Introduction

La fin de l’année a beau être encore assez loin, il ne fait désormais plus beaucoup de doute qu’elle s’est avérée difficile pour HTC. Entre un One M9 aux ventes médiocres, des résultats financiers en berne et des smartphones de milieu de gamme peu convaincants, l’ancien leader des smartphones Android peine à retrouver la croissance et surtout son dynamisme d’antan. Le voilà donc aujourd’hui de retour avec un nouveau smartphone, le HTC Desire 626, qui vient tenter sa chance sur le créneau de l’entrée de gamme. HTC va-t-il réussir à bouleverser ce marché ô combien concurrentiel ? La réponse se trouve dans ces lignes.

HTC Desire 626 design 22

Fiche technique

 HTC Desire 626
Système d'exploitationAndroid 5.1
Interface constructeurHTC Sense 7.0
Taille d'écran5 pouces
Technologie d'écranIPS LCD
Définition1280 × 720 pixels
Résolutionenviron 293 PPP
Traitement anti-rayuresN/A
SoCQualcomm Snapdragon 410
Nombre de coeurs4 Cortex-A53 @ 1,2 GHz
Puce graphique (GPU)Adreno 306
Mémoire vive (RAM)2 Go LPDDR3
Mémoire interne (ROM)16 Go
Micro-SDOui (jusqu'à 2 To)
Appareil photo (dorsal)13 mégapixels (f/2.2, Autofocus, Flash)
Appareil photo (frontal)5 mégapixels (f/2.8)
Wi-FiWi-Fi 802.11a/b/g/n
Bluetooth4.1
NFCOui
Port infrarougeNon
4G catégorieCatégorie 4 (150 / 50 Mbps)
4G bandes800 / 1800 / 2600 MHz
SIM1 × Nano SIM
LocalisationGPS + GLONASS
USBmicro-USB 2.0
Batterie2000 mAh (inamovible)
Dimensions146,9 × 70,9 × 8,19 mm
Poids135 grammes
CouleursBlanc, Noir, Rose, Bleu
DAS0,585 W/kg
Prix de lancement299 euros

Un peu d’histoire avant de commencer. Un petit détour par nos archives nous indique que la première apparition du HTC Desire 626 remonte à février dernier, soit il y a plus de 7 mois. Dans sa version taïwanaise, le Desire 626 s’avérait être un smartphone d’entrée de gamme avec des caractéristiques très correctes et un prix inférieur à 200 euros. En février dernier, en France, aucun smartphone ne pouvait se targuer de posséder un rapport qualité-prix aussi bon.

Allez savoir pourquoi, HTC a attendu le mois de septembre pour le lancer en France. Une commercialisation qui s’est accompagnée de moult communication et publicité. Sur le papier, le HTC Desire 626 se présente comme un smartphone d’entrée de gamme typique. On y trouve un écran HD, un SoC Snapdragon 410, 2 Go de RAM (ce qui est plutôt atypique pour le coup), une petite batterie de 2000 mAh et un capteur dorsal de 13 MP. Ce genre de smartphone se retrouve aujourd’hui en France aux alentours de 150 euros. Et c’est bien là le problème, puisque le HTC Desire 626 est vendu au prix conseillé de… 300 euros. Chez nous, on appelle ça se tirer une balle dans le pied.

 

Design : un smartphone à taille humaine

Parler de design de smartphones de HTC s’avère toujours très simple. C’est facile, il s’agit du même design que le précédent téléphone de la même gamme, à ceci près que la marque taïwanaise a légèrement déplacé les capteurs photo. Ici, en l’occurrence, il s’agit d’une version modifiée du Desire 620, sorti en début d’année en France et du Desire Eye, sorti en fin d’année dernière.

HTC Desire 626 design 11
HTC Desire 626 design 10

Le Desire 626 n’est donc clairement pas un modèle d’originalité et encore moins de renouveau pour la marque. Pour autant, si l’on peut très facilement critiquer le manque d’imagination de HTC, on ne peut pas reprocher au Taïwanais de ne pas faire des smartphones très ergonomiques. Le Desire 626 est ainsi particulièrement agréable à prendre en main. Son plastique lisse est agréable au toucher et HTC fait partie des derniers constructeurs à oser faire des smartphones de 5 pouces, dont la taille est tout juste parfaite pour des mains de taille « normale ». Avec 135 grammes et ses 8,19 mm, il repose très bien au creux de la main.

HTC Desire 626 design 4
HTC Desire 626 design 5

Smartphone d’entrée de gamme oblige, le plastique est omniprésent, des tranches à la coque en passant par la façade. Le téléphone est plutôt bien fini même s’il arrive d’entendre par moment quelques craquements disgracieux lorsqu’on le serre un peu fort. Toujours dans les points un peu décevants, le plastique de la coque a tendance à accrocher les traces de doigts.

