Test du DJI Avata 2 : un as de la cabriole facile Ă  prendre en main

Drones ‱ 2024

Nouveau bloc optique, nouveau capteur empilĂ©, autonomie accrue, transmission radio amĂ©liorĂ©e, nouveaux casque et tĂ©lĂ©commande Ă  gyroscope, moins de bruit en vol, des acrobaties en un clic
 l’Avata 2 s’annonce comme une Ă©volution rĂ©ussie du premier Avata. Nous avons vĂ©rifiĂ©.

Test DJI Avata 2
OĂč acheter Le
DJI Avata 2 au meilleur prix ?

En bref
DJI Avata 2

8 /10
Points positifs du DJI Avata 2
  • Acrobaties automatisĂ©es
  • Mode tortue pour retourner le drone tombĂ© au sol
  • Nouveau capteur empilĂ© Ă  la dynamique Ă©levĂ©e
  • Stabilisations Ă©lectroniques performantes
  • Confort et qualitĂ© d’image du casque Goggles 3
  • TĂ©lĂ©commande Ă  gyroscope simple Ă  utiliser
  • Autonomie en hausse
  • Transmission amĂ©liorĂ©e
  • Moins bruyant que l’Avata 1
Points négatifs du DJI Avata 2
  • L’autonomie reste trop juste pour ne livrer qu’une seule batterie
  • Photos JPEG seulement (pas de RAW)
 
Test DJI Avata 2
Le DJI Avata 2 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le DJI Avata 2 est un drone conçu pour le pilotage acrobatique et la capture d’images immersives, avec son objectif ultra grand-angle et son casque Ă  Ă©crans OLED. Plonger vers l’ocĂ©an au ras des falaises, slalomer entre les arbres, s’engouffrer dans une gorge, suivre l’envol d’oiseaux voyageurs, il y a beaucoup Ă  faire et dĂ©couvrir aux manettes de ce drone. L’Avata 2 appartient Ă  la classe des FPV (First Person Vision), celle des drones qui se contrĂŽlent avec un casque Ă©quipĂ© d’écrans, tant leur pilotage rapide et immersif ne s’accommode pas d’un petit Ă©cran. L’Avata 2 est un petit drone hyper nerveux, qui ne craint pas de se frotter aux obstacles, ni mĂȘme de chuter et qui sait d’ailleurs se retourner tout seul pour reprendre son envol.

DJI Avata 2 Fiche technique

Le drone testĂ© a Ă©tĂ© prĂȘtĂ© par le constructeur.

DJI Avata 2 Les atouts du drone FPV

Si le pilotage d’un drone vous attire pour rĂ©aliser des vidĂ©os et des photos depuis le ciel, peut-ĂȘtre hĂ©sitez-vous entre un drone FPV, tel que l’Avata 2, et un plus classique comme le DJI Mini 4 Pro, ou ses grands frĂšres les DJI Air 3 et Mavic 3. À vrai dire, ces drones sont complĂ©mentaires. Avec les sĂ©ries Mini, Air et Mavic, DJI propose des drones paisibles dans leur pilotage, dotĂ©s d’une nacelle stabilisĂ©e sur tous les axes, bardĂ©s de capteurs anticollision et taillĂ©s autant pour la vidĂ©o que pour la photographie, avec des clichĂ©s possibles au format RAW.

Test DJI Avata 2
La nacelle du DJI Avata 2 est inclinable de -85 à +85° // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

L’Avata 2 dispose d’une nacelle non stabilisĂ©e mĂ©caniquement, ce qui ne convient pas vraiment Ă  la photo, ou alors il faut aimer les lignes d’horizon de travers et accepter les dĂ©formations de son objectif ultra grand-angle. Pas non plus de capteur anticollision et de freinage ou de contournement automatique pour ce drone FPV, qui a vocation Ă  raser les pĂąquerettes, frĂŽler Ă  pleine vitesse le granit, changer brutalement de direction, voire Ă  se retourner en plein vol et faire des drifts (en un clic). Les images obtenues sont spectaculaires, et aucun drone Mini, Air ou Mavic ne peut rivaliser avec l’Avata 2.

