter leur fidélité. Talonné par les vidéos Facebook, dont les audiences progressent à une vitesse vertigineuse, Google s’inquiète de la future monétisation des vidéos du réseau social. Pour l’instant, les vidéos de Facebook ne contiennent aucune publicité, mais le marché du pré-roll (les vidéos publicitaires affichées avant les vidéos) est tellement juteux qu’il serait étonnant que le réseau social bleu ne s’y aventure pas. Et attire dans la foulée des vidéastes stars qui pourraient facilement être tentés par des possibilités de monétisations potentiellement plus juteuses.

En savoir plus : Facebook dévoile ses ambitions dans le domaine de la vidéo

Ces 100 000 euros seront-ils suffisants pour faire rester les Youtubeurs stars ? Difficile à dire en l’état, mais BFM sous-entend que le tarif des publicités affichées avant les vidéos baissent continuellement. Elles seraient actuellement rémunérées entre 0,08 et 1 centime d’euros par visionnage. Norman indique ainsi toucher environ 100 000 euros par an avec ces publicités. Un chiffre qui s’élèverait à 480 000 euros annuels pour Squeezie et 360 000 euros par an pour Cyprien. Ces gros poissons seront sûrement plus difficiles à convaincre.