Si côté smartphone HTC ne nous vendait pas vraiment du rêve cette année, c’était surtout pour mieux mettre en avant son produit phare du moment, le HTC Vive, dans sa version Pre, c’est-à-dire une version presque finale, telle qu’elle sera commercialisée dans les prochains jours. Cassons le suspens tout de suite, le Vive s’annonce comme le meilleur casque de réalité virtuelle de cette année.

htc vive mwc 2016 6

Pour les deux ou trois personnes réfractaires à la réalité virtuelle, rappelons rapidement ce qu’est le HTC Vive. Il s’agit d’un casque de réalité virtuelle, conçu par HTC en partenariat avec Valve (les développeurs derrière Steam). Un casque semblable à l’Oculus Rift, le casque de Facebook, mais auquel HTC a ajouté LA caractéristique qui change tout : il est possible de se déplacer dans l’espace, de faire en sorte que ses mouvements de la tête et des mains soient pris en compte. Et ça, ça change vraiment tout.

htc vive mwc 2016 2

Ce principe tout simplement du Vive, on le connaît déjà bien, puisque nous l’avons déjà testé deux fois par le passé. Ce qui change avec cette version, c’est qu’il s’agit d’une version presque finale, une version qui sera vendue presque telle quelle au grand public dès le mois d’avril prochain.

Des petits changements hardware…

Dans l’ensemble, par rapport aux premières versions, il s’agit avant tout de changements esthétiques et ergonomiques. Du côté du casque, ce dernier est désormais plus petit, avec des capteurs de réfraction de la lumière beaucoup moins présents (les petits points blancs enfoncés dans la coque du casque), une mousse interchangeable et un système de lanière revu et corrigé. Le résultat ? Alors que mes grosses lunettes étaient compressées dans le casque du HTC Vive de développement – un prototype – j’étais beaucoup plus à l’aise dans la version finale. Le casque est indéniablement plus léger – et donc plus facilement oubliable – et plus confortable.

htc vive mwc 2016 7

Les joysticks, également, ont subi un sacré redesign par rapport aux premiers prototypes. C’est bien simple, il ressemble maintenant à de véritables manettes. Les capteurs sont intégrés de façon bien plus fine et ils disposent d’une coque en plastique au toucher très agréable. Surtout, les boutons sont maintenant disposés partout de façon très ergonomique.

Il y a cette gâchette sous la manette, toujours aussi jouissive dans les jeux de shoot, un trackpad (le rond), un bouton sous le trackpad et un dernier qui tombe sous l’index ou le majeur. Ajoutez à cela un retour de force et une absence totale de fils. Une fois plongé dans un jeu, ce sont de véritables extensions naturelles de la main. HTC et Valve ont réalisé un très beau travail sur le design et la prise en main.

htc vive mwc 2016 3

De face. Le gros bouton rond est un trackpad que l’on contrôle au pouce, très précis.

htc vive mwc 2016 4

La gâchette, à l’arrière du joystick.

htc vive mwc 2016 5

Le bouton sur le côté.

… Qui rendent l’expérience de jeu beaucoup plus confortable

Et une fois dans les jeux alors ? Quoi de neuf ? Pour être tout à fait honnête, je serai bien incapable de dire s’il y a eu des améliorations au niveau de l’écran ou de la qualité de l’image. En fait, ce dont je me souviens, ce n’est pas du tout du ressenti sur le matériel une fois qu’il était sur ma tête, mais plutôt des 20 minutes de réalité virtuelle que j’ai vécues. Autant dire c’est vraiment bon signe.

htc vive mwc 2016 9

Le cube, en haut à gauche de l’image, permet de tracker les mouvements de l’utilisateur.

La principale nouveauté de cette nouvelle version, c’est la caméra « extérieure » qui permet de se repérer dans la réalité une fois le casque sur les yeux. Pas question d’ailleurs de passer d’une réalité à une autre brutalement quand on active cette caméra, par l’intermédiaire d’une double pression sur un bouton du joystick placé sous le trackpad.

