Microsoft viendrait de réaliser une opération financière et stratégique pour le moins importante. La firme de Redmond aurait en effet racheté pour 100 millions de dollars l’entreprise Sunrise qui édite Sunrise Calendar, une application d’agenda multi plateforme. Montant de l’opération : 100 millions de dollars.

Sunrise Calendar

Microsoft tente d’enrichir son écosystème. En effet, après avoir acquis Acompli en décembre dernier pour 200 millions de dollars, la firme de Redmond viendrait de poser 100 millions de dollars sur la table pour acheter la startup Sunrise si l’on en croit les informations de Techcrunch. Le point commun de ces deux entreprises : elles éditent des logiciels multi plateformes. Un client mail dans le cas d’Acompli et un agenda dans le cas de Sunrise : le Sunrise Calendar. La force de ce dernier, c’est d’être compatible avec OS X, iOS ou encore Android mais également tous les autres systèmes d’exploitation puisque l’application existe également au format Web, accessible depuis un navigateur. L’application est également capable d’accéder à des calendriers déjà existants sous iCloud, Google ou Microsoft Exchange. Bref, le couteau suisse du calendrier.

Il semblerait que Microsoft ait pour projet de laisser l’application Sunrise Calendar telle quelle et d’utiliser la technologie dans ses propres produits. On peut ainsi imaginer que le calendrier d’Outlook.com – qui ne fait pas l’unanimité – soit remplacé par celui de Sunrise Calendar. Il est aussi possible qu’à terme l’équipe de Sunrise Calendar soit intégrée à celle d’Outlook pour proposer un produit en provenance de Microsoft qui pourrait être Outlook Calendar. C’est ce qui s’est passé avec Acompli puisque depuis quelques jours, Microsoft a supprimé l’application sur les stores pour la remplacer par Outlook qui est en fait un simple renommage de celle de la startup. Des mises à jour hebdomadaires devraient avoir lieu pour enrichir l’application et la rendre davantage compatible avec les services de Microsoft.

Ce rachat fait partie d’une stratégie plus globale de la firme de Redmond. Tout d’abord, et comme elle l’annonce depuis de nombreux mois, l’entreprise souhaite se recentrer sur les services et non pas uniquement sur la vente d’un produit comme Windows. De plus, Microsoft envoie un signal fort aux startups en rachetant deux entreprises à deux mois d’intervalle : la firme de Satya Nadella s’intéresse désormais au rachat des jeunes pousses, et y met les moyens.