Souvenez-vous de la Lenovo Yoga Tab 2 Pro, nous l’avions testée. Sa caractéristique ? La présence d’un picoprojecteur intégré directement dans la tablette. Hier, Lenovo a dévoilé la Lenovo Yoga Tab 3 (Pro), qui passe de 13 à 10,1 pouces, avec un picoprojecteur amélioré et quelques surprises.

c_FrAndroid - DSC_8975

Lenovo Yoga Tab 3 (Pro)

Commençons par les caractéristiques classiques, qui restent tout de même attirantes, à savoir un écran de 10 pouces d’une définition de 2560 x 1600 pixels, un processeur Intel Atom x5-Z8500 (quad-core 64-bits cadencé à 2,24 GHz) et 2 Go de RAM. En outre, elle embarque une batterie de 10 200 mAh (soit 18 heures d’utilisation selon le constructeur), deux appareils photo de 13 et 5 mégapixels et 16 à 32 Go de stockage qu’il est possible d’étendre grâce à une carte microSD.

c_FrAndroid - DSC_8984

Lenovo Yoga Tab 3 (Pro)

La Yoga Tab 3 Pro est composée d’un cadre très mince, où l’on retrouve quatre haut-parleurs à l’avant, et une béquille et un picoprojecteur à l’arrière. Le tout est en métal anodisé, avec une partie en simili-cuir à l’arrière. En réalité, il s’agit d’un véritable cuir, néanmoins on retrouve un revêtement plastique par-dessus, imperceptible au toucher.

c_FrAndroid - DSC_8982

Arrière de la Lenovo Yoga Tab 3 (Pro)

 

Nous avons pu tester le picoprojecteur dans une salle sombre prévue à cet effet, l’image projetée est très correcte jusqu’à environ 40 pouces. Au-delà, la luminosité et la faible définition (au-dessous du HD) font que l’image manque de netteté. Évidemment, en 70 pouces, vous aurez de grandes difficultés à lire des sous-titres à l’écran, vous pourrez regarder une vidéo en qualité HD sans problème. La faible luminosité (50 lumens) vous oblige également à utiliser ce picoprojecteur dans des lieux sombres, ce qui limite son utilisation à des usages occasionnels. Le chef de produit nous a avoué l’utiliser pour projeter des films sur le plafond de sa chambre. Sympa. On soulignera les différentes intégrations logicielles pour diffuser rapidement des images et vidéos, mais aussi le mode miroir qui affiche l’écran de la tablette, la diffusion d’une source externe (comme une Playstation 4, par hasard) reste néanmoins impossible sur ce modèle.

On peut également souligner la qualité du son avec quatre haut-parleurs fournis par JBL. En plein salon, malgré le bruit ambiant étouffant, nous entendions nettement le son de la vidéo YouTube. C’est un point important pour une tablette capable de se transformer en picoprojecteur.

Sous Android Lollipop, il s’agit d’une des rares tablettes à offrir des caractéristiques décentes, une vraie différentiation, dans un marché de la tablette qui souffre ces derniers mois d’un manque d’intérêt du grand public. Pour 499 euros, il faudra la tester en profondeur pour vous la recommander : performances de l’Intel Atom X5, rendu de l’image du picoprojecteur ou encore les différentes options logicielles.