DJI Avata 2 Il ne craint pas les obstacles

L’Avata 2, c’est du costaud. Ce petit drone ne dispose d’aucune section articulĂ©e, Ă  la diffĂ©rence des drones DJI classiques dont il faut dĂ©plier les bras. MĂȘme sa nacelle est encadrĂ©e par de solides protections, pour limiter les dĂ©gĂąts en cas d’impact. Et impacts il y aura avec l’Avata 2 : on ne fait pas d’images spectaculaires sans prendre de risques. Ainsi, ses hĂ©lices sont cerclĂ©es chacune par une cage et ne craignent pas que le drone percute un obstacle. Et si une branche vient Ă  se glisser et abĂźmer les hĂ©lices, il suffit de les remplacer par celles livrĂ©es par DJI. Avec une telle conception, ce drone est autant adaptĂ© au vol acrobatique qu’aux vidĂ©os immobiliĂšres, puisqu’il peut voler tranquillement Ă  l’intĂ©rieure d’un bĂątiment de piĂšce en piĂšce.

Test DJI Avata 2
La face inférieure du DJI Avata 2 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le logement pour la carte microSD, problĂ©matique sur l’Avata car situĂ© Ă  l’intĂ©rieur d’une des cages de protection d’hĂ©lices, a Ă©tĂ© dĂ©placĂ© sur le flanc, derriĂšre une petite trappe oĂč se trouve Ă©galement le port USB-C. La face infĂ©rieure dispose de capteurs, pour mesurer en permanence la distance du sol et des obstacles sous le drone.

DJI Avata 2 QualitĂ© d’image amĂ©liorĂ©e

Le bloc optique de l’Avata 2 est un ultra grand-angle d’équivalence 12 mm, avec un champ de vision de 155°. Si la couverture est la mĂȘme que celle offerte par le premier Avata, le bloc optique est en revanche totalement nouveau, car le capteur utilisĂ© a changĂ©. Exit le modĂšle 1/1,7’’, au profit du capteur empilĂ© des DJI Mini 4 Pro, DJI Air 3 et Mavic 3 Pro. Une trĂšs bonne nouvelle, car ce capteur un peu plus grand de 1/1,3’’ possĂšde une excellente dynamique, Ă  faire pĂąlir bien des appareils photo hybrides. Bien qu’il soit capable de produire des images de 48 Mpx, il est limitĂ© ici Ă  la rĂ©solution de 12 Mpx pour les photos et 4K pour les vidĂ©os. L’objectif n’est pas Ă©quipĂ© de diaphragme et son ouverture est constante Ă  f/2,8, ce qui offre une luminositĂ© bien suffisante pour filmer de jour, Ă  l’aube et au coucher du soleil dans d’excellentes conditions, sans avoir Ă  forcer la sensibilitĂ© du capteur.

DJI Avata 2 Une immersion spectaculaire

L’Avata 2 est certifiĂ© C1 et requiert donc un certificat d’aptitude au pilotage pour ĂȘtre utilisĂ©. Rien de compliquĂ©, puisqu’il suffit de s’inscrire sur le site de l’aviation civile Alphatango et de rĂ©pondre Ă  une sĂ©rie de questions en ligne. En cas de succĂšs, le certificat d’aptitude est automatiquement gĂ©nĂ©rĂ© et envoyĂ© par email Ă  l’utilisateur. Une derniĂšre Ă©tape est alors requise, l’enregistrement du numĂ©ro de sĂ©rie de l’Avata 2 sur le site Alphatango et l’apposition sur le drone de son numĂ©ro d’agrĂ©ment. Comptez une demi-journĂ©e pour le tout.

L’appartenance Ă  la catĂ©gorie C1 implique que le drone pĂšse plus de 250 grammes, ce qui est le cas avec 380 grammes environ, batterie installĂ©e. De fait, il peut survoler accidentellement du public, mais ne doit pas s’éterniser dans cette position. Au-delĂ , ce drone sportif s’utilise idĂ©alement Ă  l’écart de tout public. Sa vitesse de vol potentiellement Ă©levĂ©e et sa capacitĂ© Ă  changer brutalement de direction sont par nature incompatibles avec la prĂ©sence de promeneurs. Et puis, l’Avata 2 n’est jamais aussi sympa Ă  piloter qu’au ras des paquettes, lancĂ© Ă  pleine vitesse.

Un casque et une télécommande à gyroscope

C’est d’ailleurs parce que l’Avata 2 peut voler trĂšs vite que DJI le livre avec le casque de pilotage Goggles 3 Ă©quipĂ© d’écrans haute dĂ©finition. Le casque permet une immersion spectaculaire dans l’image et donne vĂ©ritablement le sentiment de se trouver juste devant le drone. DJI a bien fait les choses, car les Ă©crans OLED 1080p offrent une belle colorimĂ©trie et un superbe contraste, ainsi qu’une luminositĂ© qui peut atteindre 700 cd/mÂČ.