Les objets alentours, les personnes (il est possible de discerner les traits de visages et le mouvement des lèvres) et l’environnement apparaissent alors tous en teintes de vert, en surimpression de l’environnement de la réalité virtuelle. Un vert qui fait écho à la marque HTC mais qui m’a également rappelé Matrix et ses colonnes de chiffres verts qui forment une réalité virtuelle. Je ne sais pas si c’est un clin d’œil, mais l’effet est extrêmement réussi, bluffant et ne casse pas l’immersion.

La réalité s’invite dans la réalité virtuelle

Cette caméra devrait permettre à la fois de reprendre contact avec la réalité, mais on peut également supposer que les développeurs pourront l’exploiter d’une manière ou d’une autre dans des jeux. Puisqu’on parle des jeux, d’ailleurs, HTC avait deux nouveaux titres à montrer. Job Simulator, tout d’abord, se présente comme un puzzle game où le joueur doit effectuer des séries d’actions basiques à l’aide des joysticks. Se faire couler un café, mettre en marche son PC, imprimer des photocopies, virer des employés, lancer des tasses sur ses voisins d’open space, etc. Le second degré, souligné par une direction artistique très cartoon, est omniprésent et très réussi.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le deuxième titre que j’ai pu essayer était une nouvelle démo de shooter. Situé sur une plateforme spatiale, le joueur doit éviter les tirs de drones qui l’assaillent. Le joueur est alors équipé de deux pistolets lasers automatiques qu’il brandit à bout de bras, façon John Woo. Les premières parties sont faciles, avec un ou deux drones à affronter, que l’on esquive en se baissant ou en faisant des pas chassés. Mais très vite les choses se corsent avec l’arrivée de cinq, six voire dix drones volants. Pour se protéger, le joueur peut alors brandir un bouclier en mettant une main dans son dos et remplacer l’un de ses deux pistolets par un bouclier réflecteur.

C’est bourrin, la rejouabilité est sûrement trop limitée, mais je n’avais envie que d’une chose en sortant de cette démo, la refaire pour avoir à nouveau la sensation bien réelle d’avoir des pistolets lasers dans les mains en me protégeant derrière un bouclier. Le jeu était très basique, mais je crois n’avoir jamais ressenti une sensation aussi grisante dans un jeu vidéo.

Le meilleur casque de réalité virtuelle… Hélas, sans gros titre pour l’instant

Comment ne pas être convaincu par le Vive en sortant de cette nouvelle session de démo ? En l’état, le Vive est le casque de réalité virtuelle le plus prometteur du moment. Immersif, léger, beau, il est capable de supporter des jeux classiques (dont Elite Dangerous), assis sur une chaise et des jeux où l’on peut se déplacer dans un espace donné. Il reste toutefois une question plus qu’épineuse : y aura-t-il assez de jeux lors de sa sortie, puis au fur et à mesure de l’année ? Job Simulator ou Fantastic Contraption seront vendus d’office avec le casque. Mais après ? Il y a toujours cette même attente de la killer app, ce jeu qui fédèrera un large public autour du casque et qui tarde à venir.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le Vive, c’est l’objet qui fait indéniablement aimer la réalité virtuelle. Cela fait deux fois que je teste le casque et deux fois que j’en sors enchanté, ébloui, époustouflé. Je n’exagère pas, les sensations – très réelles – sont difficiles à décrire et se comprennent mieux une fois le casque sur la tête.

Reste que si l’on me pose actuellement la question de savoir si j’en achèterai un cette année, je répondrai sûrement par la négative. À 799 dollars (et au moins autant d’euros, même si ce n’est pas encore officiel) en plus d’un PC de jeu très puissant et qui plus est sans véritable gros jeu, j’attendrai une baisse de prix ou une seconde version. Mais bon sang, j’espère sincèrement qu’un de mes amis technophiles craquera rapidement pour aller camper chez lui.