Cela fait désormais un an que la marque Meizu est présente en France. La gamme Meizu n’est désormais plus seule à représenter la marque : quelques semaines après son annonce en Chine, le M1 Note s’apprête à débarquer dans l’Hexagone. Il prendra place au sein de la nouvelle boutique en ligne de la marque chinoise.

Meizu M1 Note

Léger changement de cap pour Meizu qui, depuis son arrivée en France en mars 2014, proposait ses produits chez des revendeurs en ligne tels que RueDuCommerce, avec notamment ses MX3 et MX4, puis MX4 Pro. Aujourd’hui, il n’est plus entièrement question de passer par des tiers pour commercialiser ses produits puisque la marque se lance aujourd’hui dans la vente en ligne directe par le biais de son site www.meizumobiles.fr/shop/ On y retrouve les appareils déjà disponibles, dont les MX4 et MX4 Pro, mais aussi un tout nouvel arrivant : le M1 Note. Ce dernier a été récemment annoncé en Chine et, indique Meizu, il sera livré en France à partir du 18 mars prochain, du moins dans sa mouture blanche 16 Go. Pour les autres couleurs (jaune, rose, bleu), il faudra patienter quelques semaines supplémentaires, les couleurs disponibles dépendant des demandes de la communauté.

A sa présentation chinoise, le M1 Note a su faire valoir quelques arguments de taille. Il est décliné dans des coloris acidulés faisant penser à l’iPhone 5C, propose un écran Full HD de 5,5 pouces dans un corps de 150,7 x 75,2 x 8,9 mm et pèse 145 grammes. Il est en outre doté d’un SoC MediaTek MTK6752 couplé à 2 Go de RAM et dispose de 16 Go de stockage interne, malheureusement sans port micro-SD, mais avec du double-SIM. Bonne nouvelle en revanche côté autonomie, puisque le M1 Note est équipé d’une batterie de 3140 mAh, et au rayon de la photo : il est en effet affublé d’un capteur de 5 mégapixels à l’avant et d’un autre de 13 mégapixels à l’arrière. Mais surprise, on peut lire sur la boutique en ligne de Meizu : « Le M1 Note n’est pas compatible avec le réseau 4G en France », alors même que l’appareil est proposé à 229 euros en version 16 Go et que sa mouture 32 Go, prévue un peu plus tard, coûtera 269 euros.

Meizu MX 1400 (15 sur 16)
Meizu MX 1400 (14 sur 16)
Meizu M1 Note

Nous nous sommes entretenus avec Frédéric Gian, le directeur général de Meizu France, qui nous a livré quelques détails supplémentaires au sujet du M1 Note. Pour cause de problèmes en termes de R&D, il n’y aura pas de support réseau complet de la 4G en France par les terminaux Meizu avant le deuxième semestre 2015. Toutefois, le M1 Note n’est pas totalement exclu du monde joyeux de la LTE : il est compatible avec la bande des 1800 MHz, ce qui contentera au moins les abonnés de Bouygues Telecom. Mais comme il s’agit d’une limitation hardware et non logicielle, aucune mise à jour ne pourra accroître la compatibilité du téléphone avec les autres bandes de fréquences. Est-ce un mal ? « Nous visons la communauté Meizu », explique Frédéric Gian, qui considère plutôt cet appareil comme une manière de satisfaire les fans de la marque que comme un moyen d’écouler des stocks nombreux. A ce titre, la marque reconnaît que le prix de vente du M1 Note en France est élevé, et assure que pour des questions de compatibilités réseau là encore (aucune bande 4G n’est supportée), le M1 Mini n’arrivera pas jusqu’à l’Hexagone.

Meizu MX 1400 (7 sur 16)
Meizu MX 1400 (3 sur 16)
Meizu M1 Note

On regrettera d’autant plus que ce M1 Note n’offre pas la compatibilité avec les fréquences françaises qu’il s’agit d’un appareil prometteur. La version blanche que nous avons eue en main offre une bonne finition, d’aspect solide, mais pour un poids restant léger. Son écran fournit des angles de vision à première vue satisfaisants et la version de FlyMe OS qu’il embarque corrige une partie des défauts de traduction de la ROM que nous avions (re)découverte chez le MX4. Seul regret peut-être : sa batterie n’est pas accessible.

L’arrivée de la boutique Meizu en France sera suivie d’un lancement dans six à sept pays européens. Et surtout, elle permettra à l’équipe de la marque de lancer régulièrement les nouveautés Meizu, de quatres à six semaines après leur sortie en Chine, avec des produits expédiés depuis la France et un SAV dans l’Hexagone. Un moyen rassurant d’importer des appareils qui, un jour, pourraient bien sortir chez des opérateurs : Meizu est en effet en discussion avec les acteurs hexagonaux du secteur, et cherche par ce moyen à faire connaître ses couleurs au grand public.