Test DJI Avata 2
Le DJI Avata 2 avec le casque Goggles 3 et la télécommande RC Motion 3 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

L’image est nette, d’autant que chaque Ă©cran est associĂ© Ă  un verre Ă  correction dioptrique ajustable Ă  la vue de l’utilisateur. Je n’ai eu aucun mal Ă  corriger ma myopie ni Ă  trouver le bon entraxe des verres, grĂące aux deux roues situĂ©es sous le casque et facilement manipulables. Le casque Goggles 3 est trĂšs confortable, grĂące Ă  des renforts en mousse et une sangle ajustable par le biais d’une roue de serrage.

Test DJI Avata 2
Le casque DJI Goggles 3 intĂšgre des correcteurs dioptriques pour ajuster l’image Ă  la vue de l’utilisateur // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le casque Goggles 3 doit ĂȘtre associĂ© Ă  la tĂ©lĂ©commande DJI RC Motion 3 pour que l’Avata 2 puisse ĂȘtre contrĂŽlĂ©. Cette opĂ©ration s’effectue grĂące Ă  un smartphone et l’application DJI Fly. C’est elle qui va lier le drone au casque et Ă  la tĂ©lĂ©commande. Accessoirement, l’app permet de tĂ©lĂ©charger d’éventuels nouveaux firmwares pour le drone, le casque et la tĂ©lĂ©commande. Les diffĂ©rents paramĂštres du drone s’ajustent depuis le casque Goggles 3, en utilisant un petit joystick et un bouton de retour logĂ©s sur la partie supĂ©rieure droite. Un clic vers la gauche dĂ©ploie les paramĂštres globaux, vers le bas les paramĂštres de prise de vue (photo, vidĂ©o, obturation, exposition
) et vers le haut le menu d’enregistrement et d’acrobaties prĂ©rĂ©glĂ©es.

Test DJI Avata 2
Le DJI Goggles 3 est trÚs confortable et grùce à ses caméras permet de voir autour de soi // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Lorsque la tĂ©lĂ©commande RC Motion 3 est sous tension, elle peut servir Ă  naviguer dans les menus, grĂące au pointeur qu’elle fait apparaĂźtre Ă  l’écran. Comme tous les drones DJI, l’Avata 2 enregistre sa position GPS de dĂ©part dĂšs qu’il est mis sous tension, afin de pouvoir revenir automatiquement Ă  son point de dĂ©collage, en cas de perte de liaison radio avec le casque. Par consĂ©quent, il est important d’attendre que le drone ait calculĂ© sa position exact avant de dĂ©coller.

Test DJI Avata 2
La télécommande à gyroscope DJI RC Motion 3 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

De plus, il est conseillĂ© de rĂ©gler manuellement l’altitude de retour, afin que l’Avata 2 ne rencontre pas d’obstacle en chemin, et de dĂ©coller depuis un lieu dĂ©gagĂ© oĂč un atterrissage vertical est possible.

Expérience de pilotage

Avant de faire dĂ©coller l’Avata 2, il faut se souvenir que la lĂ©gislation française oblige Ă  garder Ă  vue son drone pendant le vol. Avec un casque sur le nez, c’est Ă©videmment impossible et DJI en a bien conscience. Aussi, le casque Goggles 3 est Ă©quipĂ© de deux camĂ©ras et peut afficher l’environnement de l’utilisateur, ainsi que l’image du drone en incrustation. La vidĂ©o de contrĂŽle du drone est au format 1080p avec une cadence qui peut aller jusqu’à 100 images /sec, un dĂ©bit de donnĂ©es jusqu’à 60 MBps et une latence de 24 ms environ. Autrement dit, l’image est ultra-dĂ©finie et l’infime dĂ©lai de transmission ne gĂȘne aucunement le pilotage.