HTC Desire 626 design 8
HTC Desire 626 design 12

La coque, tout comme la batterie est inamovible. Pour insérer la carte SIM et la carte SD, tout se passe sur la tranche gauche du téléphone, où se trouve une trappe. Cette dernière est retenue par un petit fil en plastique auquel je n’accorderai pas toute ma confiance. La carte SIM, quant à elle, ne s’insère pas directement dans l’appareil mais utilise un petit tiroir amovible en plastique qui me semble très facile à perdre.

HTC Desire 626 design 7

 

Un écran médiocre

Le Desire 626 embarque un écran de 5 pouces sur une dalle LCD IPS HD (1280 × 720). Sa résolution est de 293 ppp environ, ce qui est tout à fait acceptable. Sa luminosité est au-dessus de la moyenne puisque notre sonde a mesuré 430 cd/m². Habituellement, les smartphones d’entrée et de milieu de gamme sont plutôt en dessous de 400 cd/m².

HTC Desire 626 ecran 1

Vous avez dit jaune ?

HTC Desire 626 ecran 2

Une diagonale jaune…

HTC Desire 626 ecran 3

… Et l’autre bleue.

Sur le papier, cet écran semble bien au-dessus de la moyenne. Dans les faits, ce n’est pas vraiment le cas. L’écran du Desire 626 semble tout droit sorti de 2014. La dalle, pour commencer, est éloignée de la vitre, ce qui, à l’heure où tous les constructeurs succombent à l’OGS, est vraiment décevant. Si les angles de vision sont acceptables, ils portent toutefois les symptômes typiques de l’affichage d’entrée de gamme. En regardant l’écran sous l’angle d’une des diagonales, il jaunit tandis que la seconde diagonale le bleuit. Dernier point, une vilaine fuite de lumière est visible lorsque l’écran est allumé dans le noir. Bref, c’est médiocre.

 

Sense 7, une interface très convaincante

Pour l’aspect logiciel du Desire 626, HTC a repris Sense 7.0, la même interface que celle présente dans le HTC One M9. Le téléphone est d’ailleurs installé de base sous Android 5.1. HTC n’a pas inclus le Desire 626 dans sa liste d’appareils qui auront droit à la prochaine version d’Android. Évidemment, cette liste n’est pas gravée dans le marbre, mais il est peu probable que HTC décide de mettre à jour son smartphone d’entrée de gamme vers Android Marshmallow.

htc desire 626 logiciel android

A gauche, le launcher repère la position de l’utilisateur pour afficher des applications pertinentes.

Nous avions beaucoup aimé Sense 7 lors du test HTC One M9 et notre avis n’a pas changé depuis. Sense 7.0 est une bonne surcouche dans le sens où elle ne défigure pas Android mais se contente de lui ajouter ici et là des touches de personnalisation bienvenues. D’une manière générale, HTC a respecté le découpage traditionnel d’Android en tiroir d’application/launcher/barre de notification. Le seul reproche qu’on pourrait faire, c’est que la barre des raccourcis est un peu trop lourde.

htc desire 626 logiciel theme

A gauche, la barre de raccourcis, chargée. Au centre et à droite : le mode permettant de personnaliser les couleurs de l’interface et le magasin de thèmes.

Pour le reste, HTC a fait du bon travail. Le launcher, par exemple, comprend un widget qui affiche des applications spécifiques en fonction de la localisation de l’utilisateur. Si le GPS détecte que l’on est en mouvement ou au travail, il affichera des applications différentes. Pratique. De même, le magasin de thèmes (qui n’a de magasin que le nom puisque tout y est gratuit), permet à la fois de changer le thème de son téléphone (icônes, couleurs, fonds d’écran) ou plus simplement d’appliquer des couleurs spécifiques au thème installé sur le téléphone. C’est d’autant plus agréable que cette personnalisation est vraiment facile à trouver et à appliquer.

htc desire 626 logiciel blinkfeed

Blinkfeed.

Blinkfeed, situé sur la gauche du launcher, propose d’agréger à la fois les flux issus des réseaux sociaux de l’utilisateur ainsi que des articles de sites d’actualités. L’interface est plutôt jolie, l’application ne rame jamais, ce qui rend cet agrégateur de news et de flux très plaisant à utiliser. Pour les réfractaires, il est possible de le supprimer très facilement.

htc desire 626 memoire interne

Dernier point, le Desire 626 dispose de 16 Go de mémoire interne. Dans les faits, une fois le smartphone configuré et les applications mises à jour, il reste un peu moins de 6 Go d’espace libre. Un port microSD est heureusement présent pour combler cette lacune.

