Le prochain smartphone de Huawei n’en finit plus de se dévoiler par petites parcelles, au fil des fuites, avec un processeur MediaTek octo-cœur se confirmant notamment. Le G750, dont les premières images ont fait surface en Chine, pourrait n’être autre que le Huawei Glory 4, a priori connu sous le nom de Honor 4 en Occident. 

Huawei G750

L’un des premiers processeurs octo-cœurs devrait n’être autre que le Huawei Honor 4, successeur d’une lignée déjà bien connue en Europe, et qui prend le nom de Glory en Chine. De fait, on connait déjà une partie de ses caractéristiques, dont un SoC MediaTek MT6592 situé sous son capot, tandis que les images d’un G750 viennent d’apparaître. Du fait de leur similarité technique – en termes de processeur et de définition d’écran en 720p – les deux modèles pourraient bien ne faire qu’un.

Huawei G750

De fait, selon MyDrivers, le G750 de Huawei est équipé d’un écran de 5,5 pouces dont la définition ne dépasse pas le 1280 x 720 pixels, soit de la HD 720p, ce qui paraît insuffisant sur une telle diagonale. Cependant, cela pourrait être l’occasion pour l’appareil de proposer des performances supérieures à celles de concurrents, et d’optimiser son autonomie, l’ensemble étant secondé d’un processeur octo-cœurs (le MT6592 n’est pas précisé, mais il reste la seule référence de ce type chez le fondeur à ce jour) à 1,7 GHz, mais aussi par une batterie de 3000 mAh. L’appareil inclurait en outre 2 Go de RAM ainsi que l’OS Android 4.2.2 couplé à l’interface Emotion UI 2.0, ainsi qu’un appareil photo de 13 mégapixels au dos. Sa mémoire de 16 à 32 Go pourrait être étendue par une carte microSD tandis que deux cartes SIM pourraient être supportées, tandis que l’on parle d’une commercialisation chez les trois opérateurs chinois.

Huawei G750

Même si l’identité de ces smartphones reste incertaine, il ne fait plus de doute sur les projets de Huawei, dont l’investissement auprès de MediaTek se vérifie au fil des sorties d’appareils. Reste à espérer que Huawei, dont l’Ascend P6 notamment était une proposition intéressante, mais limitée à une définition HD, choisisse par la suite se lancer dans la très haute définition, et que les appareils équipés de cette fameuse puce sortent rapidement hors des frontières chinoises, afin que l’on puisse vérifier si, comme MediaTek l’assure, la puissance du MT6592 est à la hauteur des attentes. Rappelons que, selon le benchmark AnTuTu publié en Chine, le score réalisé par le nouvel appareil de Huawei serait à peine inférieur aux assertions de MediaTek, selon qui le MT6592 cadencé à 1,7 GHz peut réaliser des scores poches de 30 000 points.