Pour faire dĂ©coller le DJI Avata 2, une double pression sur le bouton orange de la tĂ©lĂ©commande permet de dĂ©marrer les moteurs. Le drone reste alors au sol et il faut lui faire prendre de l’altitude soi-mĂȘme, avec le joystick de la RC Motion 3. Ensuite, on appuie sur la gĂąchette pour mettre les gaz et on place le pointeur dans l’image Ă  l’endroit voulu, l’Avata 2 suivant le point comme une cible. Les quelques apprĂ©hensions que l’on peut avoir sont rapidement levĂ©es, car le drone rĂ©pond instantanĂ©ment aux changements de direction et ralentit brutalement si on cesse d’accĂ©lĂ©rer pour entamer un vol stationnaire. Des alertes visuelles prĂ©viennent de la faible altitude et indiquent la distance avec le sol ou les obstacles sous le drone. Mais, attention, contrairement aux drones Mini Pro, Air ou Mavic, l’Avata 2 ne ralentit jamais et n’évite aucun obstacle.

Mode « Acro » et headtracking

L’Avata 2 inaugure la fonction Acro, qui permet d’effectuer diffĂ©rentes figures automatiquement, telles que des flips frontaux Ă  360°, des tonneaux latĂ©raux Ă  360° et des glissades Ă  180°. Il suffit de choisir la figure souhaitĂ©e et d’utiliser le joystick au moment voulu pour que le drone rĂ©alise la figure. En revanche, l’Avata 2 ne dispose pas des fonctions de verrouillage de cible et de suivi des drones classiques DJI.

La fonction headtracking permet de contrĂŽler l’orientation du drone Ă  l’horizontale, ainsi que l’inclinaison de la nacelle en suivant les mouvements de tĂȘte de l’utilisateur. Elle n’est pas indispensable et l’on peut se contenter du RC Motion 3, mais Ă©largit le champ des possibles et permet de scruter l’environnement efficacement. Cette fonction peut ĂȘtre trĂšs utile pour filmer l’intĂ©rieur d’une maison ou focaliser l’attention sur un objet ou une personne au moment de la dĂ©passer.

Une télécommande optionnelle pour le mode manuel

L’Avata 2 dispose de trois modes de pilotage, normal, sport et manuel. Si les deux premiers modes sont accessibles avec la RC Motion 3, le mode manuel n’est disponible qu’avec la tĂ©lĂ©commande DJI FPV 3 (vendue sĂ©parĂ©ment).

Test DJI Avata 2
La tĂ©lĂ©commande optionnelle DJI DJI FPV 3 permet de piloter manuellement (et sans filet) l’Avata 2 // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Tous les mouvements sont alors permis, mĂȘme ceux susceptibles d’occasionner une perte de portance et de crasher le drone. En outre, le mode manuel dĂ©verrouille la vitesse de pointe de l’Avata 2.

Vitesses de vol et de rĂ©sistance au vent de l’Avata 2

Le DJI Avata 2 peut atteindre la vitesse Ă©tourdissante de 96 km/h
 Ă  certaines conditions. Tout d’abord, cette vitesse n’est proposĂ©e qu’en mode manuel (avec la tĂ©lĂ©commande optionnelle FPV 3 donc) et Ă  condition de voler hors d’Europe. Avec la RC Motion 3, le drone peut voler Ă  un peu moins de 40 km/h en mode normal et Ă  presque 60 km/h en mode sport. Avec la tĂ©lĂ©commande optionnelle et en mode manuel, la vitesse max est de 68 km/h. Cependant, l’Avata 2 peine Ă  atteindre ces vitesses lorsque le vent souffle de face — et pas nĂ©cessairement fort.

Test DJI Avata 2
Le DJI Avata 2 en vol // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

C’est alors frustrant, car tout l’intĂ©rĂȘt d’un drone FPV est de pouvoir foncer au ras du relief pour produire des images captivantes. Sur la cĂŽte atlantique ou au-dessus des marais du grand-ouest, j’ai en permanence dĂ» composer avec cette contrainte et voler dos au vent pour dĂ©passer 40 km/h. L’utilisation d’une app tierce pour connaĂźtre l’état exact des conditions venteuses (Windy par exemple) s’avĂšre prĂ©cieuse avec l’Avata 2. Enfin, la vitesse ascensionnelle peut atteindre 21 km/h en mode normal et 36 km/h en mode sport.