 

Des performances dans la moyenne mais déconnectée du prix du téléphone

Pour la version européenne de son téléphone, HTC a opté pour le Snapdragon 410, un SoC que l’on a rencontré sur de nombreux autres smartphones d’entrée de gamme cette année. La différence, c’est que le Desire 626 embarque non pas 1, mais 2 Go de RAM. Voici les résultats de ses benchmarks.

Benchmark / ModèleHTC Desire 626Motorola Moto G 3e GenAlcatel One Touch Idol 3 (5,5 pouces)Archos 50 DiamondSamsung Galaxy A5
SoCQualcomm Snapdragon 410Qualcomm Snapdragon 410Qualcomm Snapdragon 615Qualcomm Snapdragon 615Qualcomm Snapdragon 410
AnTuTu 5.x23 649 points23 860 points29 323 points30 023 points21 300 points
PCMark3 541 points4 134 points3 387 points3173 points3 200 points
3DMark Ice Storm Unlimited4 541 points4 447 points7530 points7 948 points4 376 points
GFXBench T-Rex (offscreen / onscreen)5,3 / 9,6 FPS5,3 / 9,4 FPS12,9 / 13,7 FPS15 / 15 FPS5,3 / 9,5 FPS
GFXBench Manhattan (offscreen / onscreen)1,8 / 4 FPS1,7 / 3,7 FPS5,7 / 6 FPS5,8 / 5,9 FPS1,8 / 3,9 FPS

Nous avons placé le Desire 626 face à des smartphones de milieu et d’entrée de gamme qui ont soit une configuration équivalente (Moto G 2015, Galaxy A5), soit un positionnement tarifaire inférieur ou équivalent (Alcatel One Touch Idol 3 5,5 pouces, Archos 50 Diamond).

Commençons par les bons points : le Snapdragon 410 du Desire 626 ne démérite pas. Ses résultats sont dans la moyenne haute par rapport aux autres smartphones utilisant un Snapdragon 410. Il fait d’ailleurs aussi bien voire mieux que le Moto G, à configuration équivalente. Pas de doute, HTC sait optimiser un téléphone. Et cela se ressent au quotidien, puisque le Desire 626 est d’une fluidité à toute épreuve. En une semaine de test je n’ai jamais rencontré le moindre ralentissement.

Le mauvais point maintenant : tous les smartphones de ce tableau sont vendus entre 50 et 100 euros moins chers que le Desire 626. Et pour le tarif pratiqué par HTC, il est possible de mettre la main sur des smartphones plus puissants et dotés d’un meilleur écran. Pour 300 euros, HTC aurait largement pu intégrer un Snapdragon 615 et un écran Full HD à son téléphone. En cette fin d’année 2015, on ne peut pas vraiment s’attendre à moins.

 

Communication et GPS

Le Desire 626 est un smartphone  4G de catégorie 4 compatible avec toutes les bandes de fréquences 4G françaises. Nous l’avons testé avec une carte SIM de Sosh et rencontré aucun problème de réception, du moins en plein Paris.

Concernant l’aspect téléphonie, rien à signaler : le son est très propre, clair que ce soit du côté de l’appelant comme de l’appelé. Le GPS fonctionne également très bien. Il a repéré ma position à froid en 15 secondes, ce qui est tout simplement excellent.

htc desire 626 logiciel gps data

GPS Data.

Un mot pour terminer sur les haut-parleurs visibles en façade. Il ne s’agit en aucun cas de haut-parleurs stéréo puisque les points de la façade cachent en fait un haut-parleur destiné uniquement aux appels tandis que les points situés en bas de la façade s’occupent de diffuser le son lorsque le téléphone est en mode mains libres ou que l’on diffuse de la musique. Le son est par ailleurs assez bon malgré un étouffement assez prononcé lorsqu’on augmente sa puissance.

 

Un appareil photo honnête

Le Desire 626 embarque un capteur dorsal de 13 MP épaulé par un flash LED et un autre de 5 MP sur la façade. Il semble que HTC a repris la même application photo que celle présente sur le HTC One M9. Une application photo plutôt bien fournie en options et en modes et qui comprend une barre de raccourcis rapides (ISO, exposition, modes macro, HDR) accessible très facilement. Une application complète, donc.

