A l’heure où nous testons le HTC One mini, le grand frère du One se profile de plus en plus précisément à l’horizon. Le One Max, tel qu’il devrait vraisemblablement être baptisé, se dévoile dans des clichés qui ressemblent fort à des images presse.

HTC One Max

Bien que pour l’instant, aucun événement HTC n’ait été officiellement prévu lors du prochain IFA de Berlin, la présentation de celui que l’on a baptisé One Max se précise au fil des jours. Un visuel ressemblant à s’y méprendre vient de fuiter en ligne, dévoilé par – devinez qui ? – @evleaks, le fournisseur officiel des leaks les mieux sentis de la toile. Pas de Twitter cependant mais, pour une fois, un passage par le réseau social Google+.

Longtemps connu sous le nom de code de T6, le HTC One Max devrait reprendre le design du HTC One sans changer les codes design de son prédécesseur. Notez qu’il s’agit d’un visuel « non-finalisé du T6« , c’est à dire qu’il est sujet à changements… ou tout simplement qu’il n’est pas disponible dans sa définition maximale pour le moment.

Le changement passera par le One Max

Reste que pour le moment, le HTC One Max, positionné dans la catégorie des phablettes au contraire des deux autres One – respectivement 4,7 et 4,3 pouces – avec son probable écran de 5,9 pouces Full HD, devrait s’offrir un hardware alléchant. On parle d’un processeur Snapdragon 800, sélectionné par Sony pour sa phablette Xperia Z Ultra, mais aussi de 2 Go de RAM, d’un capteur photo UltraPixel emblématique de la gamme, et d’une mémoire interne non-extensible de 16 Go. L’un des avantages de ce modèle, hormis ses performances présumées et son format, c’est son système d’exploitation : il serait équipé d’Android 4.3, se présentant ainsi comme l’un des premiers modèles à embarquer d’office cette toute récente version de l’OS de Google. Le One Max devrait participer de la campagne de renouveau de HTC qui, comme l’avaient laissé entendre de récents leaks, a fait appel à un représentant de marque. Robert Downey Jr., alias Iron Man dans la plupart des esprits, incarne désormais officiellement la marque dont l’acronyme HTC doit désormais signifier « Here’s To Change ». Il faut dire que les tout derniers résultats de HTC, malgré une amélioration trimestrielle, ne suffisent pas encore à redresser la barre de finances en difficulté depuis de longs mois, et que la firme elle-même envisage un prochain trimestre entaché de revenus en nette baisse, même si toute rumeur de vente a été démentie depuis.