Distance de vol maximal de l’Avata 2

Le premier Avata souffrait d’un dĂ©faut majeur, avec seulement 2 km de distance de contrĂŽle maximale en Europe. Il n’était pas rare que le moindre obstacle plante la communication. DJI a corrigĂ© le tir et l’Avata 2 peut ĂȘtre pilotĂ© jusqu’à 10 km en Europe, grĂące Ă  la technologie de transmission OccuSync 4. Une bonne nouvelle, qu’il faut relativiser, car la distance de 10 km est mesurĂ©e sans le moindre obstacle, ni perturbation radiofrĂ©quence. Or, l’Avata 2 se destine prĂ©cisĂ©ment au vol tout prĂšs des obstacles et, dans ces conditions, la communication radio peut couper Ă  moins d’un kilomĂštre, en passant derriĂšre un rocher ou un bĂątiment.

Il ne faut pas espĂ©rer envoyer l’Avata 2 Ă  2 km pour s’engager ensuite dans un vol au ras du sol, la communication coupera. Et puis, ce drone n’ayant pas de dĂ©tecteur d’obstacle, il est frĂ©quent qu’il se cogne ou se prenne dans la vĂ©gĂ©tation, contrairement Ă  un drone classique (Mini, Air, Mavic). S’il tombe aussi loin de l’utilisateur, le rĂ©cupĂ©rer peut ĂȘtre trĂšs compliquĂ©, mĂȘme si DJI a mis en place le mode tortue, qui permet au drone de se retourner tout seul s’il tombe sur le dos.

DJI Avata 2 Autonomie en progrÚs, mais encore limitée

Le DJI Avata 2 est plus endurant que son prĂ©dĂ©cesseur et voit son autonomie maximale passer de 18 minutes Ă  22 minutes (+ 22 %). La nouvelle batterie est pourtant moins puissante que celle de l’Avata (31 Wh contre 35 Wh) et c’est certainement du cĂŽtĂ© de l’efficacitĂ© des moteurs et de l’aĂ©rodynamisme du drone qu’il faut chercher les raisons de cette amĂ©lioration. L’Avata 2 est plus lĂ©ger que l’Avata, avec une diffĂ©rence de 33 grammes, mais surtout moins haut (6 cm contre 8 cm). En pratique, il n’y a qu’un cas de figure dans lequel l’autonomie annoncĂ©e sera atteinte : en vol Ă  vitesse constante de 40 km/h environ, en filmant en mode 1080p 30p, afin de ne pas trop solliciter le processeur du drone.

Test DJI Avata 2
Le DJI Avata 2 en vol stationnaire // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Autant dire que ces conditions-lĂ  ne sont pas du tout rĂ©alistes, puisque l’Avata 2 est conçu pour un pilotage dynamique sinon explosif. Lors des diffĂ©rents vols effectuĂ©s pour ce test, j’ai pu compter sur 15 minutes de vol en filmant en 4K 60p en mode normal. Ce n’est pas Ă©norme, mais suffisant dĂšs lors qu’on n’envoie pas le drone bien loin et que l’on fait plus volontiers des pointes de vitesse que de longs travellings. Cependant, la seule batterie vendue avec l’Avata 2 n’est clairement pas suffisante et j’ai systĂ©matiquement utilisĂ© la seconde, voire la troisiĂšme batterie du pack optionnel Fly More.

Pas de chargeur fourni

Pour recharger la batterie de l’Avata 2, il faudra s’équiper d’un chargeur Power Delivery, car DJI n’en fournit aucun. InstallĂ©e dans le drone, la batterie nĂ©cessite environ 1 heure de charge avec un chargeur PD 65 W. Ce temps est abaissĂ© Ă  45 minutes avec la station de charge optionnelle de DJI. Celle-ci est un argument supplĂ©mentaire pour choisir l’Avata 2 avec le pack optionnel Fly More (3 batteries), puisque cette station est incluse. Elle permet aussi d’injecter dans la moins dĂ©chargĂ©e des trois batteries, l’énergie des deux autres. Pratique lorsqu’on est privĂ© de chargeur.

DJI Avata 2 Des vidéos impressionnantes

Le DJI Avata 2 est capable de capturer des vidĂ©os en rĂ©solutions 4K, 2,7K ou 1080p, non seulement en 16:9, mais aussi en 4:3. En 4:3 et 4K, la rĂ©solution est de 3840×2880 pixels, ce qui permet Ă©ventuellement de recadrer un format vertical 2,7K Ă  destination des rĂ©seaux sociaux. Les cadences d’images proposĂ©es vont de 30p Ă  120p, sauf en 4K oĂč le maximum est 60p. Pour obtenir de beaux ralentis, il faudra donc se limiter au mode 2,7K. Les vidĂ©os peuvent ĂȘtre codĂ©es sur 8 bits (mode normal) ou 10 bits (mode D-Log M). Le mode D-Log M gĂ©nĂšre des vidĂ©os « flat » oĂč le contraste et la colorimĂ©trie sont rĂ©duits, afin d’ĂȘtre restaurĂ©s en postproduction avec plus de nuances et de latitude d’ajustement des couleurs. Le mode D-Log M offre clairement la plus belle image et on aurait tort de s’en priver, d’autant que DJI propose de tĂ©lĂ©charger un fichier LUT pour automatiquement contraster et colorer l’image, avec n’importe quel logiciel de montage vidĂ©o.

Le dĂ©bit vidĂ©o dĂ©pend de la rĂ©solution choisie et peut atteindre 130 Mbps en 4K, avec une compression HEVC. Dans ces conditions, l’image est exempte du moindre artĂ©fact. L’Avata 2 dispose d’un stockage interne de 46 Go qui permet d’enregistrer environ 30 minutes en 4K60p — ce qui est bien utile lorsqu’on oublie sa carte microSD. Autre point intĂ©ressant, la vidĂ©o transmise par le drone au casque Goggles 3 peut ĂȘtre retransmise Ă  un smartphone en Wi-Fi, grĂące Ă  l’app DJI Fly.

Montage vidéo facilité

Si vous n’ĂȘtes pas un pro de l’édition vidĂ©o, DJI propose l’application mobile gratuite Lightcut, qui se charge d’analyser les vidĂ©os du drone en Wi-Fi, puis d’effectuer un court montage automatique avec titre, transitions et musique. L’app s’appuie sur l’IA pour dĂ©terminer les sĂ©quences les plus intĂ©ressantes, mais laisse Ă©galement la main pour monter manuellement. Seul bĂ©mol, Lightcut n’adapte pas son interface pour les tablettes et s’affiche seulement verticalement.

Deux stabilisations Ă©lectroniques au choix

L’Avata 2 dispose de deux modes de stabilisation d’image Ă©lectroniques : Horizon Steady et Rock Steady. Le premier mode, comme son nom l’indique, corrige les dĂ©formations gĂ©omĂ©triques inhĂ©rentes Ă  la focale de 12 mm, notamment celle de la ligne d’horizon, au prix d’un inĂ©vitable recadrage et d’une perte de champ. Ce mode permet Ă  l’Avata 2 de se comporter comme un drone traditionnel Ă  nacelle stabilisĂ©e (Mini, Air
). Pour ne rien gĂącher de l’immersion que procure ce drone FPV et profiter d’une vidĂ©o sans secousses ni vibrations, il faut utiliser le mode Rock Steady, au prix toutefois de dĂ©formations gĂ©omĂ©triques importantes. Ces deux systĂšmes peuvent ĂȘtre dĂ©sactivĂ©s, afin d’effectuer une stabilisation en postproduction, par exemple avec le logiciel Gyroflow.

DJI Avata 2 Des clichés perfectibles

La photographie n’est pas la spĂ©cialitĂ© de l’Avata 2 et c’est bien comprĂ©hensible. DĂšs lors que la nacelle n’est pas stabilisĂ©e, et que le drone est rarement Ă  l’horizontale — notamment lorsque le vent souffle — les clichĂ©s pris montrent des lignes d’horizon de travers. Dans ces conditions, DJI a fait l’impasse sur les poses longues ou les timelapses et la vitesse d’obturation minimale est fixĂ©e au 1/50e de seconde. On peut regretter que DJI ait bridĂ© son capteur Ă  12 Mpx et ne propose pas shooter en RAW en mode 48 Mpx, comme c’est possible avec les drones Mini Pro, Air et Mavic. Plus largement, l’objectif de 12 mm (Ă©quiv. 35 mm) de produit pas des images aussi nettes que celui de 24 mm (Ă©quiv. 35 mm) qui Ă©quipe les Mini 4 Pro et Air 3.

Test DJI Avata 2
Les photos de l’Avata 2 sont convenables, mais un cran en dessous de celles des drones Mini, Air ou Mavic // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Il faudrait certes recadrer les images, mais la plupart du temps il resterait au moins 20 Mpx pour chaque photo prise. Cela rendrait le drone encore plus polyvalent. Pour autant, on trouve pour les photos les mĂȘmes rĂ©glages utiles qu’en vidĂ©o lorsqu’on sort du mode Auto, Ă  savoir l’ajustement de la sensibilitĂ© ISO, de la balance des blancs ou encore de l’exposition.