Screenshot_2015-10-07-16-18-02
Screenshot_2015-10-07-16-18-18
Screenshot_2015-10-07-16-18-32

Les photos sont d’ailleurs de bonne facture, sans être renversantes. Les clichés sont assez détaillés en dépit d’une gestion de la lumière parfois hasardeuse, que l’on peut heureusement rattraper avec un mode HDR probant. Dans l’ensemble, c’est plus que satisfaisant.

bon 1 htc desire 626

Mode automatique.

bon 3 htc desire 626

Mode HDR.

bon 2 htc desire 626

 

Une autonomie dans la moyenne

HTC n’a pas jugé nécessaire d’inclure une batterie de plus de 2000 mAh à son smartphone. Un choix pour le moins étrange quand on sait que la concurrence n’hésite plus à mettre des batteries de 2300 ou 2400 mAh sur des appareils d’entrée de gamme. Dans les faits, c’est ce n’est pas la catastrophe à laquelle on s’attendait. Ho, ce n’est pas particulièrement bon mais c’est dans la moyenne : à la fin d’une journée classique d’utilisation, il reste rarement plus de 10 % de batterie.

htc desire 626 logiciel autonomie

Sense 7 comprend deux mode d’économie d’énergie.

Notre habituel test de la vidéo YouTube (une heure de vidéo en HD avec le son au maximum légal et l’écran réglé à 200 cd/m²) a fait baisser la batterie de 14 %. C’est ce que l’on retrouve sur la majorité des smartphones de cette année.

 

Prix et disponibilité

Le Desire 626 est disponible en France depuis le mois de septembre dernier. Officiellement, HTC le vend 299 euros, dans une unique version comprenant 16 Go de mémoire interne et 2 Go de mémoire vive. Officieusement, un mois après sa sortie, on le trouve chez les opérateurs et les boutiques en ligne à un tarif compris généralement entre 270 et 290 euros. Il est très probable que son prix continue à chuter très rapidement.

Test HTC Desire 626 Le verdict

design
7
HTC fait partie de ces derniers constructeurs à oser les smartphones de 5 pouces qui tiennent bien en main et dont la quasi-totalité de l’écran est accessible facilement avec un pouce. Le design de l’appareil est plutôt réussi avec ses deux couleurs mais l’omniprésence du plastique donne un côté « jouet » à l’ensemble. On a déjà vu mieux fini.
performances
6
D’un côté, les performances du Desire 626 sont bonnes, dans le sens où le téléphone exploite bien son SoC d’entrée de gamme et ne ralentit jamais. De l’autre, on pense au prix du téléphone et aux nombreux concurrents beaucoup moins chers et bien plus performants. À 300 euros, on est en droit de s’attendre à un peu mieux.
logiciel
8
Sense 7.0 était déjà convaincant sur le HTC One M9 et la surcouche l’est toujours sur ce HTC Desire 626 puisqu’elle est identique en tout point. On apprécie les possibilités de personnalisation tout comme le fait que le téléphone soit installé de base sous Android Lollipop en version 5.1.
écran
5
C’est indéniablement le point faible de cet appareil. Certes, il est en HD. Certes, il est assez lumineux mais avec son écran éloigné de sa vitre et ses angles de visions qui changent de couleur il s’avère laid à l’usage.
autonomie
6
Avec sa petite journée d’utilisation en usage classique, le Desire 626 est tout juste dans la moyenne. On a déjà vu beaucoup mieux ailleurs.
caméra
7
Les photos que prend le Desire 626 sont correctes et tout à fait exploitables pour les photographes en herbe.
Note finale du test 5/10
Trop ambitieux ? Trop gourmand ? Trop déconnecté du marché ? En cette fin d’année 2015, les smartphones dotés d’un écran HD de qualité variable associé à un SoC Snapdragon 410 sont légion. Et les références en la matière sont nombreuses : Moto G 2013, Wiko Ridge 4G ou BQ Aquaris M4.5 (qHD cependant) en tête. Le HTC Desire 626 vient juste s’ajouter à la longue liste de ces téléphones. Il n’est pas mauvais en soit, mais on a déjà vu passer des dizaines de smartphones de ce type depuis le début de l’année. Ajouter un logo HTC sur la coque n’en fait malheureusement pas un modèle exceptionnel.

Son problème, finalement, ce n’est pas tant que son design, vu et revu, ou son écran médiocre que son prix de lancement. Vendu 300 euros, le Desire 626 ne parvient pas à faire face à la concurrence féroce de créneau. Pour 200 euros, on trouve aujourd’hui d’excellents smartphones avec des écrans Full HD et des processeurs plus puissants (Archos 50 Diamond, Alcatel One Touch Idol 3 5,5 pouces). Bref, le Desire 626 est vendu bien trop cher en l’état.
  • Points positifs
    • Prise en main agréable
    • Performances honnêtes
    • Appareil photo convaincant
    • Sense 7, une surcouche esthétique et pratique
  • Points négatifs
    • Pour 300 euros, on est en droit de s’attendre à mieux
    • Écran médiocre