Tout comme Xiaomi, Motorola souhaite avoir son smartphone à 50 dollars.

motorola 50 dollars smartphone

L’époque de la tablette XOOM fut l’un des premiers points faisant comprendre la réorientation de Motorola dans sa manière d’appréhender l’OS Android. Certes, ce n’était qu’un partenariat avec Google, mais il a en partie contribué à rapprocher les deux firmes américaines. L’un des autres gros éléments était l’arrivée des derniers Motorola Droid sur le marché, avec une interface très très allégée de Motoblur. Vous vous rappelez ce monstre Blur qui sévissait dans les mobiles de la firme entre 2010 et 2011 ? Bien sûr que oui.

Par la suite, et après son rachat effectif par Google, Motorola a officialisé son Moto X aux États-Unis pour suivre avec le Moto G qui s’est très rapidement invité dans le reste du monde. Bien que le prix de vente du Moto X en France ne joue – pour l’instant – pas en sa faveur, il rejoint son petit frère le Moto G dans la catégorie des téléphones mobiles les plus purs du marché, avec une interface basique d’Android et une personnalisation constructeur quasiment invisible.

Pour un peu plus de 150 euros, Motorola est capable de nous proposer un Moto G doté d’un écran de 4,5 pouces en 720 x 1280 pixels, épaulé par SoC quadri-cœur Snapdragon 400, 1 Go de RAM, 8 Go d’espace de stockage, un appareil photo de 5 mégapixels et une batterie de 2070 mAh. Sachant qu’aux États-Unis, le Moto G est disponible depuis bien plus longtemps, il est sujet à des offres très intéressantes autour des 100 dollars. En effet, Motorola vise les mobinautes au petit budget. Mais à 50 dollars, on est en droit de se demander ce que Motorola va bien pouvoir nous proposer, même si on s’attend à un périphérique mobile d’entrée de gamme pur et dur. Car c’est bien l’ambition de la marque : dans une interview accordée à Trusted Reviews, le CEO de Motorola, Dennis Woodside, a ainsi lancé : « Pourquoi certains terminaux ne coûteraient-ils pas 50 dollars ? Il n’y a pas de raison du contraire, et nous allons pousser cela« .

En se plaçant à hauteur du Mobile Sosh (Alcatel One Touch Idol Mini) qui était vendu à 69 euros pendant un certain temps, on pourrait penser que Motorola prenne le même chemin vers une solution identique ou proche avec un écran IPS LCD de 4 pouces sûrement en définition de 480 x 800 pixels, accompagnée d’un processeur low-cost bi-cœur ou quadri-cœur Snapdragon 200 (Cortex-A5) avec 512 Mo ou 1 Go de RAM, et un capteur dorsal de 3 ou 5 millions de pixels. Comme le constructeur reste Motorola (et donc Googlorola), on est en droit de croire que cet hypothétique Motorola Moto « quelque chose » sortira avec une version d’Android assez avancée (minimum 4.3+).

La concurrence l’a bien compris, Motorola a choisi une stratégie très agressive ! Avec Google pour assurer ses arrières…