DJI Avata 2 Prix et disponibilité

Le DJI Avata 2 est vendu avec les Goggles 3, la tĂ©lĂ©commande RC Motion 3 et une batterie au prix de 999 euros, sous l’appellation Bundle Fly More DJI Avata 2 (batterie unique). Pour voler plus longtemps, il faudra faire l’acquisition de batteries supplĂ©mentaires, facturĂ©es chacune 129 euros.

Dans ces conditions, le pack Fly More (3 batteries) proposĂ© Ă  1199 euros est le plus intĂ©ressant, d’autant qu’il intĂšgre outre deux batteries supplĂ©mentaires, une station de charge rapide pour 3 batteries (vendue 59 euros seule) et un sac Ă  bandouliĂšre (vendu seul 79 euros) qui permet de ranger le drone et ses accessoires.

Test DJI Avata 2
Le sac à bandouliÚre du pack Fly More (3 batteries) // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

La radiocommande DJI FPV 3, qui débloque le mode manuel et donne accÚs aux acrobaties les plus créatives est vendue seule à 149 euros. On peut la glisser dans le sac DJI à condition de ranger la RC Motion 3 avec les Goggles 3.

DJI propose Ă©galement des accessoires pour l’Avata 2. Le jeu de filtres ND (ND8/16/32) est commercialisĂ© Ă  69 euros. GrĂące Ă  ces filtres, on peut ralentir la vitesse d’obturation et obtenir des vidĂ©os au look cinĂ©ma. Deux chargeurs PD de 65 W sont Ă©galement proposĂ©s, l’un secteur et l’autre pour allume-cigare, au prix de 79 euros chacun. Le sac Ă  bandouliĂšre du pack Fly More 3 batteries est vendu seul au prix de 79 euros. On ignore Ă  l’heure actuelle le prix des batteries supplĂ©mentaires, mais il est probable qu’il se situe aux environs de 119 euros.

DJI vend Ă©galement l’Avata 2 seul (sans batterie, ni tĂ©lĂ©commande) au prix de 479 euros. Une option Ă©ventuellement intĂ©ressante pour les possesseurs de DJI Mini 4 Pro ou DJI Air 3 dont les tĂ©lĂ©commandes RC-2 et RC-N2 peuvent piloter l’Avata 2.

Enfin, DJI propose les formules de garantie DJI Care Refresh, avec remplacement du drone en cas de dommage ou de perte. La formule pour une annĂ©e de garantie est facturĂ©e 59 euros et celle pour deux ans 99 euros. En cas d’accident et de dommages sur l’Avata 2, qu’il vous faudra renvoyer Ă  DJI, le fabricant le remplace pour 49 euros, dans la limite de deux remplacements par an. En cas de perte du drone (flyaway), le remplacement est possible pour 199 euros et dans la limite de deux par an.

OĂč acheter Le
DJI Avata 2 au meilleur prix ?

Notre avis sur Le DJI Avata 2

Design
10
Pour augmenter l'autonomie de son drone FPV, DJI a réduit son poids et amélioré son aérodynamisme. L'Avata 2 ne mesure que 6 cm de hauteur contre 8 cm au premier Avata. Plus largement, l'Avata 2 est remarquablement assemblé et, grùce à ses cages de protection d'hélices, respire la solidité et ne craint pas (trop) de se cogner aux murs d'une maison ou aux arbres. Le casque de pilotage Goggles 3 est trÚs confortable et pratique à utiliser, grùce à ses boutons, mais aussi sa zone tactile pour basculer de l'affichage du drone à celui de l'environnement de l'utilisateur, grùce aux caméras intégrées. Quant à la télécommande à gyroscope, elle s'utilise facilement et réaliser des acrobaties automatisées est un jeu d'enfant.
Logiciel
10
La technologie de transmission OccuSync 4, lancĂ©e avec le DJI Air 3, fait son apparition sur la gamme FPV de DJI. La distance de contrĂŽle passe de 2 Ă  10 km et l'on perd moins la connexion avec le drone lorsqu'il vole au ras du sol et passe derriĂšre le moindre obstacle. Et quand bien mĂȘme, le mode RTH (Return to Home) permet Ă  l'Avata 2 de revenir automatiquement Ă  son point de dĂ©part. L'interface DJI Fly intĂ©grĂ©e au casque Goggles 3 est Ă©purĂ©e et il est facile d'y naviguer avec les boutons du casque ou bien avec la tĂ©lĂ©commande de pilotage Ă  gyroscope. La possibilitĂ© de partager le flux vidĂ©o du drone avec un smartphone en Wi-Fi est une option intĂ©ressante.
Autonomie
6
L'autonomie à vitesse constante est annoncée à 23 minutes, mais l'Avata 2 n'est pas un drone qui se pilote en bon pÚre de famille. En conséquence, l'autonomie en mode Normal (40 km/h max) est plus proche de 15 minutes et il faut retrancher 5 minutes supplémentaires en mode Sport. Si l'on considÚre qu'un repérage préalable à l'enregistrement d'une vidéo est impératif, l'unique batterie livrée ne suffit pas et l'idéal est de disposer de deux batteries supplémentaires, soit d'acheter l'Avata 2 en pack Fly More 3 batteries. DJI ne fournit aucun chargeur et il faudra compter à 1 heure pour recharger la batterie dans le drone avec un modÚle PD 65 W.
Photo
7
Ce n'est pas le point fort de l'Avata 2, ni des drones FPV en général. L'absence de gimbal pour stabiliser la nacelle produit des photos à la ligne d'horizon de travers, sans compter les déformations géométriques dues à l'objectif ultra grand-angle de 12 mm. Manquent également l'enregistrement des photos au format RAW ou les fonctions de bracketing ou de panorama des drones Mini, Air ou Mavic.
Vidéo
9
Grùce au nouveau capteur empilé de 1/1,3", le DJI Avata 2 produit des vidéos riches et nuancées, surtout si l'on opte pour l'enregistrement au format semi-pro D-Log M. Trois résolutions sont proposées, 1080p, 2,7K et 4K avec des ratios d'image 16:9 ou 4:3 et jusqu'à 100 images/sec (60 ips en 4K). Les utilisateurs en froid avec les logiciels de montage vidéo pourront utiliser l'app mobile gratuite Lightcut, qui propose des montages de qualité avec l'aide de l'IA.
Note finale du test
8 /10
Le DJI Avata 2 procure une expĂ©rience de vol unique et une immersion spectaculaire, grĂące Ă  son casque de pilotage ultra-confortable. Sa tĂ©lĂ©commande joystick Ă  gyroscope permet de le piloter naturellement — et facilement — ainsi que d’effectuer des figures acrobatiques en un simple clic. La qualitĂ© des vidĂ©os produites est excellente, grĂące Ă  un nouveau capteur empruntĂ© aux DJI Air 3 et Mini 4 Pro. L’autonomie moyenne en vol est de 15 minutes, ce qui est insuffisant avec une seule batterie, mais tout Ă  fait convenable si l’on opte pour le pack Fly More et ses 2 batteries additionnelles. Dans ces conditions, les 45 minutes d’autonomie cumulĂ©es suffisent Ă  rĂ©aliser un grand nombre de plans, d’autant que ce drone s’utilise plus volontiers Ă  quelques dizaines ou centaines de mĂštres qu’à plusieurs kilomĂštres de distance. Sur ce point, la nouvelle technologie de transmission OccySync 4 est bienvenue puisqu’elle quintuple la distance de contrĂŽle.

L’Avata 2 s’avĂšre ainsi un trĂšs bon drone FPV, idĂ©al pour filmer au ras des Ă©lĂ©ments Ă  pleine vitesse ou bien pour rĂ©aliser des vidĂ©os d’architecture d’intĂ©rieur ou immobiliĂšres, grĂące Ă  sa maniabilitĂ© hors norme et son bon objectif ultra grand-angle.

Points positifs du DJI Avata 2

  • Acrobaties automatisĂ©es

  • Mode tortue pour retourner le drone tombĂ© au sol

  • Nouveau capteur empilĂ© Ă  la dynamique Ă©levĂ©e

  • Stabilisations Ă©lectroniques performantes

  • Confort et qualitĂ© d’image du casque Goggles 3

  • TĂ©lĂ©commande Ă  gyroscope simple Ă  utiliser

  • Autonomie en hausse

  • Transmission amĂ©liorĂ©e

  • Moins bruyant que l’Avata 1

Points négatifs du DJI Avata 2

  • L’autonomie reste trop juste pour ne livrer qu’une seule batterie

  • Photos JPEG seulement (pas de RAW)

Les